Accueil Chronique de concert Lice + BRNS
Mardi 23 juillet 2024 : 6602 concerts, 27139 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.

Chronique de Concert

Lice + BRNS

Lice + BRNS en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 6 mars 2022

Critique écrite le par

"What a rock 'n roll show it was !"

C'est dimanche soir, l'horaire du concert a été avancé à 19h30 (c'est plutôt une mauvaise idée), deux super groupes sont programmés à La Coopé, les Belges de BRNS, en ouverture, puis les Anglais de Lice, en tête d'affiche et... forcément, il n'y a pas grand monde quand débute la première partie. Désespérant, certes, mais la soirée va s'avérer géniale, avec un très bon set indie rock de Brains puis un putain de rock 'n roll show de Lice... Ceux qui sont restés chez eux pour éviter de débourser entre 5 à 10 à euros peuvent se mordre les doigts, voire autre chose.


BRNS

Jamais vus sur scène, à part avec Namdose (la très belle fusion de BRNS et Ropoporose), les Bruxellois de BRNS nous font très forte impression dès le début de leur prestation. Si l'ingé son est un peu enthousiaste sur le volume sonore, ce qui se passe sur scène n'en demeure pas moins bluffant : très beaux morceaux entre indie rock et dream pop, superbes harmonies vocales, belles montées soniques et musiciens maîtrisant parfaitement leur sujet.



C'est la classe, on pense à une rencontre made in Belgium entre Animal Collective et Arcade Fire, avec un gros travail de mise en son sur les voix, les synthés, les rythmes et la guitare. Ah, et puis, les trois gars et la fille font le job malgré le peu d'ambiance dans le club de La Coopé, ce qui est assez remarquable. Les membres de BRNS ont d'ailleurs l'air assez surpris, car en Belgique les gens se déplacent plus et ne font pas le voyage pour rien, ils font la fête... Bref.


Lice

Aperçu en forme à Levitation France fin septembre, mais coupés dans leur élan par des problèmes de courant, Lice choisit ensuite, par l'intermédiaire de son chanteur, passablement éméché et énervé (positivement), d'appliquer la technique de l'électrochoc et de la force. Dès les balances, le dénommé Alastair Shuttleworth commence à haranguer la foule, puis au début des hostilités, il descend de scène et va ramener manu militari devant la scène les gens qui comptaient voir le set tranquillou en fond de salle. Ouch, le mec sait ce qu'il veut et a une conception réjouissante du concert de rock ! C'est parti pour une démonstration complètement folle de Lice : le vocaliste commence à gueuler comme un possédé tout en faisant le con avec les retours (sur lesquels il monte, au risque de tomber à chaque instant, vu son état) et raconte moult idioties pour faire le malin, fanfaronner et électriser les spectateurs. Derrière lui, le groupe ferraille sévère une sorte de punk 'n blues noise concassé, le genre de truc qui rend fou. Et qui évoque The Fall, les légendaires extrémistes sonores cornaqués par un autre dangereux déglingos, Mark E. Smith. A chaque morceau, c'est un tonnerre d'applaudissement et de cris, tout le monde est à fond, sauf les 2 ou 3 personnes assises sur des chaises (mais pourquoi ?), qui se font bien taillées par l'intenable préposé au micro.



Ce que fait Lice sur scène, c'est du pur rock and roll, un truc totalement jouissif, et ce même si on est rentré très tard hier et si on tourne à l'eau suite à divers excès cette semaine... Petits détails croustillants : le leader de Lice triture le son de sa voix avec des effets bien zarbis, tandis que ses partenaires in crime sont capables de trousser des titres punk arty empruntant aussi bien à LCD Soundsystem qu'à Rage Against the Machine. Quel pied ! Fin de show dans une orgie sonore orgasmique, avec un bassiste surexcité (jusque-là il était resté presque calme) venant tout défoncer en front de scène, le tout en compagnie de son pote éméché assurant parfaitement le show. Et là, c'est le drame (ou presque), le formidable Alastair Shuttleworth décide de se jeter dans le public, qui est clairsemé au premier rang, et fait une lourde chute par terre, à peine retenu par deux malheureux qui n'avaient rien vu venir. Puis il reste prostré, on pense qu'il est mort ou s'est fait très mal, on le relève tant bien que mal et là on voit clairement que le mec n'a rien, ouf ! On le félicite pour le show et il nous sort avec le cynisme drolatique qu'il a utilisé pendant tout le show : "What a rock 'n roll show it was !". Oui, un vrai show de dingue, monsieur ! Sur ce, l'ingé son balance "Bittersweet symphony", l'hymne de The Verve, à fond dans la sono, on se dirige vers le merch avec notre nouvel ami, ravi qu'on achète le vinyle, comme les autres membres du groupe très souriants et aimables. Il faut de longues minutes pour redescendre, puis tout le monde repart estomaqué. Mais, mais qu'est ce qui s'est passé ce soir ?







Photos (+ les vidéos avec un bon son) : Judenne www.instagram.com/judenne_s








BRNS : les dernières chroniques concerts

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) par Pierre Andrieu
Bourges, le 20/04/2019
43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il... La suite

Archive + BRNS en concert

Archive + BRNS par Cathy Ville
Amphithéâtre Cité Internationale - Lyon, le 24/10/2015
Pour certains, les fans de la première heure, Archive est mort le jour où le chanteur Craig Walker a été contraint de quitter le groupe. De toute évidence, le groupe, ou plutôt... La suite

BRNS en concert

BRNS par Prakash
Molotov Marseille, le 26/10/2013
J'avais raté les jeunes belges de BRNS, prononcer brains, au Paléo Festival, donc l'occasion m'était donnée de me rattraper et de les voir au Molotov, lieu qui permet la... La suite

Les 3 Eléphants : WoodKid + Brns + Concrete Knives  en concert

Les 3 Eléphants : WoodKid + Brns + Concrete Knives par Nathaliea
Laval, le 25/05/2013
Petit mais il a tout d'un grand festival, les 3 éléphants proposait cette année une affiche alléchante. Le public était au rendez-vous malgré la météo plus qu'incertaine. Les 3... La suite

Lice : les dernières chroniques concerts

Slift, Zombie Zombie & Sonic Boom, Shame, Tina, Lice, Working Men's Club, Anika, Los Bitchos, Baston, Wild Fox... (Festival Levitation France 2021) en concert

Slift, Zombie Zombie & Sonic Boom, Shame, Tina, Lice, Working Men's Club, Anika, Los Bitchos, Baston, Wild Fox... (Festival Levitation France 2021) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada, à Angers, le 25/09/2021
La deuxième et dernière journée de l'édition 2021 du festival Levitation France était tout simplement mortelle ! Ce samedi 25 septembre au Chabada (Angers) en version Open Air,... La suite

Interview de Jason Williamson du groupe Sleaford Mods à propos de l'album Spare Ribs en concert

Interview de Jason Williamson du groupe Sleaford Mods à propos de l'album Spare Ribs par Pierre Andrieu
Nottingham, Angleterre, le 11/02/2021
Malgré l'état pitoyable dans lequel se trouvent le monde entier en général et leur pays, l'Angleterre, en particulier, les Sleaford Mods, qui auraient pu déprimer... La suite

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019) en concert

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019) par Dissy
Transbordeur - Villeurbanne, le 09/03/2019
Quoi de mieux qu'un festival de musique indé pour faire passer un week-end hivernal un peu trop maussade. Le Festival Transfer revient cette année pour une troisième édition,... La suite

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Fat White Family en concert

Fat White Family par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 05/07/2024
Salement sexy, le concert de Fat White Family à La Coopé début juillet ! Placé en fin de saison dans la programmation de la salle de la rue Serge Gainsbourg, le toujours très... La suite

Mass Hysteria + In Der Welt en concert

Mass Hysteria + In Der Welt par Jérôme Justine
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 16/03/2024
Les cathos vont à Rome, les musulmans à la Mecque, les gros chez Mc Do, et les rockeurs, eux vont dans une salle de concert lorsqu'ils veulent faire un pèlerinage. C'est un peu... La suite

Interview de Peter Doherty et Frédéric Lo en concert

Interview de Peter Doherty et Frédéric Lo par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 15/04/2024
Juste avant leur concert mémorable à la Coopérative de mai, Peter Doherty et Frédéric Lo nous ont accordé un long entretien au catering de la salle clermontoise pour parler du... La suite

Peter Doherty & Frédéric Lo en concert

Peter Doherty & Frédéric Lo par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 22/10/2023
"Bonsoir France profonde !"Grand concert de Peter Doherty & Frédéric Lo à La Coopé dans le cadre de leur tournée commune pour promouvoir le magistral album The Fantasy Life of... La suite