Accueil Technicolor Hobo en concert
Dimanche 21 juillet 2024 : 6496 concerts, 27139 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.


Musique expérimentale d'ambiance psychédélique et jazzy aux influences multiples et teintée de folk et de lounge.
Technicolor Hobo recherche des mélodies créant une atmosphère cinématographique.
Les thèmes abordés passent de l'amour et les rencontres entre personnes, de la prostitution, la décadence, la spiritualité, l'obsession, la sexualité, la mort et plein d'autres sujets agréables pour le divertissement de toute la famille. Son créateur Patrick Atkinson aime à dire que Technicolor cherche à s'éloigner des sentiers traditionnels de la pop et improviser/expérimenter sur scène.

Avec Patrick Atkinson : guitare
Jean Christian Rieu : drums
Yves Johannhardt : contrebasse
Geraldine Agostini : piano et claviers
Jason Lichau : trompette.

Technicolor Hobo : vos chroniques d'albums
Site

Technicolor Hobo en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Technicolor Hobo : l'historique des concerts

Sa.

20

Avril

2024

Andreas + Technicolor Hobo Technicolor Hobo | Andreas
Leda Atomica Musique - Marseille (13)

Sa.

16

Mars

2024

Sa.

16

Sept.

2023

Technicolor Hobo ()

Sa.

16

Sept.

2023

Technicolor Hobo Club 27 (13)

Ve.

14

Avril

2023

Technicolor Hobo + Tessina Technicolor Hobo | Tessina
La Fabulerie (13)

Ve.

18

Nov.

2022

Technicolor Hobo Zoumaï (13)

Ve.

21

Oct.

2022

Technicolor Hobo Le Non-Lieu - Marseille (13)

Ve.

30

Sept.

2022

Technicolor Hobo Club 27 - Marseille (13)

Technicolor Hobo : les dernières chroniques concerts 14 avis

Technicolor Hobo + Tessina

Critique écrite le 08 mai 2023, par Pirlouiiiit

La Fabulerie, Marseille 14 avril 2023

Technicolor Hobo + Tessina  en concert

Ayant raté leur premier "concert immersif", cette fois ci j'étais bien décidé à ne pas rater leur passage à la Fabulerie. Il fallait juste que je compose avec le concert de Mellano Soyoc à l'ArtPlexe quelques centaines de mètres plus haut sur la Canebière. Ça sent la soirée pleine d'aller-retours puisque les 2 soirées proposent une première partie. Dans le cas de Technicolor Hobo il s'agit de Tessina, aperçue le temps d'un duo avec Alexis de Abstract Puppet à l'Intermédiaire (cf par ici).Première fois que je rentre dans la Fabulerie, même si il me semble être venu dans ces locaux il y a de nombreuses années. En général quand il pleut à Marseille les gens ne sortent pas. En tout cas, tout comme les matchs de l'OM, ça ne présage rien de bon pour les organisateurs de concert. Et bien ce soir le public est tout de même venu en nombre. Il faut dire que les photos qui avaient circulé de leur précédente collaboration avec Olivier Lubeck (j'y reviendrai plus bas) ont pas mal tourné (et elles faisaient envie).C'est donc Tessina qui ouvre le bal au chant et à la guitare, accompagnée de Stella à la batterie, sur la longue et étroite scène de la Fabulerie. Tessina arbore un look hippie qui me fait penser à Melanie (de l'époque). Lorsqu'elle chante elle... Lire la suite

Technicolor Hobo

Critique écrite le 16 octobre 2022, par Pirlouiiiit

Club 27, Marseille 30 septembre 2022

Technicolor Hobo en concert

Si j'ai mis si longtemps à sortir cette chronique c'est que j'en avais 2 en retard. Celle de David Lafore & Gildas Etevenard à la maiiiison (que je viens de finir) et celle de Petite Raoul + Tante Hortense du côté de l'Estaque (que j'essaie toujours de refiler à Luciiiie). Cela faisait un moment que je voulais revoir Technicolor Hobo (dont le showcase au Lollipop Music Store il y a un an m'avait fait une piqure de rappel) et cela faisait un moment que je voulais découvrir ce Club 27 (ex Afriki Djigui Theatri) dans lequel je n'avais jamais mis les pieds et qui programme un grand nombre de concert et jam blues, jazz, rock ... Entrée discrète sur le rue d'Anvers, avec un espèce de sas d'entrée, qui débouche sur une belle petite salle avec un bar tout de suite à gauche en rentrant et quelques tables pour grignoter, et un salle qui s'élargit dans le fond. La salle me fait tout de suite penser au JAM, en plus spacieux et et lumineux, et ce d'autant plus qu'une bonne partie des habitués du JAM semble semble avoir désormais élu domicile ici. Arrivé un peu tard je me dis que je suis certainement arrivé pour le bouquet final. Sur scène, de gauche à droite Christophe (clarinette basse), Patrick (guitare / chant), Jean-Christian... Lire la suite

Technicolor Hobo

Critique écrite le 20 novembre 2021, par Pirlouiiiit

Lollipop Music Store, Marseille ven 19 novembre 2021

Technicolor Hobo en concert

Avant que je n'oublie "  Joyeux anniversaire Fabien ! " (et non Bastien comme je l'avais écrit) ; Luciiiie si elle avait été là pour faire la chronique aurait surement consigné cela dans sa rubrique " chose amusante ". Effectivement ce soir nous sommes venus sans enfants étant donné que les classes (CM1 puis CP) de deux d'entre eux ont été fermées pour cause d'un cas positif. Et même si la veille ils ne l'étaient pas, plutôt que de prendre des risques on les a laissé à la maison avec la perspective de regarder Ghostbusters à notre retour. En effet pas question de rater une nouvelle fois Technicolor Hobo (mis en sommeil depuis Pleasures) qu'on avait pas vu depuis 2012 (ah oui quand même - à l'époque ils partageaient l'affiche avec LO et la Machine à Coudre existait encore). Ayant attendu que Lucie rentre de la danse nous arrivons alors que la showcase a déjà commencé. Pas trop, ça va, ce n'est en fait que le 3ème morceau d'une set list bien remplie. Contrairement à Svet qui a gardé son masque je n'ai pas mis le mien mais me suis calé accroupis par terre au premier rang après avoir traversé un public à contre jour bien dense. J'arrive en plein long et tripant instrumental. De gauche à droite Fabien que je découvre et dont je ne... Lire la suite

Catalogue + Technicolor Hobo + Lo

Critique écrite le 11 décembre 2012, par Mystic Punk Pinguin

La Machine à Coudre - Marseille 8 Décembre 2012

Catalogue + Technicolor Hobo + Lo en concert

Après un set décevant de l'égérie de David Lynch au Poste à Galène, me voici de retour à la Machine à Coudre où je n'étais pas venu depuis, ouf au moins une semaine. Mais je n'avais point été concentré pendant le set de Catalogue que je m'étais promis de revoir. Ça tombe bien, en se moment, ils jouent souvent. La première impression étant souvent la bonne, le terme de "classieux" convient parfaitement (promis je ne l'utiliserais plus dans la suite de la chronique). Trio deux guitare/voix/basse et boite à rythme, le groupe officie dans une veine post-punk (en gros des gens qui ne sont pas mort avant 30 ans). Emma en frontline gratte/chant assure avec des riffs tranchant et un attitude classieuse pleine de morgue rock'n'roll. Eric trépigne sa rythmique agressive, son pied métronomant de manière frénétique en complément de ses poses toujours aussi classieuses chic (putain, il faut que je tienne, je sais que je peux m'en passer, raaah). Un espèce de Buzzcocks plus calme, névrosé mais sans l'urgence. Bref, un post-punk classieux , euh, une rage froide dans un riff de velours. Technicolor Hobo est l'archétype du groupe classieux élégant. Batteur à frange, bassiste à foulard et chapeau, et Patrick à la guitare/voix,... Lire la suite

Technicolor Hobo : les chroniques d'albums

Technicolor Hobo : Anthems For The Lost

Chronique écrite le 25/12/2008, par Pirlouiiiit

Technicolor Hobo : Anthems For The Lost

En activité depuis maintenant 3 ans Technicolor Hobo est un groupe atypique de par sa composition géographique (4 français, 1 anglais et 1 américain tous désormais basés a Marseille) et technique (guitare, basse, batterie, clarinette, trompette, piano) mais surtout et par sa musique qui semble venus tout droit d'une autre époque. Réunis autour de Patrick Atkinson (chant / guitare), Jean Christian Rieu (batterie), Yves Johannhardt (basse), Geraldine Agostini (piano), Jason Lichau (trompette), accompagnés de quelques invités dont Christophe Robert (clarinette) souvent présent sur scène aussi, en surprendront plus d'un avec... Lire la suite