Accueil Marion Rampal en concert
Samedi 28 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Cordes vocales belles, expressives et généreuses. Cordes à son arc surprenantes, inventives et innombrables.

Marion Rampal : vos chroniques d'albums
Site

Marion Rampal : l'historique des concerts

Me.

29

Sept.

2021

L'ile aux Chants Mêlé Cri du Port - Marseille (13)

Di.

25

Juillet

2021

Festival Jazz des Cinq Continents en concert
Marion Rampal - Concert De ClÔture Festival Jazz des Cinq Continents | Marion Rampal
Palais Longchamp - Marseille 1er (13)

Ve.

28

Fév.

2020

Me.

22

Janv.

2020

Di.

01

Déc.

2019

Jazz sur la Ville en concert
Marion Rampal - P.F Blanchard Jazz sur la Ville | Marion Rampal | Pierre-François Blanchard
Meson - Marseille (13)

Ma.

13

Nov.

2018

Les Enfants D'icare & Marion Rampal Le Baiser Salé - Paris (75)

Je.

13

Sept.

2018

Sarah Lenka / Marion Rampal Sarah Lenka | Marion Rampal
Théâtre Jacques Coeur - Bourges (18)

Ve.

09

Mars

2018

Marion Rampal Pannonica - Nantes (44)

Marion Rampal : les dernières chroniques concerts 25 avis

Marion Rampal, Cecile McLorin Salvant, Kimberose (Festival Jazz des Cinq Continents)

Critique écrite le 26 juillet 2021, par Sami

Palais Longchamp, Marseille 25 Juillet 2021

Marion Rampal, Cecile McLorin Salvant, Kimberose (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

C'est donc parti pour la 20eme et dernière du festival, qui s'est déroulé sur 6 lieux différents avec une configuration inédite pour cette clôture au Palais Longchamp. Jauge réduite on s'en doutait mais bonne surprise avec l'arrivée...de chaises, finies les batailles risibles "assis/debout", en tout cas pour ce soir. Exit les maux de dos également, un confort d'écoute inédit pour apprécier les deux premiers concert du soir, le 3ème étant plus dansant et plus "dynamique". Contrairement à l'annulation de Morcheeba quelques jours avant (pour des histoires de quarantaine selon leur page), celle des Londoniens Kokoroko, qui avait motivé ma venue, a été annoncée bien plus tôt, la déception étant moindre du coup, en espérant les voir à Marseille. Marion Rampal La soirée commence avec la Marseillaise Marion Rampal bien connu des lecteurs du site, la première de la vingtaine de chroniques date déjà de 2009. Elle et son quintet présentent "Tissé" une création prévue sur disque à l'automne, avec des compositions en français, en anglais, avec également deux reprises. Malgré son expérience elle dit avoir le trac et ironise que le public aussi, et tout va bien se passer. Et effectivement pas la moindre faute de... Lire la suite

Henri Florens & Marion Rampal (Jazz Explosion)

Critique écrite le 03 décembre 2014, par Pirlouiiiit

Meson, Marseille 22 novembre 2014

Henri Florens & Marion Rampal (Jazz Explosion) en concert

Tout juste échappé du concert de Clair de Lune au Roll'Studio et en chemin vers le Poste à Galène pour découvrir Bernhoft je m'arrête avec la ferme intention de rester le plus longtemps possible à la Meson (on doit m'envoyer un sms quand ça attaque au Poste). En effet j'ai déjà vu plusieurs fois Henri Florens ou Marion Rampal séparément, mais jamais en duo comme cela. Tout comme son duo avec Elisabeth Caumont à l'Alcazar deux jours avant, cette soirée fait partie de la série doublement étiquetée Jazz Explosion et Ladies in Jazz. Lorsque j'arrive Johanne et Sarah qui sont sur le palier à l'extérieur me conseille d'attendre que ça applaudisse pour entrée. Bon conseil car si ils ont fait pas mal de travaux dehors et au fond (du côté du bar que je n'atteindrai pas ce soir) la porte elle grince toujours un peu, et l'ambiance est plutôt à l'écoute attentive. Duo piano (à queue) - chant donc et des morceaux plutôt calmes au moment où j'arrive. La Meson est bien pleine, plus de tabouret ou chaise vide, des enfants, comme souvent des musiciens dans le public. Le jeu de Henri et le chant de Marion sont tellement délicat que même depuis la porte je n'ose pas prendre de photo pendant les morceaux. J'attendrai donc les applaudissement pour... Lire la suite

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert)

Critique écrite le 09 décembre 2013, par Pirlouiiiit

théâtre du Gymnase, Marseille 07 décembre 2013

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) en concert

Il y a quelques mois j'en prenais plein la vue à ce même théâtre du Gymnase pour Heavens qui regroupait l(a quasi) intégralité de la Compagnie Nine Spirit et le Manfred quartet. Raphaël Imbert saxophoniste et directeur de la dite compagnie avait eu tout le loisir d'exprimer le plaisir qu'il avait à jouer dans ce théâtre qu'il affectionne tant. Ca à l'air d'être réciproque puisque ce week end, le Gymnase lui avait accordé une double Carte Blanche ... vendredi Tango & Broadway Show avec comme invités l'Ensemble Contraste, Djamchid Cheminari (le père de Bijan) et André Ceccarelli (qui n'a finalement pas pu être là) ... et samedi (ce soir donc) une soirée intitulée Jazz & Blues Masters où, là encore aux côtés du "noyau dur" de la Compagnie Nine Spirit, on trouve cette fois l'illustre Archie Shepp et les petits jeunots (mais quand même confirmés et connus dans leur discipline) de Under Kontrol (beatbox donc). J'arrive bien à l'heure (c'est à dire un peu en avance, pour m'enquerir sur les eventuelles restrictions photos) et il y a déjà beaucoup de monde. Ca se remplira sans discontinuité jusqu'à l'annonce de début (eteignez vos téléphones et ne prenez pas de photos) où le théâtre ne devait plus être trop loin de sa capacité maximum... Lire la suite

Heavens

Critique écrite le 23 juillet 2013, par pirlouiiiit

théâtre du Gymnase - Marseille 15 juin 2013

Heavens en concert

On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour découvrir la dernière la super production de la compagnie Nine Spirit, à savoir Heavens qui comme l'indique le sous titre Amadeus & the Duke est une rencontre sinon en tout cas un parrallèle entre Mozart et Ellington (cf la la chronique du très beau disque). Sur la grande scène les chaises prêtes à accueillir les 12 musiciens attendent en arc de cercle : de gauche à droite il y aura donc ce soir Marion Rampal (chant), Thomas Weirich (guitare), Simon Sieger (trombonne), Raphaël Imbert (saxos), Florent Héau (flute), au centre le quatuor Manfred à savoir : Marie Béreau (violon), Luigi Vecchioni (violon), Emmanuel Haratyk (alto) et Christian Wolff (violoncelle), un peu en retrait André Rossi (piano), puis de nouveau sur l'arc de cercle Pierre Fénichel (contrebasse) et Jean-Luc Difraya (batterie et chant) Il fait plutot (carrément) chaud dans le théâtre (surtout quand on vient du Panier en vélo à toute vitesse). Le contraste de taille et de "luxe" entre le Gymnase et le Roll'Studio (où pourtant on retrouve parfois - comme ce soir - les même artistes) est... Lire la suite

Marion Rampal : les chroniques d'albums

Marion Rampal : Own Virago (Compagnie Nine Spirit/2009)

Chronique écrite le 16/11/2009, par Mcyavell

Marion Rampal : Own Virago (Compagnie Nine Spirit/2009)

Même voix, même orchestration, même ambiance. La piste 1, Hystoria semble être un prolongement du prodigieux album Tidal de Fiona Apple. La barre est placée très haut pour ce Own Virago qui jamais ne décevra. Marion Rampal, un de mes plus gros frissons de l'année sur scène, continue de m'envoûter sur disque. Ce concept album inspiré par des archétypes féminins aussi divers que deux déesses grecques, une héroïne biblique et une guenon semble tout autant influencé par d'autres héroïnes,... Lire la suite