Accueil Chronique de concert Empyr
Mardi 16 janvier 2018 : 12594 concerts, 24811 chroniques de concert, 5192 critiques d'album.

Chronique de Concert

Empyr

Empyr en concert

Le Cabaret Aléatoire, Marseille 08 octobre 2008

Critique écrite le par

Ce soir, une chance inouïe de replonger en adolescence : Empyr et son émeute pacifique ! Un groupe avec des vrais morceaux de Kyo, Vegastar et Pleymo dedans, ça ne se refuse pas ! Bon, pour être tout à fait honnête c'est pas vraiment ma came, ces p'tits groupes faits par des jeunes et pour des jeunes (ça c'est rien) mais qui en plus, passent à la radio et à la télé (Ca par contre, c'est a priori un comportement hautement suspect). Et puis non en fait, après vérif', ces gars-la sont trentenaires comme vous et moi, y'a pas de raison qu'ils soient mauvais, eux aussi avaient 15 ans quand Kurt Cobain s'est envolé...


En plus il a arrêté de pleuvoir, pas d'excuse valable donc pour planter LiveinMarseille et culpabiliser ensuite ! Une rapide chevauchée de Couguar et j'arrive donc au Cabaret Aléatoire vers 21 h 30, où j'apprendrai que j'ai raté Curtiss qui a pourtant plutôt bonne presse, selon des chroniqueurs à bonnet en qui j'ai toute confiance. J'en suis d'autant plus désolé que j'ai entendu un jeune garçon à la sortie dire qu'il avait préféré la première partie à la seconde... Bref, ce soir le joli Cabaret est dans une configuration subtilement réduite et pourtant largement pas pleine - d'après mes estimations, 120 personnes environ (ça aurait tenu au Poste à Galène, et au rez-de-chaussée encore, mais bon). Public assez jeune, genre lycéen / étudiant et quelques croulants curieux de mon acabit.


3 ou 4 ans après avoir joué à l'Olympia et au Dôme, on peut remarquer que la hype Kyo est donc méchamment retombée. Serait-ce parce que le public en veut toujours à Benoît Poher pour ses déclarations assez déplorables sur la loi DAVDSI ? Pour un tel motif, ce serait plutôt chouette, mais je pense juste que cette mayonnaise-ci a moins bien pris que l'autre... 21 h 40, y'a pas de bière mais que de la Despé' (boaf), intro de choeurs sympas de style BO d'Akira - quelques jeunes filles crient, et les voilà sur scène - toutes les jeunes filles hurlent. Ils se sont noircis la gueule et les habits à la suie et arborent fièrement leur look grunge/crado, pourquoi pas ? Avec sa frimousse sale, le chanteur ressemble quand même plus à Denis la Menace qu'à Trent Reznor...


Début du concert, je sais hélas presque tout de suite que je ne vais pas aimer. Musicalement, grosses guitares et batterie, mais pas vraiment de riffs percutants ni de mélodies marquantes, plutôt un bruit constant, en clair ni vraiment puissant ni vraiment agréable. Ca sonne un peu tout pareil pendant au moins trois chansons... Côté chant, ledit Ben arbore un style énervé avec micro tenu vers le haut tel un braillard hardcore, mais largement trop variété à mon goût et avec des paroles inaudibles - les quelques passages où il hurle sont finalement les plus agréables.


Quant au guitariste blond à dreadlocks, il a une attitude franchement naze et surjouée, une Telecaster ne suffisant pas forcément à faire de vous un musicien en place. En fait le chanteur et ce guitariste se la pètent au delà du raisonnable, avec une gestuelle outrancière qui passerait sans doute dans une grande salle, mais fait juste... un peu ridicule ici. Pour les autres, rien à signaler de particulier. Quand Ben se met torse nu (mon dieu, comme Iggy Pop ?!), une minette crie "à poil !", ma voisine (une vieille d'au moins 25 ans) s'esclaffe et je sens le fou-rire me gagner devant ce torse viril. Manquerait plus qu'il perde son froc trop serré, avec toutes ces jeunes filles qui ne peuvent pas avoir toutes vu le Loup ... En tout cas physiquement il m'attire nettement moins que l'Iguane, je dois dire...


Mais bon, c'est pour leur chanson March On, un de celles de myspace, écoutable à la rigueur pour son côté vaguement Alice in Chains, suivie hélas par une balade assez inepte. Et LE tube du groupe, New Day qui s'avère pas déplaisante mais pas vraiment géniale non plus, disons que ma tête et mon genou remuent vaguement en rythme, tandis que les quelques groupies viennent aimablement en aide au troll pour les choeurs. Arrive Say It, une chanson "pour se défouler" (ah ? j'entends pas la différence), c'est plutôt l'ennui qui me gagne moi. Bon, c'est vrai, 3 jeunes gens devant font le signe du diable et agitent la tête, on frôle l'émeute, on dirait presque No One is Innocent (... celui de maintenant, sans les bons musiciens...)


Ca enchaîne avec un slow et des jolis lasers, qui ne suffisent pas à retenir quelques personnes qui commencent à partir (j'avoue y songer depuis un moment aussi). Il est donc temps de dégainer Tonight, qui s'avère assez urticante en live. En tout cas le chanteur n'a pas l'air de croire complètement à son blablah sur la chaude-ambiance-ce-soir... Après 55 minutes, le groupe quitte la scène, les jeunes filles crient un peu, ils reviennent donc sans trop attendre (de peur qu'on s'en aille entre temps ?), pour deux chansons de plus qui ne changeront pas l'impression générale d'ennui poli. 1 h 15 et sortie de scène sans speech, aucune communion ni même présentation des musiciens - service minimum quoi !


Au final après avoir testé (sérieusement, on en conviendra) Empyr grandeur nature, on doit constater que ça ne le fait pas, ce concept marketing formaté sans âme ni direction artistique, en tout cas pas sans quelques milliers de fanatiques fraîchement pubères qui accompagnaient la Kyosphère et couvraient une musique déjà laborieuse de leurs cris. Je ne veux pas tirer sur une ambulance : cette tournée qui commence ne s'annonce pas franchement triomphale... S'ils m'étaient sympathiques je me serais même abstenu de l'écrire aussi détaillée mais... ils ne me le sont pas. Ni dans ce qu'ils représentent, ni dans ce qu'ils font, y'a rien à sauver.


Et pourtant dieu sait qu'il est possible de jouer du rock avec un son metal en chantant d'une voix variété : faites-leur écouter un titre des Queens of the Stone Age, n'importe lequel, No one Knows ou Little Sister, non de dieu ça c'est du 'pop metal' qui vous remue jusqu'au fond du slip ! D'ailleurs si un(e) lecteur(trice) courroucé me fait cet honneur, au moins je n'aurai pas perdu mon temps. Allez quoi, je vous ai mis les liens ! Et encore, je ne me lance pas dans l'inventaire des jeunes cons punk/garage/metal/emo qui enflamment la scène locale, ce serait trop long... Et ce site est fait pour ça, il y en a au moins un qui joue presque tous les soirs et au moins, eux, ils se lavent la figure avant de monter sur scène...

Photos Yann B pour Liveinmarseille.com

> Réponse le 10 octobre 2008, par the Vaccuopilot

"Je jette avec grâce mon feutre, Je fais lentement l'abandon Du grand manteau qui me calfeutre, Et je tire mon espadon; Élégant comme Céladon, Agile comme Scaramouche, Je vous préviens, cher Mirmidon, Qu'à la fin de l'envoi, je touche!"  Réagir

> Réponse le 10 octobre 2008, par Teadybear

"Empyr, c'est KYO mais en pire." Tel est la phrase de ces personnes, croyant tout connaitre de la musique. Il y a différentes musiques, que ce soit variété, rock, pop. Pourtant EMPYR ne se classe dans aucune d'elles, c'est juste la musique d'une bande de pote, la musique qu'ils aiment. On pourrait croire au premier abords qu'ils s'agit toujours d'un groupe a minettes, gamine et immature, mais comme le dit lui même Benoit Poher dans une interview de LAPROVENCE.com : "Y'a peut-être 15-20% de notre public qui vient de nos groupes respectifs mais la grande majorité de notre public est le public d'Empyr, un nouveau public qui est assez large. En fait les groupies sont devenues intelligentes ! Et à cette nouvelle race de groupies s'ajoutent d'autres gens... intelligents eux aussi. Mais les...  La suite | Réagir

> Réponse le 10 octobre 2008, par Sonia

"Kyo mais en pire", pff c'est malin. si tu veux les défendre commence par ne pas relayer ces vannes débiles. Moi j'ai trouvé ça trop court aussi, j'ai aimé mais pas beaucoup de générosité en effet  Réagir

> Réponse le 10 octobre 2008, par Dawn (Forum Empyr)

Selon toi, EMPYR n'est pas un groupe à aller voir? Et bien j'ai envie de dire : Selon moi, ta critique n'est pas à lire. Elle n'a aucun intérêt. Tu fais partie de ces personnes qui restent centrées dans leurs aprioris . Une minute de silence pour toi. Pourquoi toujours parler de KYO pour faire vos comparaisons bidon? Il me semble que dans EMPYR, il y a aussi des ex-vegastar, pleymo et watcha. Alors POURQUOI toujours la ramener avec KYO ? J'ai la réponse à cette question : aprioris ! Il faudrait grandir un peu dans votre façon de penser, car ça frise le ridicule ! A bon entendeur.  Réagir

> Réponse le 10 octobre 2008, par Coco

Alors moi j'ai un truc à rajouter... c'est vrai qu'ils essayent de faire bad boys... et que ça ne marche pas, c'est vrai aussi qu'ils ne donnent pas beaucoup de "merci et bonjour" et bla bla pendant leur show. Mais par contre, pour ceux qui sont restés un peu après le concert, il faut dire qu'ils sont vachement sympa, ils se sont prêtés à tous les caprices des fans. Et là, je vous le dis, c'est un grand groupe rien que pour ça !  Réagir


Empyr : les dernières chroniques concerts

Empyr en concert

Empyr par Lauryn
Centre Culturel Les 3 Pierrots, St Cloud, le 11/02/2012
On a plané pendant tout le concert d'Empyr au Centre Culturel Les 3 Pierrots, à Saint-Cloud ! Super énergie du groupe qui s'est donné à fond, on voyait qu'ils s'éclataient et... La suite

Empyr + Unswabbed par Be got
Grand Mix Tourcoing, le 23/10/2008
ça faisait un moment que j'avais mes places ,plus le jour approchait, plus je me disais on va enfin pouvoir différencier le live du cd ! Et ben j'ai été drôlement surpris... Petite salle de concert intime donc j'avais aucun soucis pour visualiser et entendre les musiciens. Le premier groupe Unswabbed,un bon groupe déjà réputé de nom dans le nord... La suite

Empyr + Lula Fortune en concert

Empyr + Lula Fortune par Delphine
Poste à Galène - Marseille, le 06/06/2008
Vendredi 6 Juin, 2 heures avant l'ouverture des portes je me dirige vers Le poste à Galène, en compagnie de 3 amies. C'est aux environs de 20h30 qu'on met enfin les pieds dans la... La suite

Empyr par Jérôme
Le Nouveau Casino Paris, le 11/06/2008
1er concert à Paris dans la petite salle du Nouveau Casino du nouveau groupe Empyr composé d'ex de Kyo-Watcha-Pleymo-Végastar. Commençons par la 1ère partie : un groupe que je ne connaissais pas, Lula Fortune, en acoustique. Les chansons sont mélodiques, bonne communication avec le public. Pour l'anecdote, je trouve que le chanteur ressemble à... La suite

Kyo : les dernières chroniques concerts

Kyo en concert

Kyo par Ce Line
Le Silo - Marseille, le 23/01/2015
20 ans que ce groupe de Rock Français a commencé, après leur rencontre au collège, ils forment Kyo en 1994. Ce n'est seulement qu'en 2003 que le succès débarque avec leur mélange... La suite

Kyo + Vegastar par Keumar
Zénith de Paris, le 19/11/2005
Après les rumeurs de séparation qui ont circulé ces derniers temps (même si elles ont démenties par le managere du groupe), il était devenu crucial de voir le phénomène lors du 300 Lésions Tour, débuté il y a quelques mois pour assurer la promo de leur excellent dernier album. Ce concert était également le dernier concert à guichet fermé du groupe... La suite

KYO par Roxia
Zenith, Paris, le 16/11/2005
Excellent concert, super ambiance dans la fosse et le groupe était super en forme. Le mélange du son et des images donnait un belle allure à la scène et une excellente ambiance. La suite

kyo + vegastar par emma
le mans (antares), le 11/11/2005
c'était vraiment génial j'y étais avec une copine et on s'est vraiment éclatées!!! j'espere pouvoir retourner les voir en concert!!! La suite

Pleymo : les dernières chroniques concerts

Pleymo -Vegastar par seb
Chato'Do à Blois, le 06/02/2004
Cela faisait 2 ans que j'attendais de pouvoir enfin assister au concert DU groupe métal PLEYMO et ce fut fait dans cette belle ville de Blois. Pour cette soirée, Pleymo a eu l'exellente idée d'inviter un groupe encore inconnu, Vegastar, en première partie. Malgré leur inexpérience, ceux-ci furent largement à la hauteur de l'évènement. Puis arriva... La suite

Pleymo par thepied-pied
La Vapeur, Dijon, le 20/03/2007
Merci à Pleymo pour cette soirée inoubliable... Je n'oublierais jamais cette soirée ! PLEYMO, You are the best groupe !!!! La suite

Octopus Rock Festival : Pleymo, The Servant, AqME, Watcha, Wunjo, Dir En Grey, Black Bomb A, MyPollux, Dollsex par ghallium
Nivelles (Belgique), le 29/07/2005
C'est donc à Nivelles que s'est déroulée la première édition de l'Octopus Rock Festival et non à Braine l'Alleud comme prévu initialement. Et pour ce festival, on peut dire que l'organisation s'est donnée les moyens, 46 groupes sur 2 scènes, pendant 3 jours, dont la crème du néo-metal français (Pleymo qui effectuait son unique date de l'année ,... La suite

Texas+Pleymo+The Coral+Dreadzone+Pleyiad+New Paulette orchestra par Lord Panzer
Carhaix (Vieilles Charrues), le 23/07/2004
On peut pas dire qu'il y ait une foule énorme pour ce premier soir. L'ambiance du festival est loin d'avoir atteint son apogée. Le premier groupe de l'affiche NEW PAULETTE ORCHESTRA monte sur scène : ça surprend beaucoup : d'abord le son est méga fort, l'ambiance musicale est vraiment malsaine, les paroles mettent mal à l'aise ; c'est toutefois... La suite

Végastar : les dernières chroniques concerts

Pleymo -Vegastar par seb
Chato'Do à Blois, le 06/02/2004
Cela faisait 2 ans que j'attendais de pouvoir enfin assister au concert DU groupe métal PLEYMO et ce fut fait dans cette belle ville de Blois. Pour cette soirée, Pleymo a eu l'exellente idée d'inviter un groupe encore inconnu, Vegastar, en première partie. Malgré leur inexpérience, ceux-ci furent largement à la hauteur de l'évènement. Puis arriva... La suite

Linkin Park + Vegastar par Mumu the only one
Galaxie Mega Hall - Metz / Amnéville, le 17/01/2008
N'étant pas un fan pur et dur de Linkin Park, ma critique peut être considerée comme objective . Arrivée à 19h30 au Galaxie Mega hall nous nous installons à droite de la scène un peu en dessous des Bannanes de diffusions (les enceintes quoi ). La scène est proche la vue dégagée. A 20h00 entre sur scène un groupe trés fashion dans leur style,... La suite

Kyo + Vegastar par Keumar
Zénith de Paris, le 19/11/2005
Après les rumeurs de séparation qui ont circulé ces derniers temps (même si elles ont démenties par le managere du groupe), il était devenu crucial de voir le phénomène lors du 300 Lésions Tour, débuté il y a quelques mois pour assurer la promo de leur excellent dernier album. Ce concert était également le dernier concert à guichet fermé du groupe... La suite

kyo + vegastar par emma
le mans (antares), le 11/11/2005
c'était vraiment génial j'y étais avec une copine et on s'est vraiment éclatées!!! j'espere pouvoir retourner les voir en concert!!! La suite

Le Cabaret Aléatoire, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mount Kimbie + Jam City en concert

Mount Kimbie + Jam City par Lb Photographie
Le Cabaret Aléatoire - Marseille, le 19/11/2017
Le duo Mount Kimbie, signature électro chez le prestigieux label anglais Warp Records, passait à la Friche la Belle de mai ce dimanche 19 novembre, pour une date marseillaise,... La suite

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) en concert

J.C. Satàn + Frustration (10 ans Born Bad Records) par Philippe
Le Cabaret Aléatoire, Marseile, le 13/05/2017
Anniversaire immanquable des 10 ans de Born Bad Records, écurie (entre autres) des deux meilleurs groupes de rock de France en activité, et tous deux sur scène aujourd'hui ! On... La suite

Rocky + Poni Hoax en concert

Rocky + Poni Hoax par Karlantier
Marseille - Cabaret Aléatoire, le 25/03/2017
Poni Hoax ... Une longue histoire ! Découverts il y a dix ans, alors qu'ils venaient de sortir leur deuxième album "Images of Sigrid", envoûté par le son, le groupe et tout ce qui... La suite

KRS-One (Tighten Up #14) en concert

KRS-One (Tighten Up #14) par Sami
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 25/05/2016
Déjà la 14ème édition du festival Tighten Up qui a encore une fois proposé une série éclectique et alléchante de concerts et dj sets, dont le plus attendu était certainement le... La suite