Accueil Chronique de concert Bring Me The Horizon + Architects
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bring Me The Horizon + Architects

Bring Me The Horizon + Architects en concert

Cabaret Aléatoire - Marseille 23 juin 2011

Critique écrite le par

Allez, je reconnais que j'ai vraiment un hyper mauvais a priori en rentrant dans l'enceinte du Cabaret Aléatoire ce soir. Rendez-vous compte, Bring Me The Horizon, l'antithèse de tout c'que je défends, viennent me saper le moral chez moi, à Marseille...
Évidemment je vous passe tous ces braves gens lookés, recouverts de tattoos et avec des écarteurs 17", qu'on ne voit qu'aux concerts de merde. A la louche, je dirais 350 entrées.

Le temps de blaguer 5mn, d'apprendre estomaqué qu'il y a failli avoir Deez Nuts, mais qu'ils semblent s'être clashés sévère avec les deux groupes de baltringues de ce soir (PUTAIN DE MERDE)... Et je vais voir Architects.



Pfffffffff... L'ambiance est exactement celle que j'imaginais : pas de pit, les gens sautent (!!), on se croirait à un concert de Watcha ! Le groupe est insupportable, le chanteur est plus mielleux qu'un groupe de pop-core... Un set représentant les plus grandes heures du Neo-Metal.
Parce que soyons clairs : les accords Hardcore, Deathcore, Brutal... Tout c'que tu veux sont là pour quoi ? Pour te mettre la rage, pour te retourner les tripes, pour te déchaîner. Donc si le public en vient à sauter en chœur, clairement, on tape pas dans ce registre. On est bien sur du commercial.



Et j'ajouterais volontiers que les cris hystériques de filles à la fin des morceaux collent parfaitement à la description.
Je rate le meilleur, retransmis avec délectation par Philippe : sur invitation du groupe, les filles montent sur les épaules des mecs, et balancent leurs bras... Hardcore.
Ouf, ça s'termine.



Le temps de discuter avec des potes pas franchement pardonnables non plus, puisque je ne les vois que rarement dans les vrais concerts, et nous voici partis, à 22h tapantes, pour la plus vaste plaisanterie que j'ai eu le plaisir d'apprécier...

Bring me the Horizon "... Vaste programme. Pourquoi est-ce que je déteste tant ce genre de groupe ?
La réponse est simple : ce ne sont pas des artistes. Ce ne sont pas des passionnés. Ce sont des clichés ambulants, montés de toutes pièces par des producteurs eux-mêmes aux antipodes de la promotion artistique. De purs produits capitalistes, et j'abhorre le capitalisme.



Je serais bien prétentieux à oser affirmer quelle image véhiculent le Hardcore et ses dérives, mais là où le doute n'est plus permis, c'est que cette musique représente l'authenticité. On joue avec les tripes, on renie le superflu, etc. Quand tu vois tous les groupes légendaires comme Minor Threat, Black Flag et Circle Jerks à l'époque, The First Step, Champion ou même Have Heart " maintenant ", pas un n'a travaillé sa coupe de cheveux; ni recouvert ses bras de tattoos dont ils ne comprenaient pas même le sens avant d'avoir approfondi. Le but, c'est de partager un sentiment, car l'Art, c'est faire passer ses émotions, qu'importe que ce soit en peignant ou en envoyant un riff' crépusculaire.
Le malaise, l'espoir, les convictions, la lutte, ces thèmes sont récurrents dans les groupes qui ont apporté quelque chose, marqué le genre.

Alors quand un groupe fait une page myspace / facebook en flash, sort des t-shirts ET SEULEMENT après se met à composer ; arrive sur scène après s'être fait un brushing, en suivant la tendance (l'actuelle est d'alterner voix death, mosh, puis chant clair) en se contentant de jouer des accords déjà entendus mille fois, exécutés par des groupes infiniment plus talentueux, ben ouais, y'a foutage de gueule.
Je n'en veux pas spécialement aux kids de 16 balais, je me souviens qu'à leur âge je fantasmais à l'idée de voir KoRn, ou même Limp Bizkit, parce que je ne savais pas qu'il y avait autre chose à écouter. Bon, j'avais pas Internet à cet âge-là, j'étais davantage excusable.
J'en veux aux " amateurs " plus âgés, tous ceux que j'ai vus ce soir, qui se disent " Hardcore ", alors que moi-même n'aurai jamais la prétention de le clamer. Parce que moi, je suis à tous les concerts. Je milite, je défends et soutiens un idéal, que ce genre de groupe piétine inlassablement... Remarque c'est ça le Hardcore, c'est accepter de toujours perdre au premier degré.



Finalement les gonzes que je vois dire qu'ils sont alternos et payer pour voir BMTH, me font la même impression que toutes ces tafioles que je vois cracher sur l'impérialisme américain, Nike aux pieds, iPhone dans la poche... Pathétique.
Heureusement BMTH c'est en fin de vie, dans un an plus personne écoute, mais déjà la relève est là avec A Day to Remember...
Je ne me fais pas d'illusions, toutes les gamines de 20 berges et moins qui se prennent des photos de ¾ sur facebook, qui se prétentent Straight-Edge (HAHAHA) et postent des clips d'Earth Crisis, seront plus là dans 2 ans, en ricanant un peu stupidement " ouais j'ai eu ma période rebelle, mais maintenant je suis plus branchée Pin-Up ". Elles n'évolueront jamais, et au fond, tant pis pour elles, et pour les mecs qui leur courent derrière, car ils seront passés à côté de l'essentiel de cette musique...
Au final je me languis juste d'une chose, que tout ça redevienne démodé : après tout les coreux en carton d'aujourd'hui sont les gothiques en mousse d'hier, et quelque chose me laisse à penser que la prochaine étape des suiveurs sera l'électro...



...Bon suite à cette digression qui restera dans les annales comme la plus longue de Massilia's Burning, revenons-en au groupe :

Je veux bien rester impartial, mais quand le premier accord que t'entends est une copie de l'intro de Here to Stay de KoRn (donc, même pas leur bonne période); quand je vois le batteur taper avec tant de retenue que j'ai un moment imaginé que c'était lui qui payait sa batterie; avouez que ça débute mal.
La suite sera également un calvaire pour mon objectivité : en vrac, faire s'asseoir les gens, pour les faire sautiller ensuite; faire des passages -electro-plus-mainstream-t'es-en-boîte-; des passages musique d'ambiance Jean-Michel Jarre / Éric Serra style; des passages bras en l'air, lumière bleue tamisée, session slows... Et bien sûr le mini-wall of death et les gentils "fuck" histoire de rappeler qu'on est des gros durs... RAH. Tout parfait.
Je me dois de mentionner la voix death pi-to-ya-ble du chanteur, putain il a déjà vu un live de Cannibal, Nile, Deicide ?
Les passages mosh -infimes- sont corrects, m'enfin c'est pas avec 2 accords/mn, copiés sur des dizaines d'autres groupes, qu'on balaie le reste d'un set si risible.

Grand moment de solitude donc, qui s'achève après... 45mn. Sans rappel. 25€ la place. Quand tu sais qu'à Toulouse on avait eu Have Heart, Carpathian et Cruel Hand, avec 2 groupes locaux en ouverture, pour 10€, ça calme. Le set le plus court avait été de 30mn, le plus long d'1h.

Clou du spectacle, le groupe se retire avec comme musique d'accompagnement Hotel California, des Eagles.
Si si j'vous promets, fallait y être, et dans l'idéal, fallait avoir comme moi une accred', parce que payer pour ça, beaucoup vont avoir des difficultés pour s'asseoir aujourd'hui.



Enfin bref, toi jeune qui lis cette critique, si un jour il te prend l'envie de voir de vrais groupes, qui jouent à 1m devant toi, sans barrières, ça démarre le 9 juillet avec Reconcile, puis le 11 avec Punch, et le 17 avec 50 Lions. Tout ça au O'Bundies, rue d'Italie. T'y es le bienvenu, donc te fais pas prier et rapplique, tu vas voir, ça va te plaire.

> Réponse le 24 juin 2011, par LaMartienne

[Cabaret Aléatoire - 23 juin 2011] Quel avis décevant de la part d'un site que j'apprécie beaucoup ! Cela dit, tu commences bien par dire que tu es venu avec des a priori... En ce qui me concerne, j'étais aussi à ce concert, et mon avis est tout à fait différent. J'ai découvert Bring Me The Horizon il y a quelques mois, par hasard, en écoute au Virgin. Je ne connais donc pas le groupe depuis longtemps. D'ailleurs j'ai bien été étonnée de voir que c'était des jeunes de mon âge qui arrivaient à sortir un son pareil ! J'avais peur de la prestation du chanteur, vu comme il s'égosille sur les albums j'avais peur qu'il ne tienne pas le coup sur scène. Mais en fait si, il a de la voix, des poumons, et aussi de la présence. Pour les autres musiciens, c'était bien carré, pas de fausses notes. Je leur reprocherais peut-être de...  La suite | Réagir

> Réponse le 25 juin 2011, par vand

Avis décevant chère martienne... Selon ton propre avis ;) Oui, clairement, avoir un groupe "issu" d'une sous-culture en écoute dans un Virgin, chaîne dont on sait que le seul but est de brasser de la thune par la quantité au détriment de la qualité, est déjà en soi antinomique, non ? De la voix, le chanteur ? Va voir Hoods, First Blood, et autres vraies pointures Hardcore sur scène... Ou tout simplement, je t'invite à venir voir Punch le 9 juillet, je t'y paierai une bière, et tu vas voir ce qu'une nana de 50kg peut mettre comme saucée à un gars recruté sur casting... ;) Je ne remets pas en cause ta perception, je pense simplement qu'après bientôt 10 années passées à voir presque tous les groupes œuvrant dans le répertoire, petits et grands, j'ai quand même un peu de recul sur...  La suite | Réagir

> Réponse le 25 juin 2011, par Pierre

La critique est bonne, mais je dirais aussi qu'il y a des choses à prendre et des choses à laisser. Si je suis allé à ce concert c'est plus par grande curiosité. Voir un groupe qui tourne vachement aux States et en Europe et là, passer par Marseille, limite je m'attendais à un gros bide, et 350 personnes j'ai trouvé ça énorme vu le peu de gens qui se ramène pendant que certaines asso marseillaises organisent des bons concerts pratiquement toutes les semaines. 2 groupes pour 25€ c'est abusé, le son du concert était complètement horrible, ou qu'on soit dans la salle on attendait rien alors à partir de là il n'y a rien d'objectif que je pourrais dire quand a la prestation des groupes, mis à part dire que j'ai écouté BMTH y'a plus de 6 ans, que ça a vachement évolué (aussi bien qu'en...  La suite | Réagir

> Réponse le 25 juin 2011, par Amandine

En fait je suis entre le rire et les larmes. Un mec qui prend le temps de te faire un pavé pour dire que Bring Me The Horizon c'est de la merde, du commercial, des concerts remplis de groupies méchées et des gonzs tatoués je me dis que MALHEUREUSEMENT c'est le plus gros défaut des gens qui se disent du "milieu", du vrai t'entends du pur et dur. C'est tellement pas compliqué de descendre ce groupe, mais en même temps quand tu sais où tu vas et ce que tu vas voir, si ça te fait autant chier n'y va pas. C'est un peu comme si t'es allergique au chocolat et que juste pour le fun tu vas te payer une glace 3chocolat sur la plage, pour demain écrire une critique culinaire en disant que le chocolat c'est dégueulasse et nocif à la santé. Voilà à quoi me fait penser cette critique. Le milieu...  La suite | Réagir

> Réponse le 27 juin 2011, par Philippe

Juste un truc pour la première réaction : Chère demoiselle, sachez que sur concertandco, c'est toujours la signature d'une personne, et non d'un site entier ! La preuve, on a bien laissé l'un de nos chroniqueurs écrire (côté disques) la semaine dernière que Mass Hysteria était le meilleur groupe de scène français depuis 10 ans : ça donne une idée de la haute idée que nous nous faisons de la liberté d'expression ! ;-) ...Ahhh cher Vand ! Quel bonheur de lire de la vraie méchanceté bien envoyée, qui fait mal car elle tape juste (ce qu'on peut généralement mesurer aux nombre de réactions courroucées). Ca me rappelle un célèbre concert de ... Empyr, dans cette même salle, où le guitariste lui-même s'était proposé de me casser la gueule tellement je leur avais fait mal.... Par contre...  La suite | Réagir

> Réponse le 28 juin 2011, par Naé Khen

[Cabaret Aléatoire - Marseille - 23 juin 2011] EH BIEN ! Quelle critique ! Je respecte totalement l'avis du reporter bien que je ne sois absolument pas d'accord avec lui sur la qualité du show. J'ai vu Architects et Bring me the Horizon au Splendid à Lille il y a 3 semaines et le son était bien meilleur au Cabaret. Le fait que le Splendid soit un ancien cinéma n'y est surement pas pour rien. J'étais au premier rang pour les deux shows et je ne le regrette absolument pas ! C'est vrai que c'est dommage qu'il n'y ai pas eu de première partie (à Lille j'ai pu ainsi découvrir Rise to Remain et Silverstein ) mais j'étais surtout là pour revoir Architects qui est, qu'importe les critique faite, mon coup de foudre de cette année. Découvert pendant le show de Bring Me à Paris au mois de Janvier. Eh oui je les suis pas mal, mais le concert...  La suite | Réagir

> Réponse le 28 juin 2011, par LaMartienne

Bon, et bien je crois que maintenant tout a été dit ! On pourrait sans doute continuer mais après la liberté d'expression vient le flood... Vand, je prends note des invit', si je suis dans le coin à ce moment là ce sera avec plaisir, je suis toujours curieuse de découvrir de nouveaux artistes. A+!  Réagir

> Réponse le 30 juin 2011, par vand

Quant à Amandine, réponse a été apportée dans un cadre privé, naturellement y'a beaucoup de choses à dire, mais le clavier me fatigue vite ;) Pour la demoiselle Naé, plein de bon sens dans cet avis, je ne peux que m'incliner ! Mais je pense que le temps fera son œuvre, et que d'ici un bon moment, tu aimeras bien davantage les premiers Architects que les derniers, je suis pas devin, juste plein d'espoir héhé ! Et donc la Martienne, sûrement à un de ces 4... Au final cette chronique fait beaucoup réagir, mais elle est surtout le fruit d'un mec frustré de ne pas voir persévérer les gens, qui se cantonnent pour le plus grand nombre à ce qu'on leur apporte sur un plateau TV, sans même se rendre compte un instant des richesses potentielles qu'ils trouveraient en fouillant...  La suite | Réagir


Bring Me The Horizon : les dernières chroniques concerts

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite

Sonisphere Festival 2011 : Slipknot, Airbourne, Gojira, Mastodon, Dream Theater, Bukowski, Symfonia, Bring Me The Horizon,  en concert

Sonisphere Festival 2011 : Slipknot, Airbourne, Gojira, Mastodon, Dream Theater, Bukowski, Symfonia, Bring Me The Horizon, par Abigail Darktrisha
Snowhall Parc, Amnéville, le 08/07/2011
Après le Hellfest il y a trois semaines, me voici de nouveau sur la route pour un autre festival Français : le fameux festival itinérant Sonisphere dont les affiches varient... La suite

Cabaret Aléatoire - Marseille : les dernières chroniques concerts

Altın Gün + Diaspora Orchestra en concert

Altın Gün + Diaspora Orchestra par odliz
Le Cabaret Aléatoire, Marseille, le 31/10/2019
Après avoir joué de la manœuvre et des amortisseurs pendant un bon quart d'heure, pour trouver ce qui servira de place de parking le temps du concert, on traverse les allées... La suite

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 05/05/2019
Deuxième passage à Marseille, après celui de 2014 à l'Espace Julien, de Peter Hook, le légendaire bassiste de Joy Division et de New Order. Mauvaise surprise, le concert semble... La suite

Arch Enemy + the Charm the Fury en concert

Arch Enemy + the Charm the Fury par Jgaz Photo
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/06/2018
Les suédois d'Arch Enemy étaient de passage à Marseille, dans le cadre de leur tournée Européenne 2018 "Will To Power Tour". Et c'est le groupe " The Charm The Fury " qui a... La suite