Accueil Chronique de concert Keren Ann
Dimanche 8 décembre 2019 : 10069 concerts, 25831 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Keren Ann

Keren Ann en concert

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 22 octobre 2019

Critique écrite le par



De passage dans le club de La Coopé pour présenter son dernier album en date, intitulé "Bleue", Keren Ann a une fois de plus fait montre d'une classe au dessus de la moyenne. On dit "une fois de plus" car chaque fois qu'on l'a vue sur scène, que ce soit au Printemps de Bourges en 2001, à l'Opéra de Clermont-Ferrand en 2002, puis deux ou trois autres fois par la suite, sa superbe voix légèrement voilée, son jeu de guitare impeccable et ses morceaux épatants avaient fait forte impression. Cette soirée clermontoise intimiste n'a clairement pas fait exception à la règle, et ce malgré quelques "péripéties"...



Il faut bien reconnaître que le concert a mis un peu de temps à démarrer, les nouvelles chansons en français - jouées en ouverture de show - étant sans doute moins accrocheuses, ou plus anecdotiques, que celle écrites par le passé. Si l'on ajoute à cela que le public, composé de fans et de curieux, n'est pas très nombreux (les places étaient initialement vendues 30 euros, et même une baisse de dernière minute du tarif à 10 euros n'a pas permis d'attirer la foule), il est tout à fait compréhensible que tout le monde semble avoir un peu de mal à se mettre dans l'ambiance. L'attitude assez froide et distante de Keren Ann, très occupée à faire des sortes de mouvements de yoga assez énervants quand elle ne chante pas, n'arrangeant rien. Un peu de simplicité ne ferait pas de mal se dit-on...



Plus rythmés et d'obédience folk blues rock, "You're Gonna Get Love" et "Where Did You Go?", les premiers titres en anglais, se révèlent plus catchy et lancent la soirée. Là, on ne peut que constater que Keren Ann Zeidel chante divinement et que son excellent groupe de scène (où figurent, entre autres, un très bon pianiste déjà vu à son avantage chez Benjamin Biolay et l'ex bassiste des regrettables Insus?, le très décati groupe Téléphone sans Corine Marienneau) fait plus que le job. On se situe donc dans le haut du panier de la pop made in France !



La suite, à nouveau en français ("La mauvaise fortune" etc.), passe beaucoup mieux, déclenchant quelques manifestations de joie du public, qui attend néanmoins les premiers instants de l'inoxydable tube "My Name Is Trouble" pour se lâcher vraiment. Le meilleur moment du concert est à notre avis celui où Keren Ann interprète l'inaltérable et très Lou Reed "Lay Your Head Down", une sorte de ballade folk rock au texte susurré de manière ultra sensuelle. Malgré des discours trop longs et démonstratifs sur sa vie passée entre Paris et New-York (houlala, quelle affaire !), la fin du spectacle sera plus qu'agréable : "Strange Weather" est une chanson véritablement magnifique, "La ligne droite", une reprise d'une chanson de Georges Moustaki génialement interprétée en son temps par Barbara étant, quant à elle, bienvenue pour clôturer la soirée.

Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...


Keren Ann : les dernières chroniques concerts

Keren Ann en concert

Keren Ann par Sami
Espace Julien, Marseille, le 21/10/2016
Les concerts de Keren Ann se suivent mais ne se ressemblent pas tout à fait, avec ce soir un public encore une fois conquis mais beaucoup moins nombreux qu'il y a 5 ans dans cette... La suite

Keren Ann, Doriand en concert

Keren Ann, Doriand par Sami
Espace Julien, Marseille, le 17/12/2011
L'année concerts à l'Espace Julien avait commencé avec les apocalyptiques Godspeed You! Black Emperor, elle se termine pour ma part avec la douce Keren Ann. Avant de la... La suite

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011 METEO : Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en... La suite

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de   Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys en concert

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys par Philippe
Parc de Saint Cloud, Saint Cloud, le 27/08/2011
6ième participation sur les 9 éditions du joli Festival Rock en Seine : on dira donc qu'on lui est aux deux tiers fidèle... Il est vrai que sa programmation, systématiquement... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Bilal + Dj Sioul en concert

Bilal + Dj Sioul par Jérôme Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 19/11/2019
J'aurais dû faire mes devoirs avant de venir. J'ai eu la flemme. Trop confiant le gars Jérôme. Un peu paresseux aussi. La faute à la météo, à la saison, à la raclette. J'avais... La suite

Daughters + Untitled With Drums en concert

Daughters + Untitled With Drums par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 08/10/2019
Soirée "noir, c'est noir" à la Coopé début octobre avec en tête d'affiche les Américains noise metal aussi dérangés que suicidaires de Daughters et en ouverture de show les sombres... La suite

Whispering Sons (Club Europavox) en concert

Whispering Sons (Club Europavox) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 30/10/2019
Belle découverte que celle de Whispering Sons lors du Club Europavox organisé à La Coopé fin octobre... Emmené par une androgyne chanteuse à la voix magnétique, ce jeune groupe... La suite

It It Anita + Lysistrata en concert

It It Anita + Lysistrata par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 24/10/2019
Plateau noise de haut vol dans le club de La Coopé - très bien rempli, ouf, il n'y a pas que des fans de David Hallyday, Lomepal, Manu Chao et Bilal Hassani à Clermont-Fd ! -... La suite