Accueil The Elektrocution en concert
Vendredi 14 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Avec des guitares survoltées, des voix écorchées et des mélodies aussi directes qu'explosives, on peut dire que le groupe de Rouen The Elektrocution pratique un (hard) rock on ne peut plus américain. A voir absolument sur scène, le groupe défonçant tout sur les planches !

The Elektrocution : vos chroniques d'albums
Site

The Elektrocution en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Elektrocution : l'historique des concerts

Sa.

24

Sept.

2011

Pyromane Festival  en concert
Reverend James Leg (des Black Diamond Heavies) - The Elektrocution - Nmb Brass Band - Araban Pyromane Festival | James Leg | Araban | NMB Brass Band | The Elektrocution
Le Tremplin - Beaumont (63)

Ve.

06

Mai

2011

Tokyo Sex Detsruction + The Elektrocution La Pêche - Montreuil (93)

Je.

05

Mai

2011

Tokyo Sex Destruction en concert
Tokyo Sex Destruction + The Elektrocution Tokyo Sex Destruction | The Elektrocution
Madame Moustache - Bruxelles

Ve.

11

Fév.

2011

Puta Madre Brothers en concert
Puta Madre Brothers + The Elektrocution Puta Madre Brothers | The Elektrocution
Lendemains qui Chantent - Tulle (19)

Je.

10

Fév.

2011

Soma en concert
The Elektrocution + Soma + DJ Le Révérend Soma | The Elektrocution
Electric Palace - Clermont-Ferrand (63)

Ve.

04

Fév.

2011

Oh La La ! en concert
The Elektrocution + Oh La La Oh La La ! | The Elektrocution
Club 106 - Rouen (76)

Me.

02

Fév.

2011

The Elektrocution La Luciole - Alençon (61)

Je.

09

Déc.

2010

Bars En Trans en concert
The Elektrocution + The Octopus Bars En Trans | The Elektrocution
Le Bar'hic - Rennes (35)

The Elektrocution : les dernières chroniques concerts 3 avis

James Leg + Araban + NMB Brass Band + The Elektrocution (Festival Pyromane 2011)

Critique écrite le 05 octobre 2011, par Pierre Andrieu

Le Tremplin, Beaumont 24 septembre 2011

James Leg + Araban + NMB Brass Band + The Elektrocution (Festival Pyromane 2011) en concert

Pour le dernier soir du Festival Pyromane au Tremplin à Beaumont, une nouvelle salle de concerts située en proche banlieue de Clermont-Ferrand, The Elektrocution, NMB Brass Band, Araban et James Leg se sont produits devant un public certes clairsemé mais majoritairement enthousiasmé par sa soirée... Comte rendu : The Elektrocution En tout début de soirée, The Elektrocution confirme son statut d'excellent groupe de rock 'n roll quand il appuie à fond sur l'accélérateur... Malheureusement, il est beaucoup trop tôt pour faire jouer ce type de combo, la salle est quasi vide, l'éclairage n'est pas assez mystérieux et les morceaux plus pop sont, à notre sens, moins convaincants que ceux qui sont hystériques. Quoi qu'il en soit, The Elektrocution quitte la salle en envoyant une méchante décharge de punk rock qui fait du bien. A re revoir un soir plus clément ! NMB Brass Band Juste après, NMB Brass Band fait preuve d'une belle énergie, l'assistance, un peu plus nombreuse, semble apprécier, mais ce n'est pas du tout notre tasse de thé... Ce hip hop rock cuivré sonne comme une fanfare jazz rock avec des riffs de guitare cliché piqués à Rage Against The Machine et un chanteur qui en fait trop. On décide donc d'aller... Lire la suite

The Elektrocution (Les Volcaniques de Mars 2006)

Critique écrite le 23 mars 2006, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 11 mars 2006

THE ELEKTROCUTION UBER ALLES !!! Déjà responsables d'un concert joliment percutant en Auvergne il y a deux ans, les Rouennais de The Elektrocution sont revenus en mettre une (bonne) couche à l'occasion des Volcaniques de Mars 2006... En écoutant leur très bon premier album Open heart surgery, on se doutait que les nouveaux morceaux avaient un potentiel pour faire hurler, pogoter et rendre hystérique en concert. Mais ce qui s'est produit dans la grande salle de La Coopérative de Mai a dépassé l'entendement : à peine arrivés sur les planches - tardivement, à 1h30 -, devant une petite centaine de personnes (éberlués au début, puis très rapidement en transe), les cinq jeunes électriciens partent immédiatement en travers sur l'autoroute de l'enfer. Le chanteur enchaîne les poses rock n roll, en n'oubliant pas de hurler comme il faut, c'est-à-dire à s'en faire péter les cordes vocales. Ce monsieur agité par des soubresauts électriques semble connecté directement à l'électricité des amplis ! Ses acolytes branchés sur le 220 volts ne sont pas en reste quant à eux : ils réussissent à produire le plus de vacarme heavy punk possible, tout en faisant le spectacle avec toute une série de facéties réjouissantes... Et vas-y que... Lire la suite

The Elektrocution + Las Vegas Dead Brides (Irae Festival 2004)

Critique écrite le 05 mai 2004, par Pierre Andrieu

Le Blueberry, Clermont-Ferrand 4 mai 2004

Le festival Irae 2004 est réellement parti à fond dès sa première soirée... On était déjà prévenu du potentiel scénique des Las Vegas Dead Brides grâce à leurs bonnes prestations à la Coopérative de Mai ou dans des bars chauffés à blanc. Le Blueberry était presque le lieu idéal pour jouer : ce minuscule lieu au plafond assez bas réussit parfaitement à recréer l'ambiance "je joue dans mon garage et j'envoie les watts comme un malade". En plus, toutes les conditions étaient réunies pour que les Las Vegas Dead Brides empochent la mise : un son de guitare idéalement crade, une basse dans ta face, une batterie furieuse et une belle série de hurlements voire d'aboiements de bêtes sauvages en rut... Ajoutez à cela des rouflaquettes du meilleur effet, une guitare Danelectro, des poses bien rock n roll, un harmonica, une six cordes de marque Epiphone (achetée 1000 francs), des amplis vintage bien pourris, un t-shirt The Hives, une... Lire la suite

The Elektrocution : les chroniques d'albums

The Elektrocution : Trouble Magnet

Chronique écrite le 29/12/2010, par Pierre Andrieu

The Elektrocution : Trouble Magnet

Cinq ans après leur premier disque, Open Heart Surgery, retour en force des toujours bien nommés The Elektrocution (formidable groupe de scène !) avec Trouble Magnet, une méchante taloche bien placée (entre heavy rock, punk n' pop et blues) à destination des amateurs de rock n roll joué par un groupe au taquet et hurlé par un professionnel de l'hystérie (mais pas que)... Le flambant neuf album a été produit, enregistré et mixé par des amis du groupe rouennais, les Tahiti 80 Xavier Boyer et Pedro Resende, qui se sont faits forts de mettre en valeur les compositions (catchy en diable) et de faire ressortir le côté (très légèrement) pop de The Elektrocution. C'est de la belle ouvrage, le genre de truc qui prouve de manière éclatante (ou plutôt "elektrocutionante") qu'on peut pousser les amplis à fond sans être un gros bourrin, un faux rebelle de... Lire la suite

The Elektrocution : Open Heart Surgery

Chronique écrite le 10/03/2006, par Pierre Andrieu

The Elektrocution : Open Heart Surgery

Le groupe The Elektrocution porte très bien son nom, ceux qui l'ont vu sur une scène le savent déjà parfaitement. Avec leurs furieuses compositions, les cinq Rouennais administrent en effet de violentes décharges de heavy punk garage, le genre à faire taper du pied comme un malade, hurler comme un possédé, puis pogoter comme un damné. Oui, tout ça, mesdames et messieurs ! Paradoxalement avec un nom pareil, The Elektrocution a la particularité de se foutre des branchés et de sonner comme bon lui semble ; on retrouve donc dans sa musique des éléments empruntés au hard rock - le chant crié à la AC/DC -, au rock garage - certaines... Lire la suite