Accueil Chronique album : Sinner Sinners - S. E. E. S., par Pierre Andrieu
Jeudi 19 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Sinner Sinners : "S. E. E. S."

Sinner Sinners :

Pop - Rock / HeavyPunkGoth

Critique écrite le 13 mai 2009 par Pierre Andrieu

Menaçant, agressif, accrocheur et roboratif, le premier effort discographique de Sinner Sinners, projet heavy punk gothique de Steve et Sam Thill... Enregistré avec les moyens du bord, l'aide de nombreux guests (les Elderberries au grand complet, Mark Daumail de Cocoon et des membres actifs des groupes Araban, Barbed Wire Brothers, Human?Fly et Stetson... ) et le talent d'ingé son de Pascal "Power" Mondaz, l'album S.E.E.S. est une grosse claque qui ravira les fans de voix graves et de riffs basiques à la Iggy and The Stooges, les agités du bocal qui aiment se faire peur en écoutant The Damned 2009 et The Misfits mais aussi les aficionados du Gun Club, des Adolescents et des Lords Of the New Church... Oui, vous l'avez compris, c'est du lourd, du très lourd même : les guitares sonnent vraiment heavy (tout en restant punk), le chant se fait parfois hyper violent, les solos montent rapidement dans les tours et les rythmiques sont implacables. Aie, Aie, Aie, mais putain, c'est de la musique de bikers sataniques ! Sorte de bande son fictive pour des films de zombies façon Roberto Rodriguez (on pense à Planète Terreur, le film d'ouverture du terrifiant Boulevard de la mort de Tarentino), des titres comme Cadavra, Phantom, Metropolis, Aloha, Sinner sinner ou Dead Dead Dead donnent un envie démente d'enfourcher une puissante moto puis de canarder à tout va les morts vivants qui auront le malheur de se trouver sur la route (de l'enfer, cela va de soi)... Mais dans leur monde de brutes sanguinaires et sur leur chemin pavé de très mauvaises intentions, les Sinner Sinners ont néanmoins pris soin de placer quelques éclairs de finesse (les chœurs féminins de Sam et son orgue aigrelet, des refrains avec gimmicks vocaux à hurler en chœur : ho, ho ho, hooo hooooooooo... ) qui allègent le propos, tout en le rendant encore plus marquant. Pour résumer, les Sinners Sinners ont sorti les crans d'arrêt et ont envie d'en découdre, la très belle pochette le montre clairement. Avis aux amateurs de sensations fortes !

Comme le clip de Cadavra le laissait supposer, les concerts des Sinner Sinners déménagent sévère, cf la chronique de celui donné à la Coopé avec The Intelligence et The Plastic Invaders...

Sites Internet : www.myspace.com/sinnersinners.

9 mai 2009 (Autoproduit - Sinners Records)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 13 mai 2009 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Sinner Sinners : les chroniques d'albums

Sinner Sinners : Optimism Disorder

Sinner Sinners : Optimism Disorder par Pierre Andrieu
05/03/2017
Fidèle à sa (bonne) réputation de combo heavy rock 'n roll bien rentre dedans, Sinner Sinners revient avec un surpuissant nouvel album truffé de saillies punk hardcore 'n roll hurlées à s'en faire péter une durite sans espoir aucun de " réparation ".... La suite

Sinner Sinners : LA's Burning

Sinner Sinners : LA's Burning par Pierre Andrieu
29/12/2009
Annonçant un album complet pour 2010, le nouveau single du groupe Sinner Sinners arrive juste après les fêtes de fin d'année, une occasion idéale pour faire partir en fumée les graisses superflues en brûlant en enfer avec du "Horror Punk" en bande... La suite