Accueil Chronique de concert Born To Lose + Lazybones
Jeudi 21 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Born To Lose + Lazybones

Born To Lose + Lazybones en concert

O'Bundies - Marseille 11 Février 2010

Critique écrite le par

A peine rentré de quelques jours d'errance je mets à jour le site et découvre que les Lazybones assurent la première partie de Born To Lose le soir même au O'Bundies. Pile ce qu'il me faut pour alléger une semaine que je peux qualifier avec euphémisme d'éprouvante. Le fait que le O'Bundies soit quasiment la salle la plus proche de chez moi donnera le coup de pouce pour vaincre la fatigue et ce foutu thermomètre qui s'obstine à m'annoncer des températures indécentes depuis le levé du jour.

La dernière fois que j'étais venu au O'Bundies un jour inhabituel c'était un dimanche pour voir les Irritones. En arrivant un peu avant 22h j'avais eu l'amer constat qu'ils venaient de terminer leur set. Pas de blague aujourd'hui, on est jeudi, je me pointe donc vers 21h30 avec l'idée de trouver une salle vide vu la rudesse extérieure. Surprise, c'est plein à craquer et le concert s'apprête à commencer.

Pour une fois on apprécie à fond la chaleur du lieu, qui d'ordinaire nous dissuaderai plutôt de se déplacer.

Les Lazybones attaquent devant une salle du bas à demi-remplie et timide. Je ne vais rien vous apprendre de nouveau sur eux. On les a chroniqués plus d'une vingtaine de fois, toujours plein d'enthousiasme, je les ai vu au moins autant de fois et c'est probablement le groupe que j'ai le plus croisé en live. Alors pensez si j'aurai quoi que ce soit d'original à dire.

Mais aller on s'en fout ! Par leur enthousiasme communicatif ils ont vite conquis une salle qui se débridera progressivement et montera en tension pour Born To Lose. Les texans ne s'y tromperont pas en venant gueuler la bière en l'air sur l'hymne Saturday Night Drunkers. Le set en lui-même nous a offert pas mal de nouveaux morceaux qui figureront sur le prochain album du groupe. Des titres souvent plus murs à l'image des performances scéniques du trio, qui si elles sont toujours aussi percutantes et énergiques, ont gagnées en maturité et sobriété.

Born To Lose n'a plu qu'à venir achever tous le monde dans une ambiance explosive comme je n'en avais plus vu depuis bien longtemps, surtout en semaine. Leur Punk Rock est un concentré d'énergie et de puissance qui passe "d'un peu trop classique" sur disque à "jouissif" une fois sur scène. Le O'Bundies bondé a répondu avec un plaisir expressif puisque toute la salle s'est transformé en un bordel géant non stop : pogos à gogo, slams, chœurs généraux, chaque morceau des texans embrasant le lieu dans une ambiance de feu où personne n'a boudé son plaisir, un sourire constant gravé sur les lèvres.

Musicalement Born To Lose c'est justement une machine à embraser les salles dans un registre que n'auraient pas renié Dee Dee Ramones, Social Distortion et Mötörhead. Punk flirtant parfois vers le Hardcore ou le Street, c'est toujours efficace, toujours rapide, débordant d'énergie et plein de chœurs (énormes sur Sweet Misery). La performance des cinq gars d'Austin ne souffre d'aucune critique. Ils ont livrés un set énorme dans une ambiance énorme avec en prime une étonnante reprise du Folsom Prison Blues de Monsieur Cash. Définitivement un putain de bon concert.

Comble de la bonne soirée, le concert fini tôt mais ça c'est une constante du lieu. Une grande félicitation au public présent au O'Bundies qui a transcendé la performance des Born To Lose, c'est tellement souvent le contraire à Marseille qu'il faut le signaler. Après la déjà bonne ambiance de samedi dernier, ça fait vraiment plaisir.


Live report from Massilia's Burning.

Lazybones : les dernières chroniques concerts

The Interrupters + Lazy Bones + Winchester en concert

The Interrupters + Lazy Bones + Winchester par Elsa Mazzella
Poste à Galène Marseille, le 08/09/2016
Ce jeudi soir, une chaleur moite assomme encore Marseille mais je compte bien me réveiller avec le plateau 100% punk de ce concert au Poste à Galène. Avec mon quart d'heure... La suite

Mitch Bones (+ Lazybones + Not Pain Quotidien) en concert

Mitch Bones (+ Lazybones + Not Pain Quotidien) par Joshua
Lollipop Music Store, Marseille, le 23/05/2014
Moi j'aime décidément bien les concerts chez Lollipop, ça doit bien faire mon cinquième je pense. Déjà parce que c'est à peu près les seuls que je peux voir régulièrement, vu que... La suite

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami en concert

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami par Philippe
Le Lounge / Le Dan Racing, le 19/07/2013
Plus l'été devient très chaud, et plus la flemme a tendance à vous envahir. Et d'ailleurs, les avant-bras collent désagréablement aux bureaux, autant que les bonbons au papier.... La suite

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) en concert

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) par Pirlouiiiit
Poste à Galène - Marseille, le 24/04/2011
Dimanche soir, veille de lundi de Pâques, après une semaine de diette de live, je me dirige vers le Poste à Galène pour la soirée de soutien au Lollipop Music Store (victime d'un... La suite

O'Bundies - Marseille : les dernières chroniques concerts

Giz Medium + The Sobers (8 ans de la Salle Gueule) en concert

Giz Medium + The Sobers (8 ans de la Salle Gueule) par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 11/09/2020
Presque 7 mois sans voir un concert ! Une première, une dernière, espérons-le ? Il a fallu que je croise son taulier chauve à la friterie pour me rappeler que la vaillante Salle... La suite

Endogames + Idiopathique + Jackline  en concert

Endogames + Idiopathique + Jackline par Pirlouiiiit
Salle Gueule, Marseille, le 18/07/2020
Mine de rien ma dernière chronique de concert remontait au 21 juin dernier ... et sans le passage de Pierre à Marseille cela aurait pu attendre encore. En effet ce confinement et... La suite

Los Bankalos + Burn In Hell en concert

Los Bankalos + Burn In Hell par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 01/09/2019
C'est déjà la rentrée à la Salle Gueule (qui n'a peut-être pas fermé de l'été, d'ailleurs ?). Mais c'est encore l'été et donc, il y fait une chaleur torride : 30 degrés au... La suite

Gériatrie, La Flingue, x25x (en soutien à la Machine à Coudre #2) en concert

Gériatrie, La Flingue, x25x (en soutien à la Machine à Coudre #2) par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 11/01/2019
Deux semaines après un premier concert au Molotov (que j'ai raté hélas), et avant un troisième concert le 23.02 à l'Embobineuse, la scène rock (à peine un peu poussée au cul par... La suite