Accueil Chronique album : Tindersticks - Falling Down A Mountain, par Pierre Andrieu
Lundi 25 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Tindersticks : "Falling Down A Mountain"

Tindersticks :

Pop - Rock

Critique écrite le 02 février 2010 par Pierre Andrieu

Huitième album studio des vénérables Tindersticks, Falling Down A Mountain confirme le statut de grand groupe déjà culte de Stuart Stapes, David Boulter, Neil Fraser & Co... L'inspiration des Anglais, à nouveau irriguée par une énergie créatrice collective depuis The Hungry Saw, leur permet de donner une suite à leur album du retour paru en 2008, suite qui se révèle à la fois réussie, ouverte sur la nouveauté et bien dans la lignée de leurs oeuvres. Entre deux enregistrements de BO pour leur cinéaste fétiche, Claire Denis, les Tindersticks ont donc trouvé le moyen de se réunir aux studios Le Chien Chanceux à La Souterraine et ICP à Bruxelles pour mettre sur bande leurs dernières compositions, toujours empreintes de classe. La première que l'on découvre est l'étrange et d'obédience "jazz soul", Falling Down A Mountain ; née d'une rêverie, elle provoque toute une foule d'images en tête, grâce à un trompette envoûtante et à un rythme répétitif invitant à la transe. Une franche réussite, qui place l'album sur de bons rails pour la suite. Où les titres de pop ‘n soul lente et poignante chantés par Stuart Staples d'une voix profonde et gorgée d'âme - Keep You Beautiful, Factory Girls... - côtoient des tentatives réussies de morceaux plus enlevés et légers, comme Harmony Around My Table, Black Smoke, No Place So Alone. L'apport de nouveaux musiciens comme Terry Edwards (trompette), Jo Fraser et Andy Nice (flûte et violoncelle), David Kitt (guitares, chœurs), Earl Harvin (batterie, choeurs) et Dan McKinna (basse, choeurs) enrichit le son, le faisant par la même évoluer vers un univers encore plus cinématique, truffés de choeurs marquants et d'arrangements soyeux. Et puis, il y a le grand moment du disque : la rencontre langoureuse et magique entre les Tindersticks, Stuart Staples et la chanteuse Mary Margaret O'Hara, invitée de luxe pour un magistral, sexy et déchirant slow intitulé Peanuts. Sidérant de beauté, ce duo est la perle qui illumine un très bon album, qui se conclue sur un bouleversant et onirique instrumental, Piano Music. Suite au succès artistique de cet opus, il se pourrait bien que les Tindersticks soient repartis pour longtemps...

A lire également, des chroniques de concerts des Tindersticks à La Route du Rock 2008, à la Coopérative de Mai en 2003, au Festival de Sédières en 2002.

Liens : www.tindersticks.co.uk, www.myspace.com/tindersticksofficial, www.beggars.com, www.myspace.com/beggarsbanquetuk, www.facebook.com/pages/tindersticks-official.

26 janvier 2010 (4AD - Beggars Banquet)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 02 février 2010 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Tindersticks : les chroniques d'albums

Tindersticks : No Treasure But Hope

Tindersticks : No Treasure But Hope par Pierre Andrieu
15/11/2019
Savoir que les Tindersticks existent toujours en 2019, sortent régulièrement de nouveaux albums et donnent des concerts pour les promouvoir devant un public fidèle partout en Europe et en particulier en France - la terre d'adoption de leur leader... La suite

Tindersticks : The Waiting Room

Tindersticks : The Waiting Room par Pierre Andrieu
22/01/2016
Magnifique nouvel album des Tindersticks, The Waiting Room se fait fort de poursuivre logiquement les très belles aventures du groupe de Stuart Staples, aka " le baryton à la voix de velours ", tout en disséminant quelques surprises au niveau des... La suite

Tindersticks : The Something Rain

Tindersticks : The Something Rain par Pierre Andrieu
13/02/2012
A l'approche du cap des vingt ans de carrière pour les Tindersticks, le fameux groupe anglais de pop capiteuse ajoute un mirifique nouvel album à sa discographie, déjà bien pourvue à ce niveau-là... Le disque s'appelle The Something Rain, il est... La suite

Tindersticks : The Hungry Saw

Tindersticks : The Hungry Saw par Pierre Andrieu
15/05/2008
Retour au bercail réussi pour Stuart Staples, après une escapade en solo sobrement marquante loin des Tindersticks... Habillée avec les cordes soyeuses et les arrangements impeccables de ses amis historiques, LA voix du groupe anglais subjugue... La suite