Accueil Diego Imbert en concert
Samedi 11 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Diego Imbert en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Diego Imbert : l'historique des concerts

Sa.

14

Déc.

2019

André Ceccarelli en concert
Richard Pizzorno Trio Feat. Diego Imbert & Andre Ceccarelli Diego Imbert | André Ceccarelli
La Spirale - Fribourg (Ch)

Ve.

13

Déc.

2019

André Ceccarelli en concert
Richard Pizzorno Trio Feat. Diego Imbert & Andre Ceccarelli Diego Imbert | André Ceccarelli
La Spirale - Fribourg (Ch)

Ve.

18

Janv.

2019

Je.

17

Janv.

2019

Sa.

13

Oct.

2018

Nancy Jazz Pulsations en concert
Vincent Peirani 5tet/diego Imbert 10tet Nancy Jazz Pulsations | Vincent Peirani | Diego Imbert
Salle Poirel - Nancy (54)

Me.

29

Nov.

2017

Sa.

20

Mai

2017

David El Malek en concert
Diego Imbert Quartet Featuring David El-malek Diego Imbert | David El Malek
Sunset - Paris 1er (75)

Ve.

19

Mai

2017

Marly Jazz Festival en concert
C-melody Trio - Diego Imbert 4tet Marly Jazz Festival | Diego Imbert
Le Nec - Marly (57)

Diego Imbert : les dernières chroniques concerts 1 avis

Festival Rhythm'N'Funk 3/4 : Monsieur Brun + Sylvain Beuf Trio

Critique écrite le 03 décembre 2009, par Mcyavell

Espace de l'Huveaune - La Penne-Sur-Huveaune 28 novembre 2009

Festival Rhythm'N'Funk 3/4 : Monsieur Brun + Sylvain Beuf Trio en concert

Déjà dix ans de collaboration entre ces trois références du jazz. Comme tout bon jazzman qui se respecte, leurs projets sont multiples. Sylvain Beuf (saxos) et Franck Agulhon (batterie) se sont par exemple produits à deux jours d'intervalle au dernier Charlie Jazz Festival, l'un avec le Paris Jazz Big Band, l'autre avec Baptiste Trotignon. Le troisième larron du Sylvain Beuf Trio est Diego Imbert. Sur l'intro de Tiboudienne, il percute de son archet les cordes de sa contrebasse à la recherche de sonorités orientales avant que le saxophone soprano n'occupe élégamment l'espace. Mais c'est surtout le sax ténor qui est le maître des lieux. Déjà tortueux sur Broadway, "le seul chemin pas droit de Manhattan", il se modernise sur Last Moments (construit sur les harmonies de All The Things You Are) et s'assagit pour un exquis moment de tendresse, For Heaven's Sake de Billie Holiday. Encore davantage de variété dans le jazz proposé avec Dear Zuzanna qui offre l'occasion à la section rythmique de s'exprimer différemment (merveilleux soli de Diego Imbert et sur le final, de Franck Agulhon). Alors que c'est toujours Sylvain Beuf qui avait assuré les transitions jusqu'à présent, Franck Agulhon tient à prendre le micro... Lire la suite