Accueil Chronique de concert Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018)
Mardi 19 juin 2018 : 9944 concerts, 25029 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Chronique de Concert

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018)

Idles (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Paloma, Nîmes 3 juin 2018

Critique écrite le par



Pour le dernier jour du toujours réjouissant This Is Not A Love Song Festival à Nîmes, le public a droit à un final en apothéose avec les monstrueusement doués et bruitistes Deerhunter, les toujours géniales et borderline Breeders, les extrémistes jouissifs d'Idles (dont nous allons parler tout de suite) et les ultra violents métallurgistes punk de Dead Cross... La palme du meilleur concert du festival (dont la prog était pourtant riche en groupes imparables) est décernée à notre humble avis et haut la main aux fous furieux post punk d'Idles, qui réussissent à transformer la grande salle de Paloma pleine comme œuf en sauna géant agité d'une ambiance insurrectionnelle et néanmoins positive.



Ayant déjà pris deux magistrales baffes lors des passages supersoniques d'Idles au Printemps de Bourges en avril 2017 et à La Route du Rock en août 2017, on sait parfaitement que c'est une déferlante punk qui va submerger TINALS et nous rebooster en énergie après un week-end chargé en concerts de feu, fêtes alcoolisées et autres réjouissances non mentionnables ici. Même en arrivant fatigué (et totalement à jeun !), la troupe de déglingos hystériques nous botte méchamment le cul en deux temps trois mouvements, propulsant à l'insu de son plein gré l'intégralité de la salle dans une sorte de transe frénétique incontrôlable.



Le triple effet kiss cool d'Idles, c'est une violence scénique à peine croyable (le chanteur hurle comme un possédé, les musiciens saccagent tout sur leur passage) à laquelle s'ajoute beaucoup de messages d'amour en direction du public et, très important, un discours fort contre les lois anti migrants et les politiques de casse sociale des extrémistes du capitalisme. Entre les cris démoniaques, les guitares brutales et les rythmiques insoumises, on peut donc se délecter des paroles du tubesque et anti députés conservateurs Mother, où Joe évoque avec rage les conditions de travail de sa mère. Plus loin dans le set, après un mini discours bien senti, on peut se prendre en pleine face un hymne pro migrants nommé "Danny Nedelko", l'un des titres qui figurera sur le deuxième album du groupe, Joy As An Act Of Resistance (sortie le 31 août 2018).



Donc, en plus de délivrer des shows sans concession et de faire les cons de manière proprement admirable (multiples slams avec instruments sur la foule en ébullition, danses ultra débiles du gratteux à moustaches dénommé Bowen, crachats en l'air etc), il y a du fond chez Idles ! Que demander de plus ? Un petit supplément de conneries peut-être ? C'est possible messieurs dames ! Le chanteur entonne a capella l'ignoble scie de la regrettable Mariah Carey, "All I want For Christmas Is You" ou déclame un petit "I kissed a boy and i liked it", petit clin d'œil pro gay à la non moins regrettable Katy Perry. Le désormais célèbre Bobo décide lui de se lancer dans un slam debout et torse nu sur les bras des gens. "Comme le chanteur de Phoenix !" d'après notre écervelée et néanmoins amie voisine, qui ne doit pas connaître la carrière scénique du grand Iggy Pop...



Bien évidement, Idles n'a rien à voir avec les "superstars" de Phoenix, toujours aussi désespérants à voir en live (on a pu encore malheureusement le constater la veille sur la grande scène extérieure) ; c'est un combo qui te cueille à froid, te regonfle en énergie pour une semaine (voire plus) et te donne envie de suivre toute sa tournée ! A la fin du set de ces grands fous vraiment inarrêtables, on finit par headbanguer comme un crétin échappé du dessin animé Beavis and Butthead avec un rire maniaque qui aurait sans doute plu à David Lynch, cette vidéo de 3 secondes (à visionner ici) le prouve...



A lire, une interview récente du groupe Idles...

Photos : Titouan Massé www.facebook.com/titouanmassephoto, titouanmasse.tumblr.com, www.flickr.com/photos/titouanbzh, twitter.com/titouanbzh








This Is Not A Love Song Festival : les dernières chroniques concerts

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Habitué du This Is Not A Love Song Festival de Nîmes (où il a déjà joué moult fois, à notre plus grande joie d'ailleurs !), Ty Segall a une fois de plus fait un crochet par... La suite

The Jesus And Mary Chain (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

The Jesus And Mary Chain (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2018
Auteur d'un bon concert à La Route du Rock l'été dernier à Saint-Malo, le groupe The Jesus And Mary Chain poursuit son relevé des compteurs du shoegaze au This Is Not A Love... La suite

Interview de Ian Svenonius (leader de Chain And The Gang, The Make-Up et Escape-ism, auteur du livre <i>Stratégies occultes pour monter un groupe de rock</i>... ) lors de son passage au This Is Not A Love Song Festival en 2017 en concert

Interview de Ian Svenonius (leader de Chain And The Gang, The Make-Up et Escape-ism, auteur du livre Stratégies occultes pour monter un groupe de rock... ) lors de son passage au This Is Not A Love Song Festival en 2017 par Pierre Andrieu
Nîmes, le 20/11/2017
A peine arrivé à Nîmes pour passer trois jours de rêve au This Is Not A Love Song Festival du 9 au 11 juin, on a rendez-vous à 16h à l'Hôtel Ibis Styles avec le leader de The... La suite

Idles : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe Idles lors de son passage au festival Art Rock en concert

Interview du groupe Idles lors de son passage au festival Art Rock par Ludmilla
Saint-Brieuc, le 05/06/2018
Le furieux combo anglais Idles vient de dévoiler le 29 mai 2018 un premier extrait de son très attendu deuxième album, à venir. Le morceau s'appelle "Colossus" et il est... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 3-3 : Fabulous Sheep, Rolling Blackouts, Loheem, Park Hotel, Le Sound Truck, Deerhunter, Harold Martinez, The Breeders, Ezra Furman, Idles en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 3-3 : Fabulous Sheep, Rolling Blackouts, Loheem, Park Hotel, Le Sound Truck, Deerhunter, Harold Martinez, The Breeders, Ezra Furman, Idles par Philippe
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Le samedi, c'était par ici ! Troisième et déjà dernier jour (dommage, on commençait juste à prendre le rythme !) au festival TINALS. Météo fraîche (un petit vent moyennement... La suite

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 18/08/2017
Après une très bonne mise en en bouche la veille avec les excitants sets d'Andy Shauf et Allah-Las à la Nouvelle Vague de Saint-Malo pour la soirée d'ouverture de La Route du... La suite

Idles, The Moonlandingz, The Sonics, PWR BTTM (Printemps de Bourges 2017) en concert

Idles, The Moonlandingz, The Sonics, PWR BTTM (Printemps de Bourges 2017) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 21/04/2017
Soirée brutale et marquante au 22 d'Auron à l'occasion du Printemps de Bourges, le vendredi 21 avril, avec les surexcités, très excitants et drolatiques hooligans anglais de... La suite

Paloma, Nîmes : les dernières chroniques concerts

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Habitué du This Is Not A Love Song Festival de Nîmes (où il a déjà joué moult fois, à notre plus grande joie d'ailleurs !), Ty Segall a une fois de plus fait un crochet par... La suite

The Jesus And Mary Chain (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

The Jesus And Mary Chain (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2018
Auteur d'un bon concert à La Route du Rock l'été dernier à Saint-Malo, le groupe The Jesus And Mary Chain poursuit son relevé des compteurs du shoegaze au This Is Not A Love... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 3-3 : Fabulous Sheep, Rolling Blackouts, Loheem, Park Hotel, Le Sound Truck, Deerhunter, Harold Martinez, The Breeders, Ezra Furman, Idles en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 3-3 : Fabulous Sheep, Rolling Blackouts, Loheem, Park Hotel, Le Sound Truck, Deerhunter, Harold Martinez, The Breeders, Ezra Furman, Idles par Philippe
Paloma, Nîmes, le 03/06/2018
Le samedi, c'était par ici ! Troisième et déjà dernier jour (dommage, on commençait juste à prendre le rythme !) au festival TINALS. Météo fraîche (un petit vent moyennement... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall par Philippe
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Le vendredi, c'était par ici ! Deuxième journée et pas la moindre à TINALS, qui se joue encore une fois des nuages vaguement menaçants qu'on aperçoit ici ou là pendant la... La suite