Accueil Marseille - Aix Les Demoiselles du Cinq - Marseille
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Les Demoiselles du Cinq - Marseille

5 Rue de l'Arc
13001 Marseille

Plus d'info :

Les Demoiselles du Cinq - Marseille : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Les Demoiselles du Cinq - Marseille : l'historique des concerts

Sa.

04

Juin

2016

The Gran Bay

Je.

05

Mai

2016

Kablam, Ideal Corpus

Ve.

29

Avril

2016

JOHN DENEUVE

Sa.

19

Mars

2016

Los Bankalos + DJ Sonic Seducer

Ve.

08

Janv.

2016

Catalogue + DJ/Sonic Seducer

Sa.

19

Déc.

2015

Surfin K (Live) + DJ/Sonic Seducer

Ve.

18

Déc.

2015

Maison Rouge

Je.

05

Nov.

2015

Bitchin Bajas, Johnny Hawaii

Sa.

24

Oct.

2015

Dj Nigga Fox , Ideal Corpus

Ve.

17

Avril

2015

Belladonna9ch

Di.

22

Mars

2015

Orso Jesenska, Chevalrex, Midget !

Sa.

14

Fév.

2015

DJ Sonic Seducer + DJ Steef (Fred Berthet)

Les Demoiselles du Cinq : les dernières chroniques concerts 7 avis

Catalogue + Sonic Seducer

Critique écrite le 13 janvier 2016, par Phil2guy

Les Demoiselles du Cinq - Marseille 8 Janvier 2016

Catalogue + Sonic Seducer en concert

Et pour bien débuter cette année 2016, en route pour une soirée post punk aux Demoiselles du Cinq, salle où l'on n'aime bien se retrouver et où le DJ Philippe Petit aka Sonic Seducer va officier ce soir aux platines avec de nombreuses réjouissances du genre cité plus haut avant et après un set de Catalogue. Cela fait un petit moment que je n'ai pas vu ce trio phocéen, dont on a déjà dit beaucoup de bien et qui porte fièrement l'étendard d'un post punk aux injections noise ; je suis donc curieux de voir comment celui-ci a évolué. J'arrive dans une salle quasi pleine, plutôt un gage de la bonne réputation du groupe. D'emblée, je retrouve sa marque de fabrique qui prend tout de suite aux tripes et qui ne laisse aucun répit à l'auditeur : cette dynamique portée par la rythmique frénétique (pas moins de 160 bpm, dit-on souvent) de la beat box, la basse grondante et les deux guitares tendues et sèches, légèrement dissonantes, qui s'entrecroisent et qui évoquent les (bons) plans de The Fall ou du Wire des origines. La voix d'Emma, pleine de morgue punk, au phrasé chanté-parlé, surfe avec aisance sur cet implacable flux sonique. Ces pépites post punk que sont Fish Fish, Anger ou Super Hero sont toujours aussi percutantes, et on ne... Lire la suite

Orso Jensenka + Chevalrex

Critique écrite le 25 mars 2015, par Sami

Les Demoiselles du cinq, Marseille 22 Mars 2015

Orso Jensenka + Chevalrex en concert

Pas évident de motiver du monde, ni même de se motiver soi même pour cette affiche programmée un dimanche pluvieux à 18h. Alors que beaucoup avaient plus la tête à la soirée électorale ou au Clasico, ce plateau chanson/pop indé valait néanmoins le détour. Espérant que cela commence à l'"heure marseillaise" j'arrive hélas suffisamment en retard pour rater Midget, un des projets de Mocke (ex-Holden) le seul groupe dont je connaissais le disque, c'est ballot. Bien apprécié les trois quarts du concert de l'artiste suivant, Chevalrex. Originaire de Valence et ayant sorti quelques ep à tirage très limité, cet adepte du do it yourself capte l'attention avec des chansons courtes pleines d'idées, et en s'adressant avec pas mal d'humour au public, plutôt nombreux vu l'horaire, avec pas mal d'enfants pas trop dissipés. En plus de sa guitare et occasionnellement d'une mini trompette, il enrichit son set de sons samplés via plusieurs pédales d'effets. Pour le dernier concert, Mocke revient prêter main forte avec l'inventivité qu'on lui connait au local de l'étape dont j'avais lu et entendu beaucoup de bien, Orso Jesenska. Avant même d'entendre sa musique il gagne ma sympathie avec un t-shirt du label Ashmatic Kitty qui nous régale... Lire la suite

Fiodor Dream Dog (solo)

Critique écrite le 28 septembre 2014, par pirlouiiiit

les Demoiselles du Cinq, Marseille 21 septembre 2014

Fiodor Dream Dog (solo) en concert

Bien qu'ayant eu ma dose de bonne musique la veille au cours de La Rue du Rock, et même si la semaine qui s'annonce à partir du lendemain va être chargée, je ne pouvais décemment pas raté l'un des rares passages de Tatiana Mladenovitch aka Fiodor Dream Dog. En effet déjà fan de Tatiana à la batterie j'avais vraiment été séduit il y a quelques mois par sa prestation solo. Après dimanche bien rempli (notamment par le tri des photos de la veille, et la manif pour le climat - qui a rassemblée un peu moins de monde à Marseille qu'à New York) c'est un peu à la bourre que je descends à toute vitesse dans la rue de l'Arc ... Comme je le devinais par l'absence de public dans la rue, le concert a déjà commencé. Un coup d'oeil à la set list un peu plus tard m'indiquera que j'ai du rater un voire deux morceaux. En effet à mon entrée dans la salle, Tatiana joue de la guitare, portes ouvertes sur la rue, devant un public attentif, debout, assis, voire par terre. J'aperçois quelques uns de ses anciens compagnons de jeux (au sein de Nevchehirlian du temps où il ne s'appelait pas encore Nevche ou même de Oshen). Il y a peu Fiodor dream Dog a relancé son magnifique EP Sunnight qui a tant tourné à la maison, en proposant 4 nouvelles versions... Lire la suite

Laurent Boudin & les Crystaloves + les Lumineuses Fièvres + les Orties Bruyantes

Critique écrite le 30 juin 2014, par Pirlouiiiit

les Demoiselles du 5, Marseille 28 juin 2014

Laurent Boudin & les Crystaloves + les Lumineuses Fièvres + les Orties Bruyantes  en concert

Lorsque 4 minutes après avoir reçu le message de Stefan me prévenant que les Keith Richards Overdose étaient déjà sur scène au Molotov j'ai reçu celui d'Olivier/Laurent me disant qu'il allait attaquer aux Demoiselles du Cinq, j'ai bien cru que j'allais encore le rater. Fort heureusement dans mon "malheur" (le mot est un peu fort) le concert des KRO commencera et donc finira plus tôt que ce que j'aurais imaginé. Sitôt leur set terminé je saute sur mon vélo et en quelques minutes me voilà dans la très verte rue de l'Arc (une des premières rue à s'être spontanément végétalisée de la sorte) et donc aux Demoiselles du Cinq. Laurent Boudin (guitare - chant) et ses deux Crystaloves (clavier, batterie et chant) sont déjà sur scène. Contrairement à la veille tous les morceaux que j'entendrai ce soir sont des "nouveaux" morceaux (par "nouveaux" j'entends "que je ne l'avais jamais entendu chanté jusqu'ici). Je retrouve bien le côté détaché et le sourcil relevé de Laurent Boudin mais avec la puissance et l'énergie d'un vrai groupe. En effet entre le jeu sexy de batterie de l'une, l'entrain qu'apporte le clavier, et les choeurs (parfois criards) des 3, on se retrouve avec de vrais morceaux speed et dansants. Niveau texte et chant ce n'est... Lire la suite

The Pirouettes

Critique écrite le 14 avril 2014, par Sami

Demoiselles du cinq 12 avril 2014

The Pirouettes en concert

Showcase confidentiel mais rafraîchissant d'un duo qui devrait faire parler de lui dans les mois ou années à venir. On aurait pu craindre qu'il n'ait pas lieu, après l'annulation la veille du concert au PAG de Coming Soon dont il ont le même batteur. The Pirouettes n'ont pour l'instant que deux EP qui valent leur pesant de cacahuètes, ce sera donc ce soir un set assez court mais suffisamment étoffé pour donner une idée de leur potentiel. Malgré leur jeune age, ils se produisent sans complexe dans une salle pas vraiment acquise à leur cause au départ, entre habitués du papotage au bar et quelques curieux au départ dubitatifs. Leur musique est assez minimaliste, un laptop, deux claviers et une batterie synthétique, dans le plus pur style Mikado ou Elli & Jacno. Leurs voix fluettes se complètent bien, et les textes s'ils prêtent souvent à sourire (où Grandmaster Flash rime avec pistache, ce genre) font souvent mouche. Le kitch assumé de leur musique pourra en refroidir plus d'un, mais les mélodies sont là, les semi tubes aussi, comme le rap entêtant "Chanter sous les cocotiers" et surtout "Dernier Metro" largement applaudi par une assistance dont quelques uns regretteront d'être arrivé sur le... Lire la suite

Laetitia Sadier, Eastern Commitee (festival B-Side)

Critique écrite le 15 juin 2012, par Sami

Les demoiselles du cinq, Marseille 14 Juin 2012

Laetitia Sadier, Eastern Commitee (festival B-Side) en concert

Dernier concert de cette édition 2012 du festival B-Side qui aura encore une fois fait venir la crème du rock indé. C'est l'occasion de remettre les pieds rue de l'arc pour découvrir Les Demoiselles Du Cinq à l'endroit même où il y avait le regretté Reveil chargé en souvenirs. Déco méconnaissable et accueil chaleureux, pour autant pas sûr que c'était l'endroit le plus adapté pour les concerts de ce soir. Certes c'était plein à craquer et tant mieux pour les organisatrices, mais combien au final s'étaient déplacés pour l'exquise Laetitia Sadier et les prometteurs Eastern Commitee ? Ces derniers se chargent d'ouvrir les festivités avec un live très plaisant. Duo devenu trio depuis la dernière fois que je les avais vu, ils commencent par des morceaux à dominante instrumentale qui pourraient pas leur ambiance désertique et cinématique les rapprocher de Giant Sand. Et quelques titres plus tard, les compositions se font plus enlevées, la batteuse/chanteuse hausse le ton, les guitares se font plus nerveuses, et le clavier se lance dans une cavalcade répétitive et hypnotique du plus bel effet. Assurément un des groupes locaux à surveiller pour les amateurs du genre. Qui étaient donc un certain nombre à attendre le concert... Lire la suite

Accès