Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 4 Septembre 2017 : Soldes
Mercredi 22 novembre 2017 : 11572 concerts, 24726 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 4 Septembre 2017

Soldes

50 millions de français ont fait les soldes !

Au journal de France Inter du 08.08.2017, vers 13h15, voici la citation exacte : "Les soldes d'été ont été moins pires que prévu" (sic). Grâce au beau temps et aux touristes, les bonnes affaires se terminent aujourd'hui sur un bilan mitigé : plus de 3/4 des français ont acheté au moins une fois durant cette période. Selon un sondage réalisé pour le magazine LSA, c'est moins que l'an passé."

Euh... évidemment que sur la durée des soldes (du 28 juin 2017 au 8 août 2018), rien que de la bière, vu le temps qu'il a fait, j'ai du en acheter 20 fois, au bas mot. J'imagine bien que les 3/4 des français (soit 50 millions, à peu près), ont en effet "acheté au moins une fois"... quelque chose... sur une période de 42 jours ! Je suis même admiratif de savoir que près de 17 millions de gens sont donc capables de ne rien acheter pendant 42 jours d'été caniculaire, chapeau les Décroissants, vous montez en puissance, là !... Je note aussi en passant qu'il n'y a pas eu du tout de touristes étrangers en France sur cette période, sans quoi pour être rigoureux il aurait fallu les soustraire des fameux 50 millions d'acheteurs, bien sûr... Bref tout ça pourrait être assez anodin, voire rigolo : une info qui ne veut rien dire, tout au plus...

Et pourtant quelque chose ne passe pas, m'affole insidieusement sans que je puisse d'abord le définir. En fait, je me demande si on ne devrait pas paniquer tout de suite, à la réflexion. Relisez la phrase de France Inter. Réfléchissez à ce que ça implique : 3/4 des français ont donc été comptabilisés comme faisant des achats... Ca y est, vous l'avez ? En citoyen.ne avisé.e, vous êtes sans doute en pleine panique vous aussi, vous commencez à faire de l'huile ? En tout cas vous devriez ! Le gouvernement aurait donc fait pendant l'été, la CNIL étant en vacances, la jonction définitive des fichiers (au nom de l'état d'urgence, par exemple ?...), entre nos numéros de carte bleue, et nos numéros d'identité et/ou de sécurité sociale ? Sinon, je ne vois juste pas comment on pourrait le savoir, que 50 millions de français sont allés acheter quelque chose...

Et dans ce cas, soit dit en passant, autant nous implanter une bonne fois une puce RFID dans le c.. qui règlera toutes les questions : paiement sans contact (ou avec, pour les gens qui aiment ?), dossier médical complet à disposition, géolocalisation immédiate, surveillance panoptique, extrait de casier judiciaire, etc. Big Brother une bonne fois pour toutes, nom de Zeus, au lieu de laisser ratiociner les droit-de-l'hommistes ! Par ailleurs dans l'hypothèse toujours possible d'une panne de cette puce - ou d'une expulsion accidentelle - on pourra avantageusement nous tatouer complémentairement un code-barre, disons sur la nuque, qui permettra de nous contrôler et/ou de nous faire payer, directement avec une douchette ! Que de temps gagné, pour la police et pour les commerçants, non ?... "Et alors ? Les innocents n'ont rien à craindre !" disait le regretté Brice H., ancien Ministre de l'Intérieur...

Deuxième temps de réflexion : bon finalement, avant d'organiser ma fuite avec toute ma famille, de cette dictature Orwellienne qu'est devenue la France en août 2017... je vais quand même juste vérifier l'information. Après lecture de la partie visible de l'article sur le site de LSA : "75,5 % des français ont fait les soldes" ! En première analyse, c'est donc encore pire : les 50 millions, ils n'ont pas "acheté au moins une fois" quelque chose : ils ont "fait les soldes" ! Ce qui exclut mes bières (non soldées) et fait quasiment de moi un marginal, tout comme les 17 millions d'autres, dont vous faites peut-être partie, qui ont osé ne pas faire les soldes... Et puis, ces 50 millions de français qui ont fait les soldes, donc, n'ont même pas réussi à relancer la croissance du pays de, je sais pas, 5 % au moins ?! Alors qu'en dépensant seulement 10 euros chacun, ils rapporteraient déjà autant à l'Etat que la baisse des APL en 1 an (500 millions)... Mais alors... on est vraiment dans la m... grave : surveillés universellement et en plus, avec une économie en panne ?! C'est vraiment à se flinguer.

Troisième temps de réflexion : en fait, comme il n'y a que 2 phrases de lisibles sur le site de LSA (magazine payant et très cher : pour les professionnels !), allons plutôt voir ceux qui commentent ce fameux chiffre de 75,5 %.. Et là, gros gros soulagement ! On va pouvoir rester, finalement. Car en fait (merci ... le Figaro), c'est en fait un sondage, un s-o-n-d-a-g-e : en fait la ponctuation était juste mal placée dans la phrase de France Inter qui devient (mais à l'oreille ça s'entendait pas comme ça) : "Plus de 3/4 des français ont acheté au moins une fois durant cette période, selon un sondage réalisé pour le magazine LSA. C'est moins que l'an passé". Ca change tout. Et plus soulageant encore, c'est un sondage réalisé par Toluna (institut de sondage en ligne, spécialisé, quoi, vous connaissez pas non plus ?), pour le magazine LSA, qui a établi que 75,5 % des gens avaient fait des soldes. Un sondage, donc, réalisé sans doute sur un échantillon de quelque 1000 personnes, comme il est d'usage.

Sauf que ce sont 1 000 personnes... choisies parmi celles qui se connectent sur le site du "célèbre" institut de sondages en ligne Toluna ("la meilleure façon pour être récompensé pour vos opinions", c'est leur slogan). Donc des fashion/gadget victims, des adeptes de la consommation effrénée, qui vendent leurs données personnelles en échange de bons cadeaux. Je n'en juge pas, chacun ses sources de revenus. Mais c'est parmi cet échantillon de gens qui viennent donc exprès déclarer sur un site web tout ce qu'ils ont acheté (dans l'espoir d'avoir des réductions sur autre chose) et donc, me semble-t-il pas particulièrement représentatifs de 67 595 000 français.es recensé.e.s.

La preuve : parmi ces déclarants "Tolunesques", le Figaro relève aussi que "23,4 % des français" (le journal tombe donc dans le même panneau que la radio, mais on en attendait pas moins de lui...) ont fait diminuer les soldes parce qu'ils (elles) ont participé aux ventes privées d'avant-soldes. Ce qui en toute logique mène à un total arithmétique de ... 98,90 % des français qui ont participé aux soldes et aux avant-soldes... Alors là autant passer directement l'information au Gorafi, on gagnera du temps ! Moralité : voici un sondage de m... réalisé par un institut de m... qui donne un chiffre de m... que tous les médias (même ceux habituellement pas trop de m...) reprennent pour en faire une info de m... Vive les vacances !

Philippe

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

Mine de rien cette newsletter a 20 ans d'existence ... Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle date du début d'internet, mais en tout cas d'une époque où à moins de sortir régulièrement et/ou d'habiter dans l'hyper centre il était assez difficile de se tenir au courant de ce qu'il y avait. Elle date de bien avant facebook, et surtout bien avant les téléphones intelligents ...
Maintenant que la naviagation sur le site s'est netement amélioré et est smartphone friendly je ne vois plus trop l'intérêt de faire du copier-coller de ce qui est facilement consultable sur le site. Du coup je vous renvoie directement vers http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm.
 
Vous y trouverez dès ce soir la programmation des bateaux Le Don du Vent et Erre 1930, de l'Asile 404, du Jas' Rod, de La Cote de Boeuf, du JAM, du WAAW, du Videodrome, MAchine à Coudre, Portail Coucou, Rooftop Terrasses du Port, Kaloum, Poste à Galène, Roll'Studio, Sportbeach .... complétée dans les jours (voire heures) qui viennent par les autres salles.
 
J'en profite pour vous apprendre ou rappeler, que pour qu'une date figure sur l'agenda concertandco il faut soit qu'il s'agisse d'une " grosse date " avec prévente passant par les réseaux fnac, ticketnet and co ... soit qu'
- un tourneur ou un programmateur consciencieux,
- un artiste qui sait qu'on ne peut compter que sur soit même
- une salle qui a pris 5 minutes en début de mois pour faire venir potentiellement beaucoup plus de monde à chacune de ses concerts
- un bénévole de Liveinmarseille (qui ne compte rien d'autre d'ailleurs),
a pris un peu de son temps pour la saisir via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php
 
C'est en fonction de cela que l'agenda que vous trouverez là http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm est plus ou moins complet !
 
Pirlouiiiit
 
ps : n'hésitez pas à faire passer le mot voire à mettre la main à la pâte ;-)

Le disque de la semaine

.

à venir (dès que je trouve le temps) la chronique du nouveau David Lafore (Les Cheveux) à prix presque libre sur son site (où il est en écoute gratuite aussi) : https://davidlafore.fr/les-cheveux-nouvel-album-2017/


.

Le livre de la semaine

Les textes (pas si) à l'arrache (que ça) quasi quotidiens de l'ami Vincent Palacio (je cite : "Depressif, parano, en colère, tête de con. Niveau de frustration artistique : hitlerien. Heureux proprietaire d'une sclérose en plaque. Né en 1979. Techniquement mort sans l'être. Habite à Marseille. En Enfer.") ont trouvé un écrin numérique plus décent que facebook ... vous les trouverez désormais ici : http://130decuy.com/

Ci dessous (avec sa permission) le #207 :

Les grands discours de l'Histoire pas encore arrivée :

"Peuple !

Prends les armes, et si tu n'en a pas, prends tes poings !

Peuple !

Fais peur à l'argent. De quel droit la technologie sert à augmenter la vitesse des transaction ? Ce ne sont même plus des hommes qui jouent en bourse. Jouent. Depuis quand n'as t'on plus le droit de ne plus jouer le jeu ? Quand le jeu devient nul, que même changer les règles ne le rend plus amusant, on arrête de jouer, et on fait un autre jeu. Fais peur à l'argent, fais le perdre, il se mettra à genoux devant toi, il te craindra plus que si tu massacre cent soixante milles Caballeros. N'ai pas peur, toi, de sauter dans le vide.

Peuple !

Élève des bœufs, des poules, des canards. Des chevaux que tu attacheras devant le cadavre de ta voiture. Où veux-tu donc aller si loin ? Il y a le bus, il y a le train, il y a l'avion, Nationalisacioñ ! Tous les autres déplacements doivent être en bas de chez toi, de l'épicier au préfet, en passant par le professor. Organise toi. La terre n'est pas faite pour qu'on grossisse dessus comme un cancer, elle est faite pour que l'on se fonde en elle. N'oublie pas que tu marches sur les ossements de ton père et de ta mère.

Peuple !

Ça te fais rire. Tu es bête, tu mérites une claque. Juste une claque. Pas deux. Voila, prends là, et toi, va la mettre au parleur en costume, plutôt qu'au malappris. Lui, tu lui mettras fessée cul-nul devant tous le monde, c'est tout. Eux aussi sont Peuples. Ceux qui sont au dessus de toi et te commande, tu peux leur dire mierda. Tu es occupé à tous recommencer. Ils pourront toujours te taper, si tu es un sac, ils se lasseront.

Peuple !

Tu n'es pas éteint. Tu es un feu qui doit être attisé, pas une gourde qu'il faut remplir. Là-haut, les canadairs de la Muerte Cerebral passent pour te noyer. Va t'abriter dans les bibliothèques et les musées. Tu peux le faire aussi de chez toi, alors, qu'attends-tu pour t'embraser ? Un petite flamme suffit. un petit bouquin, un petit tableau, une petite œuvre dont tu connais le sens, avale-là, de Grands Hommes sont à portée de ta bouche, pour qu'ils te nourrissent ! Refuse de payer tout ce qui n'est qu'un jeu. Est-ce que tu payes pour jouer à chat-perché ?

Peuple !

Hier soir, le terrible général est entré dans l'auberge, se mettre à jouer avec les hommes et les femmes. Il a tout perdu, jusqu'à sa chemise. Quand le jour poignit, que la brume humide du matin vint remplacer l'odeur de cigarette froide, le général avait donné toutes ses médailles, tous ses chevaux, toutes ses maisons, tout son argent. L'auberge entière le regardait en tremblant. Il etait saoul comme un cochon, et le diable sait de quoi il aurait été capable. Soudain , vlam ! il a frappé la table de jeux du plat de ses mains. Les verres de tequila ont tressauté. Il a dodeliné du chef, en clignant des yeux. Puis il s'est levé.

"et maintenant allons nous battre à mort."

a t'il dit en quittant la place, pour rejoindre le champ de la bataille décisive. C'était il y a une heure, vous le voyez maintenant qui nous passe en revue.

L'Ennemi arrive face à nous. Prenons nos armes, prenons nos poings, compagnes, compagnons , et levons les bien haut ! Tant pis s'il nous éventre. La vie ne vaut pas d'être vécue en esclave. Caramba !"

Le colonel Ignacio "El Dramatico" Suarez avant la charge héroïque de Port Buenaventura, le trente-sept juillout 2912.


SOUTENONS

* Pour soutenir la SOS Méditerranée le lien direct pour faire des dons c'est ici : https://don.sosmediterranee.org/b/mon-don

* Pour soutenir la la SCOP-IT (" la coopérative des anciens de Fralib, sur la corde raide " dixit Le Monde) il suffit d'acheter leur infusion plutôt qu'une autre ; pour savoir où en trouver près de chez vous c'est par là

Cadeaux

En cadeau les chroniques (comme si vous y étiez) de :

* le Rock en Scène : the Kills, Deluxe, Sleaford Mods, ... de Philippe, en vacances à Paris à lire ici

* le Fest-Noz du Cosquer : Les Frères Morvan, Annie Ebrel ... de Pirlouiiiit, en vacances en Bretagne à lire ici

* le Festival du Chant de Marin (Paimpol) : Malicorne, Alan Stivell (avant qu'il ne me fasse enlever les photos), Boulevard des Airs, ... de Pirlouiiiit toujours en vacances en Bretagne à lire ici

* la chronique d'une bonne partie du festival Plan B : Superpoze, Fhin, Adam Naas, L'Imperatrice, Zerolex, Cotton Claw ... par Sami par ici

* la chronique du concert de the Pleasures sur le toit du Corbusier par Odliz à lire ici