Accueil BRNS en concert
Vendredi 20 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Le groupe de Bruxelles BRNS mêle habilement pop baroque, indie rock et électro. Le groupe Namdose réunit BRNS et Ropoporose !

Site

BRNS : tous les concerts

BRNS : l'historique des concerts

Ve.

15

Avril

2022

Joube - Renaud Dalmais Le Moulin - Brainans (39)

Ve.

08

Avril

2022

BRNS - LOBSTER Le Moulin - Brainans (39)

Ma.

05

Avril

2022

Ditz en concert
Ditz + BRNS + TENDINITE BRNS | Ditz
La Cartonnerie - Reims (51)

Me.

16

Mars

2022

Di.

06

Mars

2022

Je.

20

Janv.

2022

Sa.

16

Nov.

2019

It It Anita en concert
Indie Day : Lysistrata / Namdose / Cannibale / It It Anita... It It Anita | Cannibale | BRNS | Lysistrata | Ropoporose
La Vapeur - Dijon (21)

Ve.

13

Sept.

2019

Festival Hop Pop Hop en concert
Festival Hop Pop Hop 2019 -13&14 Sept: Altin GÜn, Mystery Lights, Jonathan Bree, Vaudou Game, Big Joanie, Bracco, Dewaere, Ha Sizzle, Irene Dresel, Namdose, Niklas Paschburg, Phoenician Drive, Squid, Mystic Braves, Rozi Plain, Quai Stéphane Festival Hop Pop Hop | Rozi Plain | Crows | Jonathan Bree | Ropoporose | BRNS | Vaudou Game | The Mystery Lights | Mystic Braves | Altin Gün
Jardin de Leveche - Orléans (45)

BRNS : les dernières chroniques concerts 9 avis

Lice + BRNS

Critique écrite le 09 mars 2022, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 6 mars 2022

Lice + BRNS en concert

"What a rock 'n roll show it was !" C'est dimanche soir, l'horaire du concert a été avancé à 19h30 (c'est plutôt une mauvaise idée), deux super groupes sont programmés à La Coopé, les Belges de BRNS, en ouverture, puis les Anglais de Lice, en tête d'affiche et... forcément, il n'y a pas grand monde quand débute la première partie. Désespérant, certes, mais la soirée va s'avérer géniale, avec un très bon set indie rock de Brains puis un putain de rock 'n roll show de Lice... Ceux qui sont restés chez eux pour éviter de débourser entre 5 à 10 à euros peuvent se mordre les doigts, voire autre chose. BRNS Jamais vus sur scène, à part avec Namdose (la très belle fusion de BRNS et Ropoporose), les Bruxellois de BRNS nous font très forte impression dès le début de leur prestation. Si l'ingé son est un peu enthousiaste sur le volume sonore, ce qui se passe sur scène n'en demeure pas moins bluffant : très beaux morceaux entre indie rock et dream pop, superbes harmonies vocales, belles montées soniques et musiciens maîtrisant parfaitement leur sujet. C'est la classe, on pense à une rencontre made in Belgium entre Animal Collective et Arcade Fire, avec un gros travail de mise en son sur les voix, les synthés, les rythmes et la... Lire la suite

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019)

Critique écrite le 13 janvier 2020, par Pierre Andrieu

Bourges 17-20 avril 2019

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il vous plait: 200 000 festivaliers étaient réunis dans les salles et les rues du mardi 16 au dimanche 21 avril 2019. Muddy-Gurdy On commence notre marathon du live mercredi place Séraucourt avec Muddy-Gurdy, qui déroule un set mélangeant brillamment le blues du Sud des Etats-Unis avec une vielle à roue made in Auvergne (il y a une vielle à roue au sein du trio) et des clins d'œil vers les rythmes africains. C'est enlevé, original et tout se termine en apothéose avec une cover percutante du "Pretty Thing" de Bo Diddley. Structures Direction ensuite le 22 d'Auron pour découvrir trois prometteurs groupes français : Structures, avec son post punk totalement hystérique et son chanteur très en rogne, We Hate You Please Die, qui se vautre avec délectation dans un garage teinté de punk sauvage, et Slift, adepte d'un kraut garage psyché maléfique, dans la lignée des Oh Sees. Le Villejuif Underground Jeudi, grosse soirée au Nadir... Avec tout d'abord Namdose (fusion inspirée des groupes BRNS et Ropoporose), qui chauffe le public avec sa pop... Lire la suite

Archive + BRNS

Critique écrite le 29 octobre 2015, par Cathy Ville

Amphithéâtre Cité Internationale - Lyon 24 octobre 2015

Archive + BRNS en concert

Pour certains, les fans de la première heure, Archive est mort le jour où le chanteur Craig Walker a été contraint de quitter le groupe. De toute évidence, le groupe, ou plutôt le collectif, semble renaitre de ses cendres car le public est bien présent ce samedi 24 octobre pour assister au concert de Lyon. Je ne suis pas une grande fan d'Archive, quoique j'apprécie plusieurs de leurs morceaux, j'aime leur univers mêlant diverses influences comme le trip-hop, l'ambient, le rock progressif et le contraste entre moments doux et moments plus rythmés. Enfin bref, jusqu'à ce jour, je n'avais jamais ressenti l'envie d'aller les voir sur scène, mais quand j'ai vu qu'ils passaient à L'amphithéâtre de la Cité internationale, cela a attisé ma curiosité Il faut préciser que l'amphithéâtre de la cité internationale offre une acoustique de très haut niveau, voilà qui présage d'un concert "Hifi". Une fois dans les lieux il faut se rendre à l'évidence, Archive n'est pas mort. La salle, qui peut accueillir plus de 3000 personnes, affiche quasiment complet et je regrette amèrement d'arriver à la fin de la prestation de la première partie jouée par le groupe bruxellois BRNS, qui occupe bien le terrain. Bien qu'arrivée un peu tard, une... Lire la suite

BRNS

Critique écrite le 31 octobre 2013, par Prakash

Molotov Marseille 26/10/13

BRNS en concert

J'avais raté les jeunes belges de BRNS, prononcer brains, au Paléo Festival, donc l'occasion m'était donnée de me rattraper et de les voir au Molotov, lieu qui permet la proximité avec les groupes ce que j'apprécie énormément. Leur mini album Wounded m'avait laissé une très bonne impression, avec des influences de The rapture ou encore WU LYF, donc je voulais juger sur scène ces gaillards plébiscités par la critique. Originalité du groupe, le batteur est le chanteur, Tim Philippe, et il s'en sort plutôt bien...d'ailleurs on a une impression de maitrise totale de l'ensemble du groupe au niveau instrumental et technique. Au final, musicalement parlant, c'est impeccable du début à la fin et cette rythmique déstructurée n'est pas sans me déplaire. Le groupe entame son concert avec un titre inédit qui sonne très religieux et mystique puis se déconstruit très vite et devient dark...très belle cassure qui me plait! Ces harmonies et ces percussions sonneraient bien dans le chœur d'une église. Pour continuer dans cette lignée, nous avons droit à Here dead He lies, un morceau qui confirme le bien que je pensais du groupe. Nous avons ensuite droit à un autre... Lire la suite

BRNS : Vidéo