Accueil Kill the Young en concert
Mercredi 28 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Ces trois frères ont bâti leur rock sur les cendres de la scène américaine des années 1990 (Smashing Pumpkins, Nirvana) mais aussi sur celles du post-punk de Manchester (The Smiths, New Order). Kill The Young compose un rock aux refrains accrocheurs, avec de grosses guitares alternant mélodies pop et déflagrations punk.

Site

Kill the Young en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Kill the Young : l'historique des concerts

Sa.

01

Nov.

2014

Ve.

10

Oct.

2014

Sa.

21

Juin

2014

Fête De La Musique en concert
Scène La Voute : Vundabar + Chill Bump + Kill The Young + Jean Jean + Super 4 Fête De La Musique | Jean Jean | Chill Bump | Kill the Young | Vundabar
4 Ecluses - Dunkerque (59)

Ve.

20

Juin

2014

Kill The Young / We Just Had Sex / Adam Wood Transbordeur - Villeurbanne (69)

Me.

28

Mai

2014

Sa.

26

Avril

2014

Kill The Young + Kiddie Coke Kiddie Coke | Kill the Young
Canal 64 - Montbard (36)

Ve.

29

Nov.

2013

Alien Subway + Kill The Young Maison Folie de Lille Moulins - Lille (59)

Kill the Young : les dernières chroniques concerts 5 avis

Soma + Kill The Young

Critique écrite le 26 juin 2012, par Boby

Portail Coucou - Salon de Provence 1 juin 2012

Soma + Kill The Young en concert

Et une saison de plus pour le Portail Coucou, une ! Si la réjouissance semble de bon ton, c'est de l'aveu de William, le boss du café concert, que "les dernières années n'ont pas été évidentes". Crise oblige, le "Garageland" salonnais n'échappe pas aux réductions de moyens et d'affluence, au même titre comme sa consœur istrienne, l'Usine... Heureusement, la salle associative n'en démord pas... Ce soir, comme la trentaine d'autres soirs de la saison, les portes s'ouvrent, le bar s'allume prêt à faire rugir Soma et Kill The Young. Le laboratoire Coucou "A chaque fois que nous venons au Portail, nous avons toujours une ébauche d'album à essayer. Vous êtes un peu notre public test" confesse sur scène le chanteur de Soma, Lionel. Entre deux morceaux du précédent album "Jewels and Orchestra", le quatuor dessine à grand renfort de mélodies britpop, les contours d' "Nobody's hotter than God ", prochain du nom. A l'image de "The Brightest side", pour Soma c'est -aussi- le temps du changement. D'abord, au sein même du groupe qui travaille depuis un an avec un nouveau basiste. Sur le fond, les morceaux sonnent nettement moins rock. Si l'on retrouve la même énergie déployée dans les concerts, l'aspect, les morceaux, ont gagné en... Lire la suite

Dum Dum Girls + Kill The Young + Lafayette

Critique écrite le 06 mai 2011, par Kristhelheim

Cabaret Aléatoire - Marseille 23 avril 2011

Dum Dum Girls + Kill The Young + Lafayette en concert

Samedi soir, soirée rock que j'attendais avec impatience. Je m'y suis rendu tranquillement, en un temps record je crois bien, personne sur la route, tout le monde se préparant sûrement pour le match OM-Montpellier ... bref, en ce weekend de Paques, avec le match, c'était pas gagné pour le remplissage de la salle. Mais au final, un minimum de monde avait fait le déplacement... Je ne saurai pas vous dire combien, mais cela reste peu. Mais bref, en compagnie de Sami, et de très bonne musique, je ne me suis pas ennuyé un seul instant. La soirée a commencé par Lafayette, groupe parisien de hard rock avec une chanteuse black à la voix soul et une coiffure bien afro (Effet cool : en fonction des spots, elle adoptait la couleur ambiante). La seule chanson que j'avais écouté d'eux avant le concert ne m'avait pas déplu, je les ai donc écouté avec attention. Du gros son qui se révélera efficace et réussira à remplir son rôle de première partie avec brio : chauffer la salle. Parce qu'il faut bien avouer que j'ai trouvé le public assez glacial au début. A la fin, la chanteuse invita le public a monté sur scène pendant leur chanson "Come On", pour conclure avec plein d'énergie ce bon set. Ça ne casse pas des briques, mais le groupe fut sympathique... Lire la suite

Dum Dum Girls + Kill The Young + Lafayette

Critique écrite le 27 avril 2011, par sami

Cabaret Aléatoire - Marseille 23 Avril 2011

Dum Dum Girls + Kill The Young + Lafayette en concert

Belle soirée rock dans un Cabaret pas trop vide malgré le contexte (mauvais temps, week end de Paques...) peu propice à attirer du monde. Lafayette, nous voilà. Groupe parisien qui va progressivement mettre dans sa poche un public pas spécialement venu pour eux. Du gros son assez peu subtil mais plutôt efficace. Dans les moments les plus faibles on a un peu l'impression de voir un clone d'Afida Turner accompagnée par Spinal Tap, mais dans les meilleurs moments leur soul matinée de hard rock (ou l'inverse) est pas si éloignée des Bellrays. La chanteuse a une voix puissante et reprend plutôt bien le "White Rabbit" de Jefferson Airplane, se fait sensuelle sur "The Beast". Bonne idée que d'inviter les plus motivés à escalader la barrière et monter sur scène lors de leur single "Come On". L'ambiance monte d'un cran et malgré des reserves purement stylistiques, j'ai trouvé ce combo energique des plus sympathiques. Kill The Young étaient annoncés comme la tête d'affiche mais ne jouent bizarrement pas en dernier. Ca peut se comprendre vu le très jeune age d'une partie de leur public, très enthousiaste et reactif à leurs tubes, qui ne restera pas après. On s'amuse de leur décor avec des cages d'oiseaux... Lire la suite

Kill the Young

Critique écrite le 11 mars 2006, par Pirlouiiiit

Cabaret Aleatoire - Marseille 07 mars 2006

Kill the Young en concert

Apres avoir pris un claque lors de la projection en avant-première de Girls in America (film beau, intelligent, touchant, réaliste, bien joué, dur, sans exagération, ... bref un bijou) et m'être sauvé juste avant la discussion avec les jeunes réalisateur et l'une des actrices (que je n'ai pas pu m'empêcher de féliciter dans le noir en lui disant que j'encouragerai un maximum de gens a aller le voir*), j'arrive au Cabaret Aléatoire vers 22h30 (tiens ils ont gardé la déco de l'autre soir). J'ai donc bien évidemment manqué Heidi que j'avais déjà vu au Poste a Galène une fois avec Sharko, l'autre avec LO, par contre les anglais de Kill the Young dont j'ai appris l'existence avec ce concert n'ont pas encore commencé. Le multipotent Herve Lucien est en train de passer des disques pour que le public ne se refroidisse pas avant l'arrivée du jeun trio (de Manchester ? si j'en juge par les réflexions footballistique du bassiste un peu plus tard dans la soirée). Car en effet les trois Kill the Young malgré leur logo en forme de mamie énervée sont très jeunes. Et pourtant sur scène c'est très carré. Les découvrant ce soir je ne peut pas dire que j'ai pris une grosse claque mais je dois reconnaître que ce n'était pas désagréable du... Lire la suite