Accueil Matthew Herbert en concert
Mardi 11 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Sous la surface lisse d'un son house jazzy se cache un travail qui se veut conceptuel et politique, mixant une sensibilité pop légère et un irrépressible besoin d'expérimentations.

Site

Matthew Herbert en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Matthew Herbert : l'historique des concerts

Ve.

07

Juillet

2017

Matthew Herbert - Requiem Conservatoire Darius Milhaud - Aix (13)

Sa.

13

Déc.

2014

Ben UFO + Matthew Herbert Ben Ufo | Matthew Herbert
Lieu Inédit - Loft - Paris (75)

Je.

17

Oct.

2013

Winter Camp Festival en concert
Winter Camp is coming : Nathan Fake + Matthew Herbert + Blondes + Vophoniq + Babe + Le Vasco Dj Set + Total Warr Dj Set Winter Camp Festival | Total Warr | Matthew Herbert | Nathan Fake
La Machine du Moulin Rouge - Paris (75)

Je.

12

Sept.

2013

Sa.

25

Oct.

2008

Tourcoing Jazz Festival en concert
Bugge Wesseltoft Solo + Matthew Herbert Big Band Tourcoing Jazz Festival | Bugge Wesseltoft | Matthew Herbert Big Band | Matthew Herbert
Grand Mix - Tourcoing (59)

Ve.

29

Sept.

2006

Festival Marsatac en concert
Mogwai - Matthew Herbert - Peaches - 2 Lone Swordsmen Festival Marsatac | Mogwai | Peaches | Matthew Herbert | Two Lone Swordsmen
J4 - Esplanade St Jean - Marseille (13)

Matthew Herbert : les dernières chroniques concerts 1 avis

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006)

Critique écrite le 01 octobre 2006, par RocknRoll_Tartiflett

J4 - Marseille 29 sept 2006

Peaches + Matthew Herbert (Marsatac 2006) en concert

Ma soirée commençait grave sous le signe de "c'est quoi cette soirée de merde" / "je suis trop vieux pour ces conneries" : - d'abord je rate Mogwai, puisque j'ai boulonné jusqu'à minuit...bon tant pis, me reste encore Peaches, The Rapture, voire Vitalic dont j'avais bien aimé l'album, me dis-je... Après avoir tourné pendant plus d'1/2 heure comme un psychopathe aux alentours du J4, qui en plus est mon quartier, pour trouver une malheureuse place de parking ("minuscule" parking de la marsatac complet, stationnements totalement anarchiques dans les rues voisines), il est déjà presque 1h00 et Peaches va pas tarder à attaquer son set... J'entends au loin une chanson de The Rapture (qui doit passer à 3h00), et je me dis tiens il passe le cd de The Rapture pendant le changement de plateau avant Peaches... Et là, j'arrive sous le chapiteau "Major", et c'est vraiment le syndrome "soirée de mes couilles" : The Rapture est sur scène ! Dans un élan fébrile, je demande à une petite nénette : "ils viennent de commencer ?"...- non, c'est la fin...Ah, COOL ! En plus, ils terminent avec Olio que j'aime pas trop... Bon, je me console en constatant que le son n'est pas très bon (près de la sono...), et que The Rapture n'ont pas... Lire la suite