Accueil Chronique de concert Festival de Nimes : Depeche Mode + Chvrches
Mardi 16 juillet 2019 : 11041 concerts, 25577 chroniques de concert, 5259 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival de Nimes : Depeche Mode + Chvrches

Festival de Nimes : Depeche Mode + Chvrches en concert

Arènes - Nimes 16 Juillet 2013

Critique écrite le par

Arènes de Nîmes by Pirlouiiiit 16072013

Même en étant pas un des fans de la première heure, de ceux qui ont fait chauffer leur touche F5 il y a huit mois pour espérer en être, difficile de bouder son plaisir en allant aux Arènes de Nimes pour voir Depeche Mode. D'abord parce que leur concert aux Eurockéennes en 2006 m'avait laissé de bons souvenirs mais légèrement laissé sur ma faim.

Arènes de Nîmes by Pirlouiiiit 16072013

Et aussi parce que c'est un endroit impressionnant, autant pour les artistes que leur public, où je n'ai pas eu la chance de souvent me rendre, (Bowie en 2002, Franz Ferdinand en 2009, ça date) pestant chaque année que les concerts qui m'intéressent tombent en semaine. Coup de bol, des amis motorisés y vont et je ne finis pas trop tard cette semaine, enfin suffisamment pour rater la première partie Chvrches mais arrivé à temps pour cette venue événementielle.


Contrairement à mes précédentes expériences du lieu, je ne verrai pas le concert en fosse mais du, hum, Vomitoire, soit des places assises pas loin de la console. Idéal pour voir l'ensemble de la scène mais niveau ambiance c'est assez sage et familial avec pas mal de fans d'âge divers, parlant Allemand, Espagnol, Anglais...le groupe fédérateur par excellence.


Les conditions sont idéales ce soir, il fait évidement chaud mais une petite brise rend l'atmosphère des plus agréables. Les gradins bondés manifestent bruyamment leur excitation pendant le changement de plateau, des ola parcourent l'enceinte, et à 20h50 pétantes les stars investissent la scène avec le bien nommé "Welcome to my world".


Un concert de Depeche Mode c'est effectivement un monde à part avec ses inconditionnels connaissant les morceaux du bout des lèvres, des codes visuels fidèles aux pochettes (et au merchandising qui va avec). Des projections de clips classieux et parfois étranges (pas bien compris celui avec les chiens) et un light show qui fera merveille une fois la nuit tombée.


Et coté musique, un mélange copieux (plus de deux heures) de classiques du groupe et de titres plus récents légèrement moins appréciés. Du dernier album "Delta Machine" on découvre en plus de la chanson inaugurale précitée les version live de "Angel", "Heaven", "Soothe my soul", "Should be higher" et "Goodbye".


Plutôt efficaces dans l'ensemble mais je regrette qu'ils aient fait l'impasse sur deux singles appréciés des derniers disques, "Wrong" et "John the revelator". Coté incontournables par contre, la foule trouvera largement son compte, qu'elle ait découvert DM à ses débuts dans les 80's ou à son apogée dans les 90's.

Depeche Mode by Pirlouiiiit 16072013

Dès "Walking in my shoes" le public est à leur pieds et exulte en reconnaissant les premières pulsations de "Black celebration". Les sombres et obsédants "Policy of truth" et "Barrel of a gun" ne font pas retomber la pression et précèdent un beau moment piano voix où Martin L. Gore est au premier plan.


Dépouillée à l'extrême, sa relecture de "Shake the disease" surprend à filer la chair de poule, et la suivante, "Judas" est écoutée tout aussi religieusement. Dans un registre plus dansant, après deux morceaux du dernier disque, les Anglais reboostent l'assemblée avec un remix redoutable (signé Jacques "Ryhtmes Digitales" Lu Cont) de "Pain i'm used to" avant un quart d'heure rouleau compresseur.


"A question of time" puis "Enjoy The Silence", totalement euphorique avec un riff final presque funk et un public largement mis à contribution, à la limite du karaoké géant. Le grand écart avec l'intro ralentie et bluesy de "Personal Jesus", heureusement pas dépourvu de sa rythmique martiale ensuite, un autre moment fort avant le rappel.


Un seul rappel mais un rappel généreux commençant par une autre respiration, avec "Home" et "Halo" dans sa version Goldfrapp-ienne, avec un très beau clip en fond. Suivi de la madeleine eighties "Just can't get enough" qu'on est un peu surpris d'entendre, donnant l'occasion à l'icône Dave Gahan, déjà ravi d'être là, de totalement se lâcher.


Le feu d'artifice final met tout le monde d'accord, le sulfureux "I feel you" et l'emblématique "Never let me down". Une belle soirée donc, qui a tenu ses promesses et semble vu les sourires croisés à la sortie avoir convaincu un public pour la plupart acquis d'avance mais aussi les quelques curieux dont je faisais partie, dans l'ensemble bluffé par ce groupe aux ressources indémodables.

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici

> Réponse le 18 juillet 2013, par elvisisalive

Cadre magnifique (les Arènes de Nîmes balayées par une légère brise un beau soir d'été ensoleillé), un Dave Gahan en très grande forme (sa voix est toujours aussi envoutante, il fait le show pendant 2h20 et danse toujours comme un Dieu), un son tout simplement énorme et précis (ce son de batterie !), un public chaleureux et une setlist quasi parfaite (enfin le retour de Black Celebration - le titre !) bourrées des classiques du groupe et de titres dansant (régulièrement, les Arènes se sont transformées en nightclub géant). Bref, cette soirée du 16 juillet 2013, restera dans ma mémoire comme un moment de bien être et de bonheur intense, vous savez, ce fameux sentiment d'être, sur cette foutue planète, au bon endroit, au bon moment...  Réagir

> Réponse le 18 juillet 2013, par Pirlouiiiit

Quelques mots rapides sur Chvrches puisque pendant le set de ces derniers Sami était au Quick, et n'en a donc pas parlé dans sa chronique ... Trio ecossais que je ne connaissais pas ... leur deuxième date en France ... Lauren Mayberry au chant ... parait très jeune (avec des faux airs de Nathalie Portman) ... un peu tendue / intimidée (qui ne le serait pas à sa place) ... épaulé par deux musiciens / choristes : Iain Cook et Martin Doherty aux claviers / machine voire basse ... quelque chose de Alanis Morrissette dans la voix, mais pas dans la musique ... ça manquait un peu de batterie et de guitare mais ça restait symapthique et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer ... Vers la fin celui avec la casquette viendra faire un morceau au chant, morceau pendant lequel il passera son...  La suite | Réagir


Festival de Nîmes : les dernières chroniques concerts

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) en concert

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) par Kris Tian
Arènes de Nimes, le 17/07/2018
Sting et Shaggy sur la même scène avec un album en commun ? Improbable ? Ben en fait non et tant mieux car les styles se marient bien et annoncent une très bonne soirée. Je... La suite

Marilyn Manson (Festival de Nîmes 2018) en concert

Marilyn Manson (Festival de Nîmes 2018) par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 20/06/2018
Pour qui n'a pas l'occasion de passer dans les alentours, arriver devant les Arènes de Nîmes est toujours un moment particulièrement savoureux, avouons que ce lieu historique vaut... La suite

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) en concert

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) par Yann B
Festival de Nîmes, le 18/07/2017
18 juillet 2017... 20 ans déjà que Placebo existe. Ce soir, le groupe se produit dans les arènes de Nîmes. Cela faisait plus de 10 ans qu'il n'y était pas venu. Il est 19h00 quand... La suite

Chvrches : les dernières chroniques concerts

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES...  en concert

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES... par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 01/11/2014
Programmation foisonnante pour la quatrième édition du Pitchfork Music Festival les 30, 31 octobre et 1er novembre à Paris, à la Grande Halle de la Villette, avec une très... La suite

Depeche Mode + Chvrches (Festival de Nimes 2013) en concert

Depeche Mode + Chvrches (Festival de Nimes 2013) par Ysabel
Arènes - Nîmes, le 16/07/2013
Depeche Mode, round 2 !! Après les avoir vus à Nice, un peu en avant première de leur tournée, c'est dans le cadre unique des Arènes de Nîmes que nous allons avoir la chance de les... La suite

Depeche Mode : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) en concert

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2018
Le festival Samedi 21 juillet débutait la seconde édition de la version française du Lollapalooza. Cet événement est porté par le tourneur Live Nation et accueille des... La suite

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) en concert

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) par Coline Magaud
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 21/07/2018
La deuxième édition de la version française du grand festival américain lollapalooza se déroulait le week-end des 21 et 22 juillet à l'Hippodrome de Longchamp à Paris. Une... La suite

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) en concert

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 17/07/2018
Retour en Suisse pour cette édition 2018 du Paléo Festival ! Encore une fois, je constate que la machine est très bien huilée et que la programmation est toujours aussi... La suite

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) en concert

Depeche Mode (Global Spirit Tour 2017) par lol
Paris, AccorHotels Arena (Bercy), le 03/12/2017
Dans bon nombre de médias, on présente toujours Depeche Mode comme un groupe de New Wave. Fort de 35 ans de carrière et d'un succès mondial constant, cela fait des années,... La suite

Arènes - Nimes : les dernières chroniques concerts

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons en concert

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 03/07/2019
C'est toujours un bonheur immense que de se retrouver dans les arènes de Nîmes... Ce lieu aura toujours quelque chose qui me fascine. Ce soir c'est pour voir et écouter Slash... La suite

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) en concert

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) par Fred Boyer
Arènes de Nimes, le 23/06/2019
J'ai des questionnements sur le temps qui passe auxquels j'ai du mal à trouver des réponses. Par exemple, je me demandais l'autre jour à quel moment il est devenu acceptable de... La suite

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) en concert

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) par Kris Tian
Arènes de Nimes, le 17/07/2018
Sting et Shaggy sur la même scène avec un album en commun ? Improbable ? Ben en fait non et tant mieux car les styles se marient bien et annoncent une très bonne soirée. Je... La suite