Accueil Marseille - Aix Le Dôme - Marseille
Lundi 18 décembre 2017 : 10600 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.
Le Dôme - Marseille

Le Dôme - Marseille

48 Avenue St Just
13004 Marseille

Plus d'info :

8 000 debouts / 6 000 assises

Plan d'accès

Le Dôme : Dernières news

Shaka Ponk concert ajouté à l'AccorHotels Arena [Le 11/12/2017] A l'occasion du Monkadelik Tour, l'infatigable groupe Shaka Ponk ajoute un concert supplémentaire à l'AccorHotels Arena à Paris le 22 mars 2018 (en plus du 23 mars, déjà complet!) et sera en tournée partout en France en 2018, sans oublier d'être à l'affiche des festivals Musilac...
En concert le 09/02/2018
Jul à l'AccorHotels Arena & au Dôme [Le 04/12/2017] Dans le cadre de la sortie le 1er décembre 2017 de son nouvel album intitulé La tête dans les nuages (déjà un carton, comme d'habitude !), Jul annonce qu'en plus de son concert à l'AccorHotels Arena de Paris, le 7 décembre 2017, il se produira en live lors d'un concert à...
En concert le 23/12/2017
Louane au Zénith de Paris et en tournée en 2018 [Le 04/12/2017] Devant le succès des premières dates annoncées début 2018 au Trianon à Paris et en tournée pour promouvoir son nouvel album éponyme, Louane vient d'annoncer à ses fans qu'elle serait également en concert au Zénith de Paris à partir du 21 juin 2018 et en tournée française des...
En concert le 15/06/2018

Le Dôme : les dernières chroniques concerts 420 avis

Vianney

Critique écrite le 12 décembre 2017, par ce

Le Dôme Marseille 30 novembre 2017

Vianney en concert

Tu as beau te dire que tu as de la marge, mais je ne m'attendais pas à voir le Dôme pratiquement plein ce soir, ce qui ne facilitera pas l'accès à la salle. Il faut trouver sa place ou jeter sa voiture sur le premier trottoir puis faire la queue à l'entrée où une foule s'est amassée. Le contrôle de sécurité est strict ce qui allonge cette attente. Le temps de se faire contrôler, d'attendre, de passer les portiques de sécurité, on arrive enfin dans l'enceinte du Dôme. Mais il y a du monde dehors alors que la salle se remplit déjà bien. Ayant fini le travail un peu tard je n'ai pas pu entendre la première partie qui d'après ce que j'ai entendu suit une partie de la tournée de Vianney. Les gradins sont remplis et la foule s'accumule encore dans la fosse. Un dessin d'éléphant est projeté sur la tenture qui ferme la scène. L'impatience, comme à souvent à chaque concert, se fait sentir. Vianney est attendu... Et voilà que cet éléphant prend vie et s'anime. Un petit dessin animé est diffusé avant l'entrée timide de Vianney. Son set démarre en douceur et dans une petite lumière. Il est seul sur scène. Cette scène qui semble bien grande pour lui. Mais dès le second titre, son énergie explose ! Et le voilà occupant l'espace, courant... Lire la suite

Frero Delavega + Bon Air

Critique écrite le 05 mars 2017, par Lumak

Le Dôme - Marseille 3 mars 2017

Frero Delavega + Bon Air en concert

J'arrive au Dôme à la fin de la première partie, assurée ce soir par Bon Air, qui est est un duo basque faisant de la musique pop folk. Le publicn et plus précisément les nombreuses adolescentes collées à la scènen semble quand même attendre plus les Frero Delavega. En guise d'introduction, on aperçoit Jérémy et Florian en ombre chinoise derrière la scène. En arrivant sur scène, ils démarrent par " le cœur éléphant ", tout le public est immédiatement captivé et chante avec eux. Ils se positionnent sur une plate forme en hauteur où se trouve la batterie. De temps en temps, ils sautent pour atterrir... Lire la suite

Gauvain Sers + Renaud

Critique écrite le 20 décembre 2016, par Philippe

Le Dôme, Marseille 19 décembre 2016

Gauvain Sers + Renaud en concert

Tentative risquée en ce 19 décembre 2016 : retourner voir Renaud... ou ce qu'il en reste. Chacun sait qu'il a traversé des années très difficiles, certaines même au fond du trou - je l'ai cru presque mort il y a bien 15 ans après l'avoir vu, pathétique, massacrer Mistral Gagnant à la télé. S'étant auto-déclaré "phénix" sur cette longue tournée, il m'a toutefois donné envie de retourner le voir, pour la première fois depuis ... 20 ans environ, aux Eurockéennes, où il avait évidemment cartonné. C'est qu'on peut difficilement snober un héros de son enfance ! Fut un temps où tout mon argent de poche y passait pour acheter ses cassettes - sa discographie ayant commencé à peu près à ma naissance. Des cassettes que j'ai tant écoutées que je connais encore à peu près par coeur tout son répertoire du siècle dernier ! Avec l'ami qui m'accompagne, sachant la pisse de rat vendue au Dôme pour de la bière, nous nous sommes évidemment livrés avant d'y entrer à la préparation physique la plus appropriée : quelques verres, bière et pastis, au bistro du coin, un rade de quartier à l'ancienne et où la taulière cuisine des petits plats qui sentent fort bon, au milieu de la fumée des clients... Un bistro qui lui plairait, à n'en pas douter ! En première... Lire la suite

Neil Young

Critique écrite le 28 juin 2016, par Jacques 2 Chabannes

Le Dôme, Marseille 16 juin 2016

Neil Young en concert

Le Temps Des Cerises... À L'Eau De (LA) Vie ! Question(s) Sous Dôme Tandis que la salle bruisse d'envie et rumeurs concernant à la fois, le show à venir, et la sortie prochaine du énième Live officiel du Jeune Neil issu de la tournée actuelle - intitulé Earth et s'accompagnant d'une suite de sons très "natures" assez déconcertante, mais attractive - voici que s'avance LA première déception de la soirée (elles seront rares, il me faut avant tout chose, l'affirmer céans) sous la forme d'un préposé aux bougies posées sur le vieil harmonium (qui siège quasi au centre de la scène) qui vient les ÉCLAIRER, en lieu et place de les ALLUMER ! Sans doute "chargées" au nucléaire, vu l'actuelle répartition hexagonale et la microscopique part allouée aux énergies dites naturelles et renouvelables ; à moins que ce ne soient des piles, ce qui serait À PEINE mieux, en somme : pouvait pas s'éclairer tout bonnement à la flamme d'une bougie bien grasse qui dégouline et colle plein partout autour comme au bon vieux temps de notre terre originelle ? Une contradiction de plus à ajouter à la longue liste récente et passée traînant au cul du fantasque Canadien, façon casseroles : comme lorsqu'il vante et invente, alors qu'il est à moitié sourd, un système... Lire la suite

Neil Young + Promise Of The Real

Critique écrite le 23 juin 2016, par Cabask

Le Dôme - Marseille 16 juin 2016

Neil Young + Promise Of The Real  en concert

Ah, Neil Young ! Que dire, si ce n'est que j'ai véritablement baigné dedans depuis mon plus jeune âge, mon père le vénérant et jouant quantité de ses titres à la guitare ? Les songbooks d'époque en portent d'ailleurs les marques... J'ai commencé à vraiment l'écouter et l'apprécier il y a une vingtaine d'années. Sa discographie est tout simplement immense et très variée avec une bonne douzaine de véritables monuments. Je l'avais déjà vu au POP Bercy en 2001 avec le Crazy Horse et Oasis (excusez du peu) en première partie. J'avais trouvé le concert excellent, mais pas inoubliable, la faute au son un peu trop à fond, à la salle et à certains soli vraiment trop longs. J'avais acheté des places pour son concert aux Arènes de Nîmes en 2013, mais ayant déménagé à 500 km, avant le concert, j'ai dû les revendre à contrecœur. Informé de sa venue dans la cité phocéenne, j'ai longtemps hésité pour finalement craquer peu de temps avant, prendre mes places et 2 jours de congés pour passer un WE au soleil. Je ne cacherai pas que j'étais un peu inquiet, le Loner accusant tout de même 70 ans au compteur et ses disques récents étant moins percutants à mon goût que ses anciennes livraisons. Le dernier que j'ai vraiment adoré est Silver And Gold en... Lire la suite

Les Insus ?

Critique écrite le 25 mai 2016, par Philippe

Le Dôme, Marseille 24 mai 2016

Les Insus ? en concert

Ah Noël... les cadeaux dématérialisés... Et désormais on se fait offrir des places de concert auxquels on aurait pas forcément pensé à aller du tout ! Comme ce fut le cas pour ces Insus ? ("-portables", comme ils le complètent eux-même), soit les trois (meilleurs) quarts de Téléphone (...ceci affirmé sans aucun machisme hein, pas de faux procès !). S'il y a bien un groupe que je ne pensais pas voir un jour en concert... Et même, soyons vache, qui ne m'a pas du tout manqué ces trente dernières années... c'est bien celui-là. Tournée de la renaissance ou simple relevé des compteurs ? Bah, on a essayé d'arriver sans a priori au Dôme, certain.e.s au moins d'y réentendre des hymnes sympas (et quelques scies, aussi), qui ont largement baigné notre jeunesse. On leur sait gré d'avoir eu l'élégance de changer de nom en changeant de bassiste, ce n'est pas toujours le cas... Parlons tout de suite du plus problématique dans leur show, qui n'est heureusement qu'assez accessoire. D'abord, presque plus personne ne fait des soli de guitare dans tous les morceaux comme ça, en se regardant en chien de faïence, enfin... c'est d'un ringard... On a bien compris qu'on avait sur scène l'une des guitaristes les plus expérimentés du circuit : nul besoin d'un... Lire la suite

Accès