Accueil Chronique de concert Buck 65 + Tom McRae + Sarah Slean
Dimanche 23 février 2020 : 10605 concerts, 25928 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Buck 65 + Tom McRae + Sarah Slean

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 13 octobre 2005

Critique écrite le par

Cela aurait pu être une soirée de rêve, mais ce fut seulement une bonne soirée... L'affiche proposant Sarah Slean, Buck 65 et Tom McRae sur la scène de la Coopérative de Mai était plus que prometteuse sur le papier, tant il était difficile d'oublier les enthousiasmantes précédentes prestations de Buck 65 et Tom McRae dans le même lieu.

Sarah Slean : une belle découverte !

Mais avant les retrouvailles avec Buck et Tom, le public de la grande salle de la Coopé a le bonheur de découvrir Sarah Slean, une jeune canadienne seule au piano. Dès le début de son show, et malgré la barrière de la langue, la belle tente de communiquer en français entre ses morceaux très réussis, pour établir le contact. En plus d'un songwriting assez classieux, on découvre donc une personnalité originale et drôle. Quasi immédiatement, on remarque également que les compositions et la (très jolie) voix de Miss Slean évoquent par bien des aspects la musique de Kate Bush et de sa disciple douée Tori Amos ; ses titres sont traversés par le même romantisme échevelé. La prestation trop courte de Sarah Slean donne envie d'écouter son disque... et de la revoir plus longuement très vite.




Buck 65 : toujours la grande classe...

L'occasion de recroiser sa route se présente plus tôt que prévu puisque Sarah Slean officie sur certains morceaux du nouveau spectacle de son compatriote, l'ultra doué Buck 65. Seul sur scène les dernières fois où on l'avait vu, notre homme se présente cette fois-ci accompagné - en plus de sa pianiste fétiche - par sa petite copine française, la troublante Claire aux chœurs (qui proposera également un duo extrêmement langoureux vers la fin du concert) et aux percussions (avec des galets), mais surtout par un acteur performer irrésistiblement drôle. Ce spectacle est véritablement remarquable par son côté protéiforme : on assiste à la fois à un concert de hip hop/country/chanson/pop, à une performance théâtrale digne d'un cabaret et à des numéros de cirque réjouissants. Les excellents morceaux de Buck 65, sa superbe voix rocailleuse et son impressionnant style de scratches sont en effet entrecoupés par de mini sketches ou autres interventions saugrenues et drolatiques de son acolyte acteur (dont le style évoque Buster Keaton). Devant un tel étalage d'humour absurde, Buck 65 se la joue moins Charlie Chaplin, il se met plus en retrait, en s'abritant derrière les facéties de son camarade de jeu. Cela lui permet de mieux se concentrer sur ses titres, mais le résultat est le même : il arrive à emmener son auditoire dans son univers fascinant. Tout cela se termine bien trop tôt malheureusement. Mais quand les lumières se rallument, on ne peut s'empêcher de se dire que cet artiste a décidément la grande classe.




Tom McRae : un peu de sobriété n'aurait pas été de trop.

Certes, il est très difficile de passer après la tornade Buck 65, mais Tom McRae avait des atouts pour rivaliser : il aurait pu s'en sortir de belle manière en jouant sobrement ses superbes morceaux entre pop et folk. Las, sans doute (mal) conseillé par les sbires de sa maison de disques, M. McRae a choisi de tirer sur la corde sensible en proposant un show appuyant (trop) sur tous les effets. A de trop rares exceptions près, les arrangements choisis pour cette tournée sont peu pertinents. La basse est inutile, la deuxième guitare électrique aussi, les claviers également, les effets sont trop ostentatoires sur le violoncelle... Pourquoi surcharger le son et lui donner des atours plus lourds et FM, alors que ces morceaux sont émouvants dans le plus total dénuement (les précédentes tournées l'ont prouvé) ? Peut-être pour vendre des disques... Sans doute pour faire forte impression sur les scènes des grandes salles ou des festivals. Sans trop vouloir noircir le tableau - Tom McRae reste un chanteur bouleversant et un bon songwriter, même si son dernier disque semble moins inspiré -, on remarque, en plus, que le comportement scénique de l'artiste rejaillit malheureusement sur le public ; à cause du volume sonore sensé le "couvrir", celui-ci se sent libre de se comporter en consommateur de musique (je parle fort, je marche sur les gobelets de bière jetés au sol, je tousse pendant 5 minutes sans sortir de la salle etc), gâchant ainsi les rares moments où Tom et ses acolytes jouent sobrement... Tout ceci est vraiment très très énervant ! On quitte les lieux en pensant aux concerts réussis de Tom McRae (il y a deux ans déjà) et aux très bonnes prestations de Sarah Slean et Buck 65, et en se disant que cela aurait pu être une soirée de rêve...



A lire également sur ConcertAndCo.com, une interview de Tom McRae et une chronique de son concert aux Eurockéennes de Belfort, en 2003.


Sites Internet : www.buck65.com, www.tommcrae.com, www.sarahslean.com, www.lacoope.com.


Photo Tom McRae Pirlouiiiit

Buck 65 : les dernières chroniques concerts

Buck 65 + The Willowz + The Sweet Vandals + Radio Moscow  (Les Nuits de l'Alligator 2008) en concert

Buck 65 + The Willowz + The Sweet Vandals + Radio Moscow (Les Nuits de l'Alligator 2008) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 16/02/2008
L'étape clermontoise de la troisième édition des Nuits de L'alligator a parfaitement tenu ses promesses, malgré un public un peu mou et une ambiance légèrement morose. La... La suite

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... en concert

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... par Philippe
Paris, parc de Saint-Cloud, le 27/08/2004
Le petit dernier des festivals avait bien une affiche qui justifiait le déplacement de loin, pour un amateur de rock. Bonne surprise : accès en métro super facile et fléché, le... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2004 : Pixies, PJ Harvey, Franz Ferdinand, -M-, Placebo, Slipknot, Korn, Groove Armada, Buck 65, Alain Bashung, Daniel Darc, I AM, Herman Düne, !!! en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2004 : Pixies, PJ Harvey, Franz Ferdinand, -M-, Placebo, Slipknot, Korn, Groove Armada, Buck 65, Alain Bashung, Daniel Darc, I AM, Herman Düne, !!! par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 03/07/2004
(Photos par Android 974) Afficher 11 ans d'affilée aux Eurockéennes (boue-Kway-camping-navette-kronenbourg-kebab-tartiflette), j'en suis pas peu fier. Cela reste le plus grand... La suite

Buck 65 + Sarah Slean + Frédéric Nevchehirlian par sami
Moulin, Marseille, le 15/10/2005
Pas beaucoup de monde mais bonne petite soirée avec pour commencer Frédéric Nevchehirlian qui assure tout seul comme un grand la première partie, avec guitare et samplers mais sans le reste du groupe Vibrion annoncé au départ. Quelques slams a capella de haute volée, plus des morceaux parfois instrumentaux issus d'une création jouée cet été aux... La suite

Sarah Slean : les dernières chroniques concerts

Buck 65 + Sarah Slean + Frédéric Nevchehirlian par sami
Moulin, Marseille, le 15/10/2005
Pas beaucoup de monde mais bonne petite soirée avec pour commencer Frédéric Nevchehirlian qui assure tout seul comme un grand la première partie, avec guitare et samplers mais sans le reste du groupe Vibrion annoncé au départ. Quelques slams a capella de haute volée, plus des morceaux parfois instrumentaux issus d'une création jouée cet été aux... La suite

Buck 65 + Frederic Nevchehirlian + Sarah Slean par Ultrateckel
Marseille le Moulin, le 15/10/2005
Quand j'arrive, 1ere surprise: le rideau noir qui sépare la salle en 2, les soirs de peu d'affluence, est de sortie... Frederic Nevchehirlian, le chanteur de Vibrion est déjà sur scène, devant une 20taine de personnes.J'avais découvert Vibrion, ya 1 mois à "Marsatac", groupe qui ne m'avait pas scotsché mais en tout cas intrigué...Ce soir, le... La suite

Brisa Roché + Sarah Slean + Anna Ternheim par ultrateckel
Théâtre Gally - Sanary, le 24/04/2006
Tout d'abord, deux mots sur le théâtre Armand Galli de Sanary.Ca ferait carrément plaisir qu'il y ait un aussi beau lieu à Marseille, qui programme des concerts ! Le bâtiment, apparemment récent, possède une très belle architecture extérieure, avec de petits palmiers sur le parvis (bon, ça c'est la touche "Côte d'Azur"...). L'intérieur est plutôt... La suite

Sarah Slean par Mystic Punk Pinguin
Poste à Galène - Marseille, le 18/04/2006
Sarah Slean se présente seule sur scène, un piano et un bouquet de fleurs qu'"elle s'est offerte à elle toute seule. C'est triste.." dira-t-elle. D'entrée elle donne le ton, son humour et son accent feront des ravages entre les morceaux. Mademoiselle apprend le français depuis qu'elle est installé à Paris pour parler à ses amis. Celui lui... La suite

Tom McRae : les dernières chroniques concerts

Elephant + Tom McRae en concert

Elephant + Tom McRae par Cabask
Café Julien - Marseille, le 08/10/2012
Soirée acoustique en ce début de semaine pour la venue de Tom McRae. Lorsque nous arrivons, Elephant s'apprête à entamer le dernier morceau de son concert. Le duo français... La suite

Tom McRae par Magalimagou
le Nouveau Casino, Paris, le 22/10/2007
Etant fan de la première heure, j'attendais avec impatience ce concert intimiste au Nouveau Casino. Tom McRae, qui semble aimer nos contrées, est apparu plus détendu que d'babitude et a une nouvelle fois été excellent. Sa musique, entre Elliott Smith, Nick Drake et Jeff Buckley, est à tomber. Mention spéciale au violoncelliste qui participe à plein... La suite

Tom Mc Rae par vladimir
Le Cabaret Aléatoire, Marseille, le 17/10/2007
Outre le fait que la salle n'était pas faite pour lui et le cruel absentéisme parfois caractéristique des Marseillais, M. McRae a été grand. Beaucoup de chansons de son premier album éponyme, notamment le magnifique "The Boy With The Bubblegun" qui a clos le live et le grand "you cut her hair" qui fit frissoner l'assemblée. Tom Mc Rae a... La suite

Tom McRae et Chris Stills par Kaolinite
marseille moulin, le 08/10/2005
moi j'ai adoré la prestation de Tom MacRae evidemment mais j'ai aussi adoré ce petit américain français... Il nous a fait chanter sur des mélodies entrainantes et hyper jolies, une voix soul et tendre... moi j'adhère!! Ce que je regrette c'est qu'on ne l'appelle que le " fils de ... " c'est très dommage de faire une fixation là dessus, parce... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) en concert

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2020
Animée chaque année par les efforts de moult cadors rock 'n roll blues, la caravane du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator passe une nouvelle fois par La Coopé en ce... La suite

Ho99o9 + 404 en concert

Ho99o9 + 404 par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 09/02/2020
Dimanche soir, 20 heures 30, c'est l'heure de la branlée punk hip hop metal à La Coopé en compagnie de deux groupes de tarés en totale liberté : en tête d'affiche, les déjà... La suite

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée en concert

Interview de Bertrand Belin à propos de l'album Persona et de ses collaborations avec les Liminanas et L'Epée par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 17/02/2020
Ça fait un moment que les chansons de Bertrand Belin nous accompagnent, qu'on les sifflotent en conduisant sur des routes de campagne ou les autoroutes, qu'on les décortiquent... La suite

La Rue Ketanou en concert

La Rue Ketanou par Didlou
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 04/02/2020
Encore une date à ne pas rater à la Coopérative de mai : ce mardi 4 février 2020, La Rue Ketanou nous a donné rendez-vous ! Le concert est complet depuis déjà pas mal de mois,... La suite