Accueil Chronique album : Radiohead - In Rainbows, par Philippe
Jeudi 9 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Radiohead : "In Rainbows"

Radiohead :

Pop - Rock

Critique écrite le 30 octobre 2007 par Philippe

Le duo génial Yorke/Greenwood, a.k.a. Radiohead, revient de façon inattendue (enfin, pas au niveau du tempo puisque Hail to the Thief a les 4 ans réglementaires), avec un nouvel album appelé In Rainbows qui n'est sorti pour l'instant que sur Internet, sans pochette (d'où cette illustration minimaliste de notre composition), et à prix libre.
Malin coup de marketing d'un groupe qui n'a plus rien à prouver, gagne bien sa vie et s'offre ainsi à bon compte une liste de fans (avec nom et adresse e-mail), mais qui a en retour l'élégance d'offrir son album aux plus démunis - et aux plus pingres ! - donnant donnant, en somme. Et puis un chiffre très intéressant sera le prix moyen observé sur les plusieurs millions de téléchargements attendus, qui sera la valeur exacte qu'on peut prêter à un bon album vendu au format mp3 en 2007.
Musicalement le groupe nous a habitué à faire sa révolution tous les deux albums - on dira donc que celui-ci ne compte pas puisqu'il est en droite ligne du précédent - fruit d'une mutation génétique entre le rock mélodieux fondateur et les expériences électro schizophrènes qui ont suivi. On y retrouve donc des chansons un brin prévisibles, surtout après écoute de l'album solo de Thom Yorke (notamment la finale Videotape), et néanmoins plaisantes - on ne boudera sûrement pas notre plaisir...
Après une attaque faussement gaie et qui vire au maussade sur 15 Steps, retour plus joyeux à des guitares de bon aloi sur l'entraînante Bodysnatchers et la très typique Jigsaw Falling into Pieces. De jolies balades tristes (Nude, House of Cards), de nouveaux et très beaux arrangements de cordes sur Faust Arp ou la trip-hop et classieuse Reckoner. Et tout de même, un titre plus énigmatique avec Weird Fishes Arpeggi à la rythmique double. Manque peut-être le ou les titre(s) bouleversant(s) habituels...
Mais on l'a dit, pas de chamboultou conceptuel ou sonique à attendre d'In Rainbows, juste de la bonne came non coupée pour têtederadiomane en manque. D'autant que quelques doses en rab sont attendues avec la sortie prochaine du vinyl collector... Gageons que cet album sera peut-être prétexte à une tournée - qu'on se le dise, toute personne qui n'a jamais vu Radiohead en live n'a pas vu grand-chose en matière de trip scénico-psychotrope, qui plus est certifié bio et sans adjuvants neurotoxiques.
(Autoproduit, 2007)
Vignette Philippe

 Critique écrite le 30 octobre 2007 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe

Radiohead : les chroniques d'albums

Radiohead : The King Of Limbs

Radiohead : The King Of Limbs par Pierre Andrieu
21/02/2011
Même en faisant quasiment du surplace et en proposant une redite de leurs travaux électro pop (pseudo ?) avant gardistes sur leur nouvel album The King Of Limbs, les stars mondiales du groupe Radiohead réussissent à proposer un disque dont la plupart... La suite

Thom Yorke (Radiohead) : The Eraser

Thom Yorke (Radiohead) : The Eraser par Philippe
01/08/2006
En attendant, si Dieu veut, de pouvoir vérifier sur scène que Radiohead fait toujours les plus beaux concerts du monde (il en chialé de bonheur aux arènes de Nîmes en 2003), à jeun de cette drogue puissante depuis le dernier et ô combien somptueux... La suite

Radiohead : HAIL TO THE THIEF

Radiohead : HAIL TO THE THIEF par Philippe
26/01/2004
Sorti il y a déjà quelque temps, au début de l'été 2003, c'est un de ces fameux 5 disques qu'on garderait pour partir sur une île déserte. On sent tout de suite que Radiohead a eu une démarche fédératrice : réconcilier leurs deux types de fans.... La suite

Radiohead : Hail To The Tief

Radiohead : Hail To The Tief par olivier olek
18/08/2003
Que dire de cet album ??? Il est sublime,le groupe frappe encore une fois très fort, après le beau pablo honey, le joli the bends, le magnifique OK computer, le génial kid A, l'étrange et subtile amnesiac... Le groupe nous remet une grosse claque... La suite