Accueil Wang Lei en concert
Samedi 24 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Wang Lei est le premier héros de l'underground chinois. D'un son expérimental, il évolue vers l'électro-dub, un son organique aux effluves d'opium où la nostalgie des luths et les voix d'opéra se numérisent...

Wang Lei en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Wang Lei : l'historique des concerts

Ve.

21

Avril

2006

L'Oeuf Raide en concert
L'oeuf Raide, Wang Lei L'Oeuf Raide | Wang Lei
Caf' Teur - Limoges (87)

Wang Lei : les dernières chroniques concerts 2 avis

(mon) Marsatac 2005 : Vibrion, Laurent de Wilde, Busdriver, X-ecutioners, David Walters, The Herbaliser, Wang Lei, Birdy Nam Nam, B.O.S.S. & Joey Starr

Critique écrite le 24 septembre 2005, par Philippe

Esplanade du J4, Marseille 23 septembre 2005

(mon) Marsatac 2005 : Vibrion, Laurent de Wilde, Busdriver, X-ecutioners, David Walters, The Herbaliser, Wang Lei, Birdy Nam Nam, B.O.S.S. & Joey Starr en concert

L'arrivée sur le site de repli de Marsatac donne une bonne première impression : on se dit qu'on sera aussi bien sur le J4, dans une nuit assez douce, en plein air et en déambulant entre ces deux très beaux chapiteaux, qu'entassés dans ("feu") le Dock des Suds... Il faut dire que les organisateurs ont appris à être réactifs au fil des années, où il leur est arrivé toute les c... imaginables et même d'autres ! Nos protégés de Vibrion ouvrent le bal à l'heure pétante devant un chapiteau presque désert. Exactement comme au Café Julien ou je les découvris, je sais que ça ne les a jamais démontés ... Même notre photographe Pirlouiiiit n'est pas encore arrivé, c'est dire ! Pas démontée non plus par un son paraît-il pas terrible sur scène (dans le public c'était plutôt bien pourtant), la bande de slammeurs célestes déclame avec enthousiasme ses poèmes musicaux. Connaissant l'album on profite encore davantage des diatribes de Fred Nevchehirlian et Eric Cartier ; par exemple l'hypnotique et youngodsesque Fusées qui fait irrésistiblement trépigner, la reposante Fresque et l'oppressante Cage... et toujours ce terrible et dérangeant texte J'ai 8 ans. Le fameux solo a capella L'Amérique laisse le chanteur seul faire grosse... Lire la suite

The Herbaliser / X-Ecutioners / David Walters / Joey Starr / Birdy Nam Nam / Wang Lei (Festival Marsatac)

Critique écrite le 24 septembre 2005, par stéphane Sarpaux

J4 - Marseille 23 septembre 2005

Le petit frère des Transmusicales de Rennes (dixit les organisateurs) a tenu toutes ses promesses pour sa première grande soirée. Première constat : il y avait (beaucoup) de monde. Le pari de Marsatac, 7e édition, est en passe d'être tenu, en tout cas, du côté du public qui s'est déplacé en masse et de loin (j'ai même vu une plaque de...Strasbourg...). Deuxième constat : rien à regretter des docks des Suds qui a cramé voici 15 jours et où devait se dérouler le festival. Le J4 (grande esplanade entre le Vieux port et le quai d'embarquement des ferrys) est en soi magique, surtout quand il fait très bon comme ce soir (pas moins de 20 °C dehors, bien plus dans les 2 tentes). Certes, la déco n'y est pas, mais le son oui. Dans les deux immenses tentes blanches, le son était merveilleusement bien équilibré. Félicitations aux techniciens. Troisième constat : après plus de 4 heures de hip hop à fond les manettes, qu'il est bon de rentrer chez soi (pas trop tard) et d'écouter, tiens, au hasard, Nick Drake...Ah, ça repose, ça coule dans les oreilles... Quatrième constat : Marsatac est VRAIMENT un festival de découvertes...La preuve ? On y va pour ceux qui passe dans la grande tente (X-ecutionners, Herbaliser, Joey Starr...) et on en ressort... Lire la suite