Accueil Marseille - Aix Lam - Leda Atomica - Marseille
Vendredi 6 décembre 2019 : 10529 concerts, 25826 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Lam - Leda Atomica - Marseille

63 rue St Pierre
13005 Marseille

Plus d'info :

L.a.m. Leda Atomica Musique : les dernières chroniques concerts 16 avis

Moon Rã

Critique écrite le 20 novembre 2019, par Philippe

LAM, Marseille 15 novembre 2019

Moon Rã  en concert

Une semaine après, pas évident de retracer une soirée très sympathique, finie dans des brumes houblonnées persistantes et avec des notes pourries, mais dont les artistes méritent bien un retour ! Malgré une pluie persistante (qui m'a quand même valu deux désertions sous mon propre toit...), je me réjouissais en effet d'aller enfin pouvoir toucher le magnifique (et si longtemps attendu) vinyle éponyme de Moon Rã ! Mais évidemment quand il pleut, tout se détraque à Marseille... et un musicien était donc coincé sur la route. Devant le retard annoncé à l'allumage au Leda Atomica Musique, je blablate un moment avec Olivier, très sympathique ex-taulier de la Cambuza de Gémenos - belle rencontre fortuite d'un héros du quotidien ! Puis, le temps étant long quand même (et comme j'ai arrêté de fumer définitivement pour les 354ième fois il y a peu), j'ai un peu la bougeote et je prends la décision de descendre passer une tête au Lollipop Music Store. Sur le chemin et sous la pluie, à moitié égaré dans les ruelles, je croise pas moins que l'éminent fondateur de Phocéa Rocks (notre Leader Immarcescible et Lumineux, donc), qui promène son mignon toutouchon, à tête de rejeton de la famille Windsor... Et qui m'indique comment ressortir du traquenard... Lire la suite

No Jazz Quartet - The Lemon Cars

Critique écrite le 15 septembre 2019, par Philippe

Le LAM, Marseille 13 septembre 2019

 No Jazz Quartet - The Lemon Cars en concert

Scène un peu surréaliste ce vendredi à 19 h 15: des gens attendent en file sur un trottoir minuscule, rue St-Pierre, en plein jour et trois bonnes heures avant leurs pratiques usuelles... Et tous ceux qui ne sont pas encore là à cette heure d'ailleurs, y compris des habitués et activistes, resteront dehors ce soir. Eduquer des Marseillais.es à la ponctualité, pas une mince affaire... Mais faut dire qu'avec une jauge à 50 personnes, même si on essaye d'être souple le soir de l'ouverture, ça ne pardonne pas. Et justement ce soir, tout le monde voulait venir ! Déjà parce que la belle salle du Leda Atomica Musique rouvre après des années de fermeture, ou quasi (je me souviens d'avoir vu des toiles d'araignées partout pour David Lafore en 2016, la dernière fois que je suis rentré ici - mais c'était une réouverture temporaire). Et ensuite parce que pour bien se lancer - et aussi ramasser, en quelque sorte, l'étendard de la Machine à Coudre, définitivement tombé à terre cet été - le LAM a fait fort et programmé pour son premier WA7 / Work After Seven, non pas un, mais deux supergroupes, et chacun pour sa première apparition, provoquant une légitime curiosité/excitation chez les aficionados ! Supergroupe : terme né à la fin des années... Lire la suite

Térounet & Maquétou (festival les Z'inos)

Critique écrite le 08 décembre 2018, par Pirlouiiiit

Leda Atomica Musique, Marseille samedi 01 décembre

Térounet & Maquétou (festival les Z'inos) en concert

Après le superbe concert de Gildas Etevenard, Pascal Charrier et Philippe Lemoine à la Meson me voilà d'un coup de vélo dans la rue St Pierre direction Leda Atomica Musique. Par rapport à tout à l'heure (avant le concert de la Meson) tout est calme. Tant mieux. Je gare mon vélo. je toque à la porte. Le concert a déjà commencé bien sûr. Je cogne au carreau. On m'ouvre. Me revoilà dans l'antre singulière de L.A.M. La dernière fois c'était pour la dernière édition du festival Les Inovendables (puisqu'à partir de cette année le festival change de nom pour s'appeler Les Z'inos ) pour le premier concert de De la Crau qui n'avait pas encore tout à fait trouvé son nom. Ce soir il s'agit d'un autre work in progress puisque le duo Henri Maquet - Manu Theron n'avait pas encore trouvé son nom au moment de l'impression des programmes et de la com' du festival. Ces deux-là je les ai déjà vu séparément (Deltasonic pour le premier, Lo Cor de la Plana, Gacha Empega, Chi na na poun, Sirventes, et plein d'autres trucs pour le second) et je les ai déjà vu ensembles au sein de Polyphonic System dont il font partie avec Ange B et Clement Gauthier (et dont le premier album ne va pas tarder à sortir). Donc Henri à gauche à la (petite) guitare... Lire la suite

Zoppa

Critique écrite le 03 décembre 2018, par Agent Massy

Leda Atomica Marseille 24 novembre 2018

Zoppa en concert

Concernant le duo Zoppa, une chose est remarquable : tout ce qui est dit dans la présentation officielle du duo est PARFAITEMENT VRAI : 1. Chansons greco-hispaniques : en effet, une des deux-femmes est Grecque, l'autre Espagnole, et les deux langues se mélangent. 2. Création singulière et grande complicité : c'est vrai aussi, alors qu'en général le fait que ce soit écrit laisse plutôt supposer le contraire. 3. Répertoire maillé de compositions et de traditionnels : je suppose que c'est vrai. 4. Esprit Zoppa (rythme asymétrique, bancal) : c'est pas si vrai que ça. C'est quand... Lire la suite

Sam Karpienia trio (festival les Inovendables)

Critique écrite le 10 décembre 2017, par pirlouiiiit

Leda Atomica Musique, Marseille 25 novembre 2017

Sam Karpienia trio (festival les Inovendables) en concert

Ce soir j'ai peut être placé la barre un peu haut en décidant de voir Sam Karpienia (en trio) au Leda Atomica Musique (dans le cadre du Festival des Inovendables), puis Christophe Leloil power trio au JAM (dans le cadre du festival Jazz sur la Ville) avant de finir la soirée à l'Embobineuse pour voir notamment Machine Chose (la rencontre improbable entre Stéphane Massy et Nicoals Cante) , mais comme sur le papier c'est jouable et que j'ai vraiment envie de voir les 3 c'est dans cette perspective que je pars de la maison en vélo. Première halte au Leda Atomica Musique donc, pour une des très nombreuses date de cette 10ème édition d'un festival qui porte très bien son nom. Et une fois de plus je m'y rends pour y voir un artiste que je connais déjà (quasiment le seul que je connais de leur prog d'ailleurs). En effet ce soir Sam Karpienia est de retour en trio avec Manu Reymond à la contrebasse et Thomas Lippens aux percussions / batterie. L'occasion de voir comme le set a évolué depuis leur passage un peu plus tôt dans l'année à l'Ostau dau Pais Marsehles. Acceuil sympathique (comme à chaque fois) à l'entrée ; ça vient de commencer ; je ne traine pas dans le grand hall (où les dernières productions du label LAM sont en vente à prix... Lire la suite

David Lafore (festival Les Inovendables)

Critique écrite le 14 décembre 2016, par Philippe

Léda Atomica Marseille (Lam) 10 décembre 2016

David Lafore (festival Les Inovendables) en concert

Retour au bercail de notre cher et assez rare David Lafore, suivi de loin (il est parti tout là-bas à Paris, il y a déjà quelques années) pour ses toujours très marrantes (et un peu déconcertantes) prestations scéniques... Pas revu depuis 2009 pour moi (un super souvenir, d'autant qu'il avait été accompagné de l'hilarant et inconnu Merlot que j'ai revu depuis à Paris !), il est heureusement suivi plus sérieusement par Pirlouiiiit, un grand fan (son plus grand, peut-être ?) qui a converti toute sa famille (3 générations représentées ce soir, respect !). Bon, j'ai quand même toujours un oeil sur sa bordélique mais épatante discographie, qui ne m'a jamais déçu ! Le lieu du soir, le cabaret de l'historique troupe Leda Atomica, est à la fois joli et intimiste, je le découvrais à peine mais manifestement il ne sert plus très souvent (à en juger par les toiles d'araignées elle-même couvertes de poussière qu'on y voyait ici et là, et l'âge moyen assez élevé des affiches). Petit lieu donc, mais le spectacle fera le plein (c'est-à-dire, peut-être 50 personnes ?) et je n'ai que des compliments à faire à l'accueil et plus particulièrement au punch servi à l'arrosoir qui m'a accompagné toute la soirée... Messire Lafore, après s'être soigneusement... Lire la suite

Accès