Accueil Chronique de concert Bob and Lisa
Lundi 25 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bob and Lisa

Bob and Lisa en concert

Poste à Galène - Marseille 04 avril 2009

Critique écrite le par

" Voyage à Deux "
(It Takes Two...)


Trois mois, à peine, après leur dernier passage (mouvementé) au PAG : les Bellrays réinvestissent l'endroit, mais en fervents adeptes du strict minimum, cette fois...
Une formule et un duo ( Bob and Lisa ) couché récemment sur CD et qui sent l'intime, le précieux, le bois de Rose... Thorns ! . À l'opposé du dernier et abouti Hard, Sweet and Stincky (dont on nous annonce enfin la prochaine sortie en vinyle !) Rosethorns sent l'acoustique, le crissement délicat de cordes (sensibles) le folk, la country, l'Amérique des feux de bois, le Crossroads originel...

Tout de suite, ce qui frappe front et prunelle en attente légitime de festivités - entre kitch vestimentaire et dénuement scénique - c'est le tissu fleuri qui lie les deux " participants " et les revêts d'un même drapé Africain, accréditant, d'autant, le caractère décontracté et simple de l'événement.



Tous deux extraits du lointain In The Light Of The Sun : Crazy Water et In The Light Of The Sun se parent d'accents gospels, des relents doucereux du " Flower Power ", de vocalises que n'auraient pas renié les incontournables Mama's And Papa's en leur " peace and love " temps. Écrite " Il y a très, très, longtemps ! " (dixit Bob Venum : guitare et voix) Save Me crisse dans le nœud du bois, brûle la pulpe, remonte à la source de toutes (musiques) choses... Dressé face au duo concentré qui usine, un jeune garçon maintient ses yeux (sous mèche) rivés tout du long sur LA Lisa : toute de tension vocale dressée, de ferveur habitée, de hauts talons chaussée. Afro lâché en halo, tambourin mauve résonant sur hanche, celle-ci enchaîne sur un tout nouveau titre The Way , goûté au mieux par l'ensemble de l'assistance, encore spectatrice et un poil sage, pour l'instant...

Uni, soudé, tendu vers un même et unique objectif, le Bellrays " couple " représente on ne peut mieux l'image véhiculée par les Etats-Unis d'aujourd'hui : ce monde enfin réunifié où noirs et blancs duétisent de concert et d'envie... " C'est le chemin que j'ai choisi, c'est comme cela que j'ai toujours voulu être... ".




Morceau inaugural de Rosethorns ( Vicious Circle ) : Crossfire Blues semble plus nerveux ici, plus dynamique, paré d'épines et de sèches aspérités, porté par une voix momentanément libérée de l'habituel mur du son bâti par le groupe. C'est précis, c'est huilé, ça tourne rond, peut-être un poil trop, même, car l'on se prend parfois à rêver que miss Kekaula se laisse définitivement emporter par l'événement et lâche sans retenue ce qui doit l'être... Après le très pop Walkin' On The Rain - qui n'aurait pas détonné sur Hard, Sweet and Stincky - elle se penche prestement vers son homme et lui susurre d'opérer un rapide changement de cap, pour se lancer immédiatement dans le classique Baby What You Want Me To Do de feu Jimmy Reed ; tout de delta du Mississippi sué, tout de moite, habité.



Un souffle de respiration pris plus loin, c'est au tour du meilleur morceau de l'album de pointer ses effluves " seventies " et d'exsuder toute la suavité de son ensorcelante mélodie ( I Think Of You ). Putain, ça y est, la traditionnelle fumée vient de faire son apparition depuis la scène elle-même ! C'est désormais pire qu'une maladie contagieuse, il me faut bien l'avouer : " ça " s'étend, " ça " se répand de salle en salle, " ça " gagne tous les lieux de concerts, quels qu'ils soient, pour les embrumer, les parer d'inutile. J'ai les pupilles qui sèchent, qui se vitrifient, qui... Ha, tiens, Jackie est de retour, le temps tourne à la balade mélodieuse, à la " coolitude ", au décontracté de salle. Sentant cela mieux que quiconque, Lisa demande expressément à son compagnon de route (et de lit) d'accélérer la cadence et de garder le velouté pour plus tard. 90 Miles la voit alors monter subitement à la tierce, surprenant ainsi tout son monde (partenaire compris !). Pris à rebours par la prouesse, il se crispe et sursaute, tout comme nous, mais jamais ne s'inquiète : " ça " ne casse ni ne se coince, c'est du solide, c'est de l'élastique, ces cordes.
Durant Wishing Moon , ils sont désormais trois à vocaliser : mon voisin de droite ayant décidé d'unir momentanément ses efforts à ceux du duo acoustique, qui n'en peut mais. La tension semble enfin palpable, les premiers rangs remontés. Le message initialement lancé était pourtant on ne peut plus clair : " je danserais avec celui que j'aime, ce soir... ", point barre !



C'est alors qu'on nous remercie " tous ! " de notre présence, qu'on nous annonce la prochaine apparition d'un stand de CD et T-shirts, au fond, là, en face, qu'on nous rassure, également, ils étaient tous deux " très contents d'être là ce soir ! ", avec nous. Une annonce qui jette un nuage de froid au coin du PAG ! Extrait de l'oublié Meet The Bellrays , Testify est principalement destiné à fatiguer nos organismes avant le prochain départ annoncé. Pour ce faire, notre imposante égérie relance sans cesse son partenaire à l'aide d'un tambourin rageur, avant que de déclencher nos mains en rythme, puis de nous observer longuement, tandis que " lui ", à deux pas, prend son solo le plus abouti du show (très " senti ", classique de facture, souple des doigts, carré des notes !).



Un court " départ-rappel " de tradition, plus loin, les voici qui déflorent lentement ce sommet de nostalgie assumé qu'est Wedding Bells , tandis que là-haut, à l'étage, une partie de l'assistance continue à blablater paisiblement dans le brouillard, assis derrière les épaisses vitres du fumoir local.
" Juste une petite pilule pour que vous vous sentiez bien... ", une médication musicale délivrée sous la forme d'un Ride joyeux, communicatif, parsemé d'enluminures très Creedence qui font écho aux éternels bayous de légende, à une lointaine époque aujourd'hui exhumée, ravivée d'envie, de savoir faire, de gammes et dorures fines à conserver au mieux, en un coin de tête encore frais, avant qu'elles ne s'effacent à jamais de temps qui passe...



Set List :
Crazy Water
In The Light Of The Sun
Save Me
The Way
Crossfire Blues
Endings & Beginnings
Walkin'On The Rain
Baby What You Want Me To Do
I Think Of You
Jackie
90 Miles
Wishing Moon
Testify

Wedding Bells
Ride


The Bellrays : les dernières chroniques concerts

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

The Bellrays + Rodney Branigan  en concert

The Bellrays + Rodney Branigan par Lb Photographie
Théâtre de Verdure - Saint-Cyr-sur-Mer, le 20/07/2016
Quoi de mieux pour nous sortir de la torpeur de l'été qu'un concert de l'autoproclamé meilleur groupe du monde "les BELLRAYS", rien que ça ? OK, c'était il y a quelques années de... La suite

NOFX, Suicidal Tendencies, Bellrays, Tiken Jah Fakoly, Lilly Wood & the Prick, The Rapture, Peter Doherty (Festival Cabaret Vert 2011) en concert

NOFX, Suicidal Tendencies, Bellrays, Tiken Jah Fakoly, Lilly Wood & the Prick, The Rapture, Peter Doherty (Festival Cabaret Vert 2011) par Mardi
Charleville-Mézières, le 27/08/2011
Retour sur le samedi 27 août au festival le Cabaret Vert à Charleville-Mézières. Après s'être garé au parking des expositions, on a droit à une belle marche de 15 minutes... La suite

Festival Want : Nevchehirlan + Herman Düne + The Bellrays + Stupeflip en concert

Festival Want : Nevchehirlan + Herman Düne + The Bellrays + Stupeflip par stephane
Etang des Aulnes - Saint-Martin de Crau, le 09/07/2011
Nevchehirlan, Herman Düne, The Bellrays, Stupeflip. Comme première affiche pour un festival qui démarre, on peut déjà se féliciter d'une programmation de qualité et varié. Quant, à... La suite

Poste à Galène - Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite