Accueil Chronique album : Rolling Stones - FORTY LICKS, par Pierre Andrieu
Lundi 24 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Rolling Stones : "FORTY LICKS"

Rolling Stones :

Rock

Critique écrite le 26 décembre 2003 par Pierre Andrieu

Ce double album est une compilation réussissant pour la première fois les différentes périodes (1963 à 2002) des incomparables Rolling Stones. A cause de litiges entre maisons de disques, cela n'avait encore pu être réalisé... Mais la perspective d'une rentrée d'argent colossale a mis tout le monde d'accord : les grands pontes du business et bien sûr, les Stones, ravis de pouvoir repartir en tournée en ne publiant que 4 inédits. Mis à part la joie de voir le groupe de Keith Richards sur scène et la possibilité pour les jeunes générations de découvrir des perles du Rhythm and Blues, Forty licks représente donc peu d'intérêt.
Tout le monde (ou presque) possède les albums magiques publiés entre 1963 et 1972 et personne n'est sans ignorer qu'après cette date fatidique représentée par l'album Exile on main street le génie n'apparaît plus que sporadiquement sur les enregistrements studio. Les photos sont à ce sujet assez révélatrices ; la première figurant dans le livret de Forty licks montre un groupe jeune (avec Brian Jones), debout, le regard tourné vers l'avenir quand la dernière permet d'apercevoir quatre vieillards avachis sur un canapé, Keith Richards dort sur l'épaule de Ron Wood qui, lui, ouvre un œil, Charlie Watts s'emmerde ferme et Mick Jagger regarde tout ça, l'air écœuré... Tous les bluesmen qui ont inspirés les Rolling Stones à leurs débuts ont joué jusqu'à leur mort, les Stones peuvent donc continuer à jouer sur scène jusqu'à leur mort... Mais doivent-ils pour autant sortir des albums sans inspiration ou des compilations avec des inédits avec aussi peu d'âme (n'en déplaise à Philippe Manœuvre qui adore même le discutable album solo de Mick Jagger avec Lenny Kravitz, Goddess in the doorway) ? Les fameuses compositions réalisées en 2002, Losing my touch, Keys to your love, Don't stop ou Stealing my heart sont extrêmement pâles si on les compare à Gimme shelter, Tumbling dice, 19th nervous breakdown ou Honky tonk women ; affirmer le contraire et encourager à l'achat de ce Best Of relève de l'escroquerie pure et simple...

Site Internet officiel : www.rollingstones.com.

2002 (ABKCO / Virgin / Universal)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 26 décembre 2003 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

The Rolling Stones : les chroniques d'albums

The Rolling Stones : Exile On Main St.

The Rolling Stones : Exile On Main St. par Pierre Andrieu
04/06/2010
Chef d'œuvre incontournable de la grande histoire du rock 'n roll, l'album Exile On Main St. des Rolling Stones a droit à une réédition de luxe avec inédits et tout le toutim... Si cela fait plaisir d'écouter quelques versions alternatives et... La suite

Rolling Stones : Get Yer Ya Ya's Out !

Rolling Stones : Get Yer Ya Ya's Out ! par Killafornia
14/03/2007
Addictif. Savoureux. Généreux. Aucun superlatif ne pourrait jamais décrire en mots ce que ce très grand disque live fait éprouver en musique, et, surtout, en sensations. Car les Stones, c'est un grand groupe de blues, même si on a eut tendance à... La suite

The  Rolling Stones : Portrait : The  Rolling Stones

The Rolling Stones : Portrait : The Rolling Stones par Simon Pégurier
02/07/2006
The Rolling Stones : Mythes ou réalité : la date des Rolling Stones en août prochain a Nice placardée sur tous les murs de la Côte, est l'occasion pour nous de nous interroger sur ce groupe : Mythe ou réalité ? A brûle pourpoint j'aurais tendance... La suite

The Rolling Stones : Rock And Roll Circus

The Rolling Stones : Rock And Roll Circus par Pierre Andrieu
28/10/2005
Alors que les infatigables (ou presque) Rolling Stones viennent de faire paraître un nouvel album - A Bigger Bang -, prétexte à une énième tournée mondiale, retour sur le dvd The Rolling Stones Rock And Roll Circus qui permet de les découvrir jeunes... La suite