Accueil Chronique de concert Benjamin Biolay + Mathis Gardel
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Benjamin Biolay + Mathis Gardel

le Silo - Marseille 19 avril 2013

Critique écrite le par

Concert un peu en demi-teinte cette fois-ci pour moi, pour Benjamin Biolay. Un album un peu moins populaire que le "superbe" précédent, du coup une salle un peu moins remplie. Mais aussi une fatigue de la scène perceptible qui se traduisait par une gestuelle un peu mécanique genre, je lève et j'agite le bras mollement quand la batterie démarre. J'ai regretté aussi la prestance du mec en costard de la fois dernière, ainsi que l'humour ravageur et la sympathie qui allait avec. Cette fois-ci il était en polo, jouait presque trop peu sur son potentiel de beau gosse, et sa com' était assez "minimum syndical"...

Pas forcément fan non plus de la façon dont les chansons anciennes étaient réorchestrés (le groupe étant plus classiquement pop-rock que la fois précédente à l'Espace Julien - pas de Theremin par exemple !), que ce soit La Superbe jouée sans vrai violon, ou même Ton Héritage - comme il ne joue plus le piano, la vibration de sa voix est différente, pas de chair de poule cette fois-ci... Quant à Brandt Rhapsodie impossible évidemment de la faire sans fille, quelques notes jouées au salut final ont cruellement souligné son absence.

Cela étant même moins bien entouré, en tout cas à mon goût, cela reste un chanteur à la voix diaboliquement efficace, et certaines des nouvelles chansons sont fort belles par ailleurs. Un pic d'ambiance vers la fin avec A L'origine, finie hurlé dans une ambiance chaotique et vraiment géniale, ainsi que Padam qui fait toujours un effet boeuf.

Après, dans les petits détails qui peinent au Silo, cette impossibilité de venir dans la salle avec une boisson (qu'on peut comprendre par ailleurs vu les difficultés de circulation entre salle et bar, mais aussi parce qu'en bonne salle subventionnée, ils se foutent complètement de faire marcher leur bar !), boisson qui manque quand même cruellement pendant les nombreuses chansons calmes ou non dansantes. Ou encore, leur satanée boite à fumée qui nous avait déjà gonflé pendant la sublime presation d'Agnès Obel et qui a cette fois-ci installé un épais brouillard dans la salle avant le show, pour ne plus resservir pendant.

Pour toutes ces raisons donc, un concert moins prenant que la fois précédente, il y a trois ans. Ce n'est pas pour autant qu'on s'est ennuyés lors d'une prestation généreuse, au moins par sa durée (près de deux heures). Il faut juste espérer que Benjamin Biolay est actuellement dans le creux de la vague en terme d'envie de scène et saura à nouveau, dans le futur, nous tenir dans le creux de sa main avec un show plus motivé, plus chiadé dans l'orchestration et finalement, un peu plus poétique en quelque sorte...

le Silo - Marseille : les dernières chroniques concerts

Philippe Katerine (featuring Lomepal) en concert

Philippe Katerine (featuring Lomepal) par Moog Arnoux
Le Silo - Marseille, le 13/12/2019
Bonjour. Vendredi 13 décembre 2019 je suis allée au concert de Philippe Katerine et je suis mandatée pour écrire une chronique. Je ne me sens pas d'écrire ça hors l'abyssal... La suite

Max & Igor Cavalera en concert

Max & Igor Cavalera par Rich
Le Silo - Marseille, le 03/12/2019
Les frères Cavalera étaient de passage à Marseille ce mardi 3 décembre dans le cadre de leur tournée "Beneath/Arise", 2 albums cultes de leur ancien groupe Sepultura dont il furent... La suite

Oxmo Puccino + Col En Fleurs en concert

Oxmo Puccino + Col En Fleurs par Sami
Le Cepac Silo, Marseille, le 27/11/2019
Coïncidence ou pas, cette semaine est placée sur le rap des années 90 avec la sortie d'un album d'IAM (dont le concert au Silo prévu en mars est déjà complet), les adieux de... La suite

Joey Starr en concert

Joey Starr par Agent Massy
le Silo, Marseille, le 19/03/2019
Il s'agit d'un one-man show avec un pupitre et un canapé club sur scène. Public assez homogène, blanc, classe moyenne supérieure, 40 ans. Il s'agit de dire des textes classiques... La suite