Accueil Sébastien Tellier en concert
Mercredi 17 août 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Sébastien Tellier est capable de faire le pitre avec le plus grand sérieux, d'émouvoir avec des mélodies extra terrestres, de faire planer avec une ritournelle, de donner l'impression d'écouter une BO de film classieux. Nouvel album, L'Aventura, en 2014 et concerts... Sébastien Tellier est de retour avec un concert à La Cigale, à Paris, le 8 septembre 2021 et une tournée en France fin 2021 pour présenter son nouvel album, "Domesticated".

Sébastien Tellier : vos chroniques d'albums
Site

Sébastien Tellier en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sébastien Tellier : l'historique des concerts

Di.

21

Nov.

2021

Pitchfork Music Festival Paris en concert
Pitchfork Music Festival Paris 2021 : Sébastien Tellier - Muddy Monk Pitchfork Music Festival Paris | Sébastien Tellier
Salle Pleyel - Paris (75)

Di.

14

Nov.

2021

Ve.

17

Sept.

2021

Les Nuits Du Botanique en concert
Sébastien Tellier | Les Nuits 2021 Les Nuits Du Botanique | Sébastien Tellier
Botanique - Bruxelles (B)

Je.

16

Sept.

2021

Sa.

11

Sept.

2021

Sebastien Tellier L'autre Canal - Nancy (54)

Me.

08

Sept.

2021

Sebastien Tellier La Cigale - Paris 18ème (75)

Ma.

07

Sept.

2021

Sa.

04

Sept.

2021

VYV Les Solidarités en concert
Vyv Festival 2021 - Billet Jour 3 : Dionysos - Parov Stelar - Sébastien Tellier - Parlor Snakes VYV Les Solidarités | Dionysos | Parov Stelar | Sébastien Tellier | Parlor Snakes
Parc de la Combe à la Serpent - Corcelles Les Monts (21)

Sébastien Tellier : les dernières chroniques concerts 14 avis

Sébastien Tellier

Critique écrite le 22 septembre 2021, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 7 septembre 2021

Sébastien Tellier en concert

Malgré un dernier album ("Domesticated") que l'on qualifiera d'assez anecdotique, Sébastien Tellier donne toujours des concerts qui interpellent au plus haut point les fans énamourés de son mélange maison entre Christophe (pas Willem, hein !), Daft Punk, Serge Gainsbourg et "touche française", sa prestation à La Coopérative de mai l'a une fois de plus prouvé. Pas mal de monde dans la grande salle (en version réduite toutefois) pour assister au retour de celui qui nous avait bien fait marrer (et tripper) en 2008 dans le club. Et si l'homme s'est un peu empâté - il arbore d'ailleurs une sorte de blouson en strass assez ample (et moche) pour le dissimuler -, on peut aisément retrouver son personnage de dandy décadent ultra doué pour trousser des morceaux aussi borderline que touchants. Outre celles de fumer comme un pompier et d'enchaîner les verres de vin rouge, il a toujours cette manie de cacher son regard derrière ses énormes lunettes de soleil (en 2008, il les avait même gardées lors d'une interview réalisée après le concert pour Radio Campus Clermont), ce qui le fait de plus en plus ressembler à un troisième membre fantôme des défunts Daft Punk. Car, en plus, il ajoute à sa panoplie une énorme casquette clinquante siglée... Lire la suite

Sébastien Tellier + Juliette Armanet

Critique écrite le 01 novembre 2014, par Marcing13

Espace Julien Marseille 31 octobre 2014

Sébastien Tellier + Juliette Armanet en concert

Il est des artistes que l'on va parfois voir parce qu'on sait d'avance que l'on peut s'attendre à tout. Sébastien Tellier fait partie de ceux-là. OVNI du paysage musical français, adoré ou détesté, le barbu gourou a livré hier une prestation qui laisse un critique comme moi assez perplexe. Que dire, et surtout quoi écrire de ce concert surnaturel ? Et pour commencer, honneur donc à la 1ère partie, Juliette Armanet. Cette jeune femme, seule sur scène avec son clavier, nous aura offert un bien joli concert. Sa musique et son humour, assez adapté à l'univers de Tellier ont dévoilé une artiste à suivre. Sa voix assez fragile, avec des intonations parfois proches d'une Véronique Sanson, propose des chansons pop avec un texte plutôt bien travaillé. Repérée par Yuksek, Juliette Armanet sortira un cd en 2015 qui sera à assurément à découvrir... Pour ce qui concerne sa prestation en tout cas, nous, on a adoré. Parlons donc maintenant du spectacle, et c'est peu dire, offert par Sébastien Tellier ! Sébastien Tellier est un génie de la musique... C'est un point de vue mais je l'assume. Mais c'est aussi à mon avis un artiste feignant et probablement ingérable, capable du meilleur comme du pire. Faire la critique d'un de ses concerts, c'est... Lire la suite

Whomadewho + Sebastien Tellier + FM Belfast + Mermonte (Marseille Rock Island 2013)

Critique écrite le 01 juillet 2013, par sami

Fort D'Entrecasteaux, Marseille 27 Juin 2013

Whomadewho + Sebastien Tellier + FM Belfast + Mermonte (Marseille Rock Island 2013) en concert

Avec les beaux jours qui tardent à arriver, on en oublierait presque que c'est le début de la saison des festivals d'été. Comme l'an dernier, on se laisse tenter par une des trois soirées du nouveau venu mais déjà très couru Rock Island, qu'on annonce complet samedi mais pas ce jeudi. Si la tête d'affiche Tellier ne nous fait pas plus que ça rêver, on se languit de revoir Whomadewho et voir pour la première fois FM Belfast. Après avoir jeté un œil sur la vue imprenable de Marseille qu'offre le fort, les festivités commencent avec Mermonte. Plus un collectif qu'un groupe rock lambda car on dénombre pas loin de 10 musiciens présents sur scène. La musique de ces Rennais est idéale à écouter avec le soleil couchant, pour certains assis sur l'herbe. Ils délivrent un genre de post rock symphonique qui rappelle par moment Tortoise, Yann Tiersen ou Arcade Fire. On y entend quelques morceaux chantés de voix mixtes mais on retient davantage les envolées mélodiques, avec du xylophone, des claviers, une mini section de cordes élégantes et deux batteries qui donnent de l'ampleur à leur son. Le public semble apprécier mais ne manifeste pas pour autant un enthousiasme débordant, ce qui n'empêche pas les musiciens de... Lire la suite

Sébastien Tellier + Lescop

Critique écrite le 30 mars 2013, par Zys

Salle Polyvalente de Montfavet - Avignon 23 mars 2013

Sébastien Tellier + Lescop en concert

Figure de la pop française, nouvel espoir de la new-wave, enfant de Daho, bipolaire de la variété, la presse francophone ne manque pas d'encenser l'ex-leader d'Asyl depuis les prémices de son aventure solo sous le nom de Lescop. Côté public, les avis sont plus mitigés, et faisant partie des moins convaincus c'est avec une certaine indifférence que j'attends l'ouverture de cette soirée aux Passagers du Zinc. Plus qu'une première partie, c'est un set complet que nous offre ce soir-là Lescop, entouré de 3 musiciens. L'intégralité de son album, de Paris (s'endort) à Tokyo (, la nuit) en passant par La forêt, et même une rencontre avec Marlène, titre extrait de son EP, glissé au milieu de la setlist. Et comme une bonne partie du public, je me retrouve plutôt emportée pendant ces 13 titres. Là où dans les versions studios les morceaux se retrouvent rassemblés autour du phrasé et des textes de Mathieu, les versions live de ce soir, plus puissantes, mettent volontiers la musique en exergue. Un effort trop accentué et mal servi par le guitariste, semblant de pantin désarticulé s'amusant seul de son show intempestif, jurant à côté de la sobriété de Lescop, tout de noir vêtu, souvent figé devant son micro, yeux ancrés dans le vide,... Lire la suite

Sébastien Tellier : les chroniques d'albums

Sébastien Tellier : Sexuality

Chronique écrite le 06/03/2008, par Philippe

Sébastien Tellier : Sexuality

On avait découvert Sébastien Tellier en première partie de Air sur un sentiment mitigé... entre dégoût physique d'un personnage plutôt grossier et interpellation du cortex par des chansons pas si mal torchées. Le fait est que ce garçon fantasque a un parcours étonnant, fait de nombreuses collaborations et d'un désir manifeste - et très louable - de ne pas sombrer dans la répétition. Cela étant on reste perplexe devant Sexuality, dernier opus pourtant loué par la critique branchée. Entièrement composé à la boîte à rythme et au synthé (sûrement très cher, mais synthétique quand même), cette exploration par un cowboy solitaire du sexe féminin à en croire la pochette, fait intervenir des chansons généralement langoureuses et kitsch, en partie chantées en français et aux paroles d'une nullité déconcertante ("Je sens la chaleur de l'été, c'est aaaaaaaaaaah, c'est aaaaah"). En anglais, cela donne des imitations plus ou moins (plutôt moins) convaincantes de Marvin Gaye, régulièrement agrémentées de gémissements féminins (Kilometer) - il est vrai que son look de clodo qui vient de trouver une veste neuve et des sunglasses dans une poubelle peut peut-être exciter la night-clubbeuse cocaïnée, au petit matin ? En terme de sensualité, on est quand... Lire la suite

Sébastien Tellier : Sessions

Chronique écrite le 04/02/2006, par Pierre Andrieu

Sébastien Tellier : Sessions

Sébastien Tellier n'est vraiment jamais là où on l'attend ; tranchant radicalement avec ses précédentes productions électro psyché pop chanson, son nouveau disque est en effet un enregistrement live en studio en formule piano/voix, avec claviers et guitares épars. Bouclée en une journée - fin décembre 2005 - avec le pianiste Simon Dalmais, cette session permet une nouvelle fois de révéler L'incroyable vérité au monde entier : sous ses faux airs d'indécrottable bonimenteur entré en Politics au cours de la campagne électorale 2004, se cache un brillant musicien capable de faire le pitre avec le plus grand sérieux, d'émouvoir avec des mélodies extra terrestres, de faire planer avec une ritournelle, de donner l'impression d'écouter une BO de film classieux des années 70 ou de magnifier un vieille scie de Christophe comme La dolce vita. Oui, Sébastien Tellier est capable de faire tout ça ! Et bien plus encore... Celui qui apparaît sur la pochette avec une cigarette dans... le nez joue carrément au pianiste/chanteur de charme embarqué à bord d'une paisible... Lire la suite

Sébastien Tellier : POLITICS

Chronique écrite le 22/03/2004, par Pierre Andrieu

Sébastien Tellier : POLITICS

Avant la sortie de son disque - en janvier 2004 -, le candidat Sébastien Tellier avait fomenté une campagne musclée par l'intermédiaire de clips le montrant à la tribune en train de tenir des discours aussi crétins que drôles. Salués par des applaudissements nourris... mais enregistrés, ces manifestes contre l'oppression entrecoupés d'absurdités débitées avec enthousiasme voyaient Mr Tellier prendre faits et cause pour les Indiens d'Amérique, les Africains, les Mexicains et... les Allemands de l'est. Avec des discours aussi fumeux, on se demande un peu qui voudra faire alliance avec lui en vue du second tour de dimanche prochain. Heureusement, le loustic a des amis hauts placés : le duo Air... Lire la suite

Sébastien Tellier : Vidéo







Sébastien Tellier : écoute