Accueil Chronique album : This Immortal Coil - The Dark Age Of Love, par Pierre Andrieu
Vendredi 29 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

This Immortal Coil : "The Dark Age Of Love"

This Immortal Coil :

Pop - Rock / FolkloreBizarre

Critique écrite le 22 octobre 2009 par Pierre Andrieu

Très beau projet que celui initié par Stéphane Grégoire du label Ici d'Ailleurs avec le disque de This Immortal Coil, The Dark Age Of Love. Son but ? Rendre hommage au groupe Coil - Peter Christopherson et Jhonn Balance - tout en donnant envie aux novices d'écouter sa musique entre indus malsain, folk étrange et rock gothique... Pari réussi grâce à un travail de longue haleine réunissant les artistes du label (Yann Tiersen, Sylvain Chauveau, Matt Elliott, Christine Ott et Chapelier Fou) et quelques invités de marque (Bonnie Prince Billy, Yaël Naim et Daau). Moins sombre - quoique... - et plus accessible que les titres originaux, l'univers de This Immortal Coil s'oriente joliment vers une sorte de folk des Balkans - ou d'un pays extrêmement bizarroïde et inquiétant - mélangé à du blues aussi torturé que lumineux. Sur le contemplatif et onirique disque qu'est The Dark Age Of love, Yaël Naim s'en sort très bien et n'énerve pas comme sur ses œuvres en solo, Yann Tiersen et Matt Elliott (quelle incroyable voix grave à la Nick Cave !) s'entendent à merveille, Bonnie Prince Billy reste sombrement classe comme à son habitude, les cordes trafiquées de DAAU et Chapelier Fou illuminent les morceaux où elles sont invitées, Sylvain Chauveau prouve une fois de plus que sa voix est capable de donner la chair de poule et, enfin, Christine Ott bouleverse avec ses ondes Martenot... Casting parfait, scénario bien trouvé, superbes plans, lumières en clair et obscur, mixage impeccable d'Oktopus de Dälek, This Immortal Coil emmène loin dans un univers hyper cinématique. Qui pourrait parfaitement servir de bande son à des films en forme de Western crépusculaires de Tim Burton ou Jim Jarmush. A découvrir !

Sites Internet : www.thedarkageoflove.com, www.myspace.com/thisimmortalcoilthedarkageoflove, www.brainwashed.com/coil, www.myspace.com/icidailleurs, www.icidailleurs.com, www.differ-ant.fr, www.youtube.com (vidéo de Coil The dark age of Love), www.youtube.com (vidéo de Coil Red Queen), www.youtube.com (vidéo de Coil reprenant Tainted Love).

Septembre 2009 (Ici d'Ailleurs - Differ-ant)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 22 octobre 2009 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Yann Tiersen : les chroniques d'albums

Yann Tiersen : Dust Lane

Yann Tiersen : Dust Lane par Zeu Western Manooch
12/10/2010
Étrangement, on a toujours su que Yann Tiersen allait finir par sortir ce disque...LE disque. Depuis qu'on l'a croisé chez Bästard, ou au côté de la tigresse Shannon Wright. On le sentait venir, le couronnement, le climax. Celui qui naît d'une somme,... La suite

Yann Tiersen : On Tour

Yann Tiersen : On Tour par Pierre Andrieu
30/11/2006
Un dvd live rock ‘n roll et marquant de Yann Tiersen, avec son excellent groupe de scène, ses nombreux invités et de multiples publics... Enregistré lors de l'actuelle tournée du musicien breton (qui fait un détour par la Chine avant de revenir chez... La suite

Yann Tiersen : Les Retrouvailles

Yann Tiersen : Les Retrouvailles par Pirlouiiiit
14/04/2006
Il y a des artistes (souvent prolifiques) comme ça qu'on aime beaucoup mais dont on a l'impression que deux ou trois albums suffiraient. On peut citer Sonic Youth, the Ex et peut être Yann Tiersen. On retrouve en effet dans ce nouvel album tout ce... La suite

Yann Tiersen : Le Fabuleux Destin D'Amélie Poulain

Yann Tiersen : Le Fabuleux Destin D'Amélie Poulain par Philippe
25/03/2005
Yann Tiersen est un musicien assez exceptionnel, multi-instrumentiste, qui trace son sillon néo-classique, tantôt symphonique, tantôt folk ou de chambre, depuis une dizaine d'années. Il paraît qu'il se produisait au début tout seul en se samplant... La suite