Accueil Mick Jones en concert
Mercredi 12 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Ce membre fondateur de The Clash continue l'aventure rock au sein de Carbon/Silicon.

Site

Mick Jones en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Mick Jones : l'historique des concerts

Ve.

21

Mai

2010

Europavox en concert
Gaetan Roussel + Rachid Taha Feat Mick Jones + The Black Box Revelation + Nive + Boogers + Las Ondas Marteles Europavox | Rachid Taha | Las Ondas Marteles | Mick Jones | Boogers | The Black Box Revelation | Gaëtan Roussel
Coopérative de Mai - Clermont Ferrand (63)

Je.

24

Sept.

2009

Festival Marsatac en concert
Rachid Taha & friends + Speed Caravan + Y.A.S. + Mix Up Beyrouth Festival Marsatac | Rachid Taha | Ariel Wizman | Mick Jones | Speed Caravan | Y.A.S. | Mix Up Beyrouth
Dock des Suds - Marseille (13)

Mick Jones : les dernières chroniques concerts 4 avis

Rachid Taha (featuring Rodolphe Burger, Mick Jones des Clash, Camélia Jordana, Jeanne Added... )

Critique écrite le 20 mai 2013, par Lebonair

Le Trianon, Paris 16 mai 2013

Rachid Taha (featuring Rodolphe Burger, Mick Jones des Clash, Camélia Jordana, Jeanne Added... ) en concert

J'ai eu une impression mitigée l'autre jour à la sortie du concert de Rachid Taha au Trianon, à Paris. Je dirais plutôt que j'avais un sentiment au goût de paradoxe complet entre satisfaction et déception. Rachid Taha, je ne l'avais jamais vu sur scène auparavant. Son dernier disque "Zoom", que j'ai chroniqué, m'a fortement plus grâce à un mélange rock, raî, électro d'excellente facture. C'est ce disque qui m'a donné envie d'aller le voir et de vous faire découvrir l'homme pour ceux qui ne le connaissent pas et notamment en live. Rachid Taha, c'est une sorte de saltimbanque sans frontières, un Arabe, un Européen, un Algérien, un Français, un citoyen du monde surtout qui possède en lui une grande ouverture musicale. C'est un vieux punk le mec au fond qui s'est nourri de raî, de chaâbi, de techno, de rock'n'roll et de punk évidemment. Maintenant, c'est l'heure d'aller découvrir the rockeur in the casbah. Il est 20h45, je récupère mes invitations et je vois devant moi le père Axel Bauer (Cargo de nuit, ça vous parle?). Il a vieilli le gars, moi aussi d'ailleurs et je finis par rentrer dans la salle du Trianon bien remplie pour l'occasion. Il était tant car Rachid et sa clique viennent de débouler sur scène il y quelques... Lire la suite

Rachid Taha feat. Mick Jones + The Black Box Revelation + Gaëtan Roussel + Boogers + Nive Nielsen And The Deer Children (Festival Europavox 2010)

Critique écrite le 22 mai 2010, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 21 mai 2010

Rachid Taha feat. Mick Jones + The Black Box Revelation + Gaëtan Roussel + Boogers + Nive Nielsen And The Deer Children (Festival Europavox 2010) en concert

Après le lancement du festival la veille, la première véritable journée du festival Europavox 2010 a permis d'apporter une bonne dose de musique live au très nombreux public de la Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand... Au programme du vendredi 22 mai : le blues rock 'n roll implacable de The Black Box Revelation, la folk pop rock prometteuse de Nive Nielsen And The Deer Children, le concert punk raï and roll chaotique et au final jouissif de Rachid Taha avec le guitariste des Clash, Mick Jones, la chanson pop rock un peu vaine de Gaëtan Roussel et, enfin, la confirmation éclatante des talents du one man band pop punk rock Boogers... Récit d'une chaude soirée printanière et festive : The Black Box Revelation Dès 19h30, dans le club de la Coopé, le duo guitare/batterie belge The Black Box Revelation accueille les festivaliers avec de grandes rasades de punk 'n blues psyché garage... Si le public de Gaëtan Roussel n'en a cure - il fait la queue pour entrer dans la grande salle sans prendre le temps de jeter une oreille à ce concert -, les personnes présentes passent un pur moment de rock 'n roll et ressortent les yeux brillants, les systèmes auditifs en vrille et les genoux flageolants... Les deux survoltés musiciens ont en... Lire la suite

Festival Marsatac : Mix-up Beyrouth + Rachid Taha & Mick Jones & Rodolphe Burger & Orelsan + YAS + Speed Caravan

Critique écrite le 19 juillet 2009, par Mystic Punk Pinguin

Docks des Suds- Marseille 24 septembre 2009

Festival Marsatac : Mix-up Beyrouth + Rachid Taha & Mick Jones & Rodolphe Burger  & Orelsan + YAS + Speed Caravan en concert

On aurait tant aimé s'enthousiasmer... J'attendais beaucoup de Mix up Beyrouth. Et j'ai assisté à un assassinat en direct. Inaudible. Une bouillie sonore. Je me suis placé à pas mal d'endroits différents de la salle, et même à côté de la console son, rien à faire. Que ce soit la faute de la salle (géré par Latinissimo) et/ou celle de l'ingé son (géré par Marsatac), il est proprement scandaleux de massacré un son comme ça. Quand je pense que des petites salles arrivent à sortir du son correct avec des miettes de subventions publiques, je ne peux que rejoindre Stephane Sarpaux dans sa critique ci-dessus. Rachid Taha & Friends : Bon avouons notre sympathie et admiration pour Rachid. On l'a vu dans des concerts incandescents et à d'autres moments où il se roulait par terre sans arriver à articuler quelque chose d'intelligible ou bien à insulter le public. Hier soir, c'était encore une fois du grand n'importe quoi, allant du quasi pathétique à des instants jubilatoires. Et encore une fois Hakim Hamadouche a sauvé la mise artistique que Rachid Taha, auto-destructeur charismatique, ne pouvait assurer. Mais il est bien le maître d'oeuvre de ces rencontres,... Lire la suite

Festival Marsatac : Rachid Taha & Mick Jones & Rodolphe Burger + Mix-up Beyrouth + YAS

Critique écrite le 25 septembre 2009, par Stéphane Sarpaux

Docks des Suds- Marseille 24 septembre 2009

Festival Marsatac : Rachid Taha & Mick Jones & Rodolphe Burger + Mix-up Beyrouth + YAS en concert

Première soirée de Marsatac aux Docks des Sud et déjà une certitude en entrant sur le site. Marsatac ne peut pas rester ici. La configuration des lieux et sa géométrie interne est totalement imprégnée de la Fiesta des Sud. Impossible pour un autre festival à défendre une identité propre dans cette poche amniotique. Et finalement, ce n'est pas plus mal. Car si les docks constituent vraiment une réussite pour la déambulation du public (la gestion des flux), ils sont, en opposition, une vraie catastrophe sonore. A Marseille, on a l'habitude de pointer le Dôme comme la salle qui a l'acoustique la plus nulle, mais je pense sincèrement que les Docks sont dans la division supérieure. L'ancien Hangar à sucre, structure de métal et de béton, n'a pas été conçu à l'origine pour cela. Mais quand les anciens docks ont brûlé en septembre 2005, Latissimo, l'association qui organise la Fiesta et gère les lieux a reçu 2,5 millions d'euros de la part des collectivités (CR, CG, Ville). Il est bien certain que l'on ne transforme pas un âne en étalon, mais je serais vraiment curieux de plonger dans les comptes de l'association pour savoir quelle somme d'argent a été investie dans l'acoustique. 4 ans après, l'équipe de Latissimo a annoncé lors... Lire la suite