Accueil Chronique de concert Garbage + Jon Spencer Blues Explosion + Dionysos (Le Printemps de Bourges 2002)
Samedi 24 août 2019 : 11646 concerts, 25625 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.

Chronique de Concert

Garbage + Jon Spencer Blues Explosion + Dionysos (Le Printemps de Bourges 2002)

L'Igloo, Bourges 13 avril 2002

Critique écrite le par

Le magnifique concert de Yann Tiersen au Palais d'Auron me fait louper Dionysos, paraît-il en grande forme pendant 35 minutes. Mathias a plongé de nombreuses fois dans le public et a même fini sur un des pilones au milieu de la foule. La routine quoi...



J'arrive à temps pour voir l'arrivée sur scène du Jon Spencer Blues Explosion, ils ont l'air assez fatigués et un peu blasés, en plus, le son est beaucoup trop fort. Jon Spencer prend toujours les mêmes poses et répète demnière incessante "Blues Explosion", c'est un peu répétitif à la longue.



La salle n'est pas adaptée à un concert comme celui-là, c'est peut être ce qui paralyse le groupe ; il aurait fallu les faire jouer à Germinal. Ceci dit, il ne faut pas non plus raconter n'importe quoi : leurs morceaux sont toujours aussi bons et l'enchaînement "Wail"/"She said" est un très grand moment. Justement, le fait d'enchaîner les titres systématiquement, sans temps mort ou presque, uniformise un peu tout à mon avis, c'est dommage de ne pas faire une courte pose pour dire autre chose que "Blues Explosion" ou "Thank you", cela mettrait plus en valeur les différents morceaux. Judah Bauer, le deuxième guitariste, a l'air de s'emmerder gravement, il est d'une désinvolture assez énervante, on a presque envie de lui dire "bouge un peu, merde !" Quand on joue ce genre de musique, c'est nécessaire. A quoi pense-t-il ? A sa femme ? A son Chien ? A son prochain hamburger ? A Garbage ? Mystère...



Russell Simins, par contre, cogne ses fûts de manière consciencieuse mais avec plus de conviction. Jon Spencer, quant à lui, est de moins en moins énergique : il fait bien de bons petits solos, quelques grognements dans le micro, mais on sent qu'il n'y croit pas trop. Ça m'a fait plaisir de voir ce trio légendaire sur scène mais on ne peut pas dire qu'ils aient donné un grand concert...



Garbage entame son show par "Push it" et Shirley Manson vient me le susurrer à l'oreille (enfin, un peu au-dessus) car je me suis faufilé dans la fosse des photographes. Le son est tellement fort que le terme "susurré" est inapproprié mais bon, hein, on a le droit de rêver. On a coutume de dire que le son est réglé par des sourds et les lumières par des aveugles, et on a un peu raison. Pourquoi jouer si fort, pourquoi nous aveugler avec des éclairages surpuissants ?



Le nouveau look de Shirley Manson, un peu outrancier, n'est pas des plus réussis mais elle reste assez charmante. Elle a le mérite d'être souriante, conviviale et volubile, même si elle est quand même un peu démago dans ses discours.



Le show de Garbage tourne rapidement au "stadium rock", la finesse est absente, ils tirent sur les grosses ficelles. Il y a néanmoins quelques bons passages (principalement des titres du premier album). "Vow" est mon préféré avec son intro où le son navigue de gauche à droite, "Only happy when it rains" est lui aussi très accrocheur, "Stupid girl" et "Paranoïd" font bonne impression. Pour être plus commercial, le groupe joue désormais des ballades assez nunuches : "A cup of coffee" et "Wild Horses" des Rolling Stones sont les pires moments du concert. Quel est l'intérêt d'écouter ces slows niaiseux ?
Par contre, le groupe reprend avec humour, pendant deux minutes, le tube de Kylie Minogue "Can't get you out of my head" avec les "Na na na na" repris en chœur par la majorité des 4500 spectateurs, hystériques pendant tout le concert.
Le concert de Garbage au Transbordeur de Lyon, pour la précédente tournée, était beaucoup mieux. La volonté de jouer dans des salles immenses et de s'adapter au public est assez regrettable. Au final, cela donne un concert moyen avec quelques éclairs sympathiques.


A lire aussi sur ConcertAndCo.com : une interview de Dionysos.

(Photos : Flore-Anne Roth.)

Dionysos : les dernières chroniques concerts

 -M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) en concert

-M-, Pascal Obispo, Ben Harper And The Innocent Criminals, Dionysos, Thérapie Taxi, Le Chemin des Chèvres, Hoshi (Ardèche Aluna Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 29/06/2019
Cette année, l'Aluna Festival se tenait les 27, 28 et 29 juin, je n'ai pu être présent que les deux derniers jours... Donc, vendredi 28 Juin, après être parti du boulot,... La suite

Dionysos en concert

Dionysos par Muguet
Théâtre Ledoux, Besançon (25000), le 20/05/2016
DIONYSOS, UN GENTIL VAMPIRE EN PLEINE FORME Dionysos. Un groupe que je suis depuis "Song for a Jedi", et l'album "Western sous la Neige" (2002). Groupe sous le charme... La suite

Dionysos + Watlers / Benhamou en concert

Dionysos + Watlers / Benhamou par Prakash
Théâtre Sylvain, Marseille, le 24/06/2015
Point de salle de concert fermée ce soir, ce sera à l'extérieur et au théâtre Sylvain que Dionysos nous accueille. On a l'impression d'être à un festival dans ce cadre magnifique... La suite

Fiesta des Suds : Frédéric Nevchehirlian + Dionysos en concert

Fiesta des Suds : Frédéric Nevchehirlian + Dionysos par Ysabel
Docks des Suds - Marseille, le 20/10/2012
A notre arrivée à la Fiesta Des Suds, un dilemme insolvable se présente à nous : Venus principalement pour entendre deux artistes ... Il va falloir choisir entre Dionysos et... La suite

Garbage : les dernières chroniques concerts

Garbage + Success  en concert

Garbage + Success par Karen Solvery
Transbordeur - Lyon, le 23/11/2012
Installée sur les gradins du Transbordeur, j'attends patiemment la première partie du concert. Rapidement les lumières s'éteignent et bientôt des sonorités électro se diffusent... La suite

Garbage en concert

Garbage par Eddie
Le Zénith, Paris, le 22/11/2012
Je me faisais une joie d'assister au concert de Garbage, l'un de mes groupes préférés à l'époque teenage. "Stupid Girl", "I think I'm paranoid", "Shut your mouth", "Cherry... La suite

Paléo Festival :Charlotte Parfois + The Kills + Garbage + Monoski + Avishai Cohen + GiedRé + Balkan Beat Box + Bloc Party + Benabar + Great Mountain Fire  en concert

Paléo Festival :Charlotte Parfois + The Kills + Garbage + Monoski + Avishai Cohen + GiedRé + Balkan Beat Box + Bloc Party + Benabar + Great Mountain Fire par Galoubet
Nyon (Suisse), le 21/07/2012
Charlotte Parfois Voilà encore une tres belle découverte !! On a pu assister à leur Show Case au cosmo. Ils ont fait un petit set avant leur prestation ce soir au détour... La suite

Garbage + Success (Les Escales du Cargo) en concert

Garbage + Success (Les Escales du Cargo) par Marie H.
Théâtre antique - Arles, le 17/07/2012
Après un hiatus de sept ans, Garbage revient avec un nouvel album, Not Your Kind Of People, et une tournée passant notamment par les Escales du Cargo, au Théâtre Antique d'Arles.... La suite

The Jon Spencer Blues Explosion : les dernières chroniques concerts

Jon Spencer And The HITmakers en concert

Jon Spencer And The HITmakers par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 17/05/2019
Retrouver Jon Spencer à la Maroquinerie, en pleine forme, cela ravive forcément des souvenirs. C'est en effet une histoire qui dure depuis près de 25 ans : sur cassette, vinyle et... La suite

The Jon Spencer Blues Explosion en concert

The Jon Spencer Blues Explosion par Xavier Averlant
La Gaité Lyrique, Paris, le 04/11/2015
Je n'avais pas vu le The Jon Spencer Blues Explosion depuis un concert en 2008 au Point Ephémère. Et Dieu que l'attente fut longue finalement... Je ne me suis pas rendu compte... La suite

Suuns + Jon Spencer Blues Explosion (This Is Not A Love Song Festival 2014) en concert

Suuns + Jon Spencer Blues Explosion (This Is Not A Love Song Festival 2014) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 29/05/2014
Juste après les concerts marquants de Temples, Man Or Astroman ?, Lee Ranaldo & The Dust, Slowdive, The Fall et The Brian Jonestown Massacre, les Canadiens de Suuns puis les... La suite

(mon) Art Rock 2011 1-2 : Hindi Zahra, Staff Benda Bilili, Jon Spencer Blues Explosion, The Hives en concert

(mon) Art Rock 2011 1-2 : Hindi Zahra, Staff Benda Bilili, Jon Spencer Blues Explosion, The Hives par Philippe
Place Poulain Corbion, Saint Brieuc, le 10/06/2011
Retour heureux sur la place Poulain Corbion, Saint-Brieuc Côtes d'Armor, très très loin de chez nous (latitude, température et climats y compris !), au Festival Art Rock que nous... La suite

L'Igloo, Bourges : les dernières chroniques concerts

Muse + Stephen Malkmus + The Divine Comedy + Tahiti 80 + JJ72 (Le Printemps de Bourges 2001) par Pierre Andrieu
Bourges L'Igloo , le 18/04/2001
Le concert de Bonnie Prince Billy étant annulé (quel dommage !), c'est JJ72, un groupe irlandais, qui débute la soirée pied au plancher. JJ72 Ils sont invités par Muse sur cette mini tournée européenne, il y a pas mal de similitudes entre les deux groupes : ils sont trois, ils sont jeunes, ils font du rock, le chanteur a une voix haut... La suite

Bénabar + Luke (Le Printemps de Bourges 2002) par Pierre Andrieu
L'Igloo - Bourges, le 10/04/2002
Programmé à la dernière minute pour remplacer Saez, le groupe Luke s'est bien sorti de ce guet-apens. Petite déception : l'annulation du concert de Damien Saez nous a privés d'une bonne soirée à ricaner en écoutant des textes "révoltés" dignes d'un enfant de douze ans... Ça ne fait rien, comme à La Coopérative de Mai en décembre, Luke a donné un... La suite

PLACEBO par Lady of Limbourg
L'IGLOO, Printemps de Bourges, le 17/04/2001
C'était mon premier concert de PLACEBO et je dois dire que j'ai été un peu déçue. Non pas par le groupe, qui était épatant, malgré un démarrage brouillon, de complicité et de bonne humeur surtout sur des morceaux comme Little Mo ou Commercial For Levi; mais par le public. Peut être que je me fais vieille -20 ans- mais j'ai été horripilée par les... La suite

Placebo par Marie
Printemps de Bourges, l'Igloo, le 17/04/2001
J'avais déjà eu l'occasion de voir Placebo à Bordeaux en novembre dernier, mais là, à Bourges, ils se sont surpassés. Le public était très motivé et on les attendait de pied ferme après avoir attendu toute la journée sous la pluie. Beaucoup de clins d'oeil au public, excellente communication, une énergie incroyable, ils se sont autant défoulés que... La suite