Accueil Chronique de concert Chaos Fest (premier jour)
Mardi 11 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Chaos Fest (premier jour)

Chaos Fest (premier jour) en concert

Espace Julien à Marseille 03 octobre 2008

Critique écrite le par

Cette année encore, le Chaos Fest organisé à l'Espace Julien a ramené bon nombre de metalleux habituels du coin, ainsi qu'une jeune génération qu'on ne croise pas trop aux lives heavy traditionnel. Ca fait plaisir de voir que plusieurs centaines de gens se déplacent pour des combos locaux ou nationaux, sur deux jours qui plus est.
La cerise sur le gâteau cette fois ci, ce devait être un groupe allemand qu'on voit très rarement dans nos contrées: Tankard. Malheureusement, une semaine avant ils annulaient leur venue pour cause de problème de santé des jumeaux prématurés du gratteux...
L'affiche perdait pas mal de son intérêt du coup pour moi, et ce n'est que le vendredi soir que je me suis déplacé, notamment par curiosité pour le groupe Ultra Vomit, qui bénéficie d'un gros buzz sur la toile en ce moment.

Avec mon père on arrive à la salle vers 20h, pour découvrir un groupe vraiment bonnard, Artefact. C'est même avec eux que j'ai pris le plus de plaisir. Ils distillaient un excellent heavy-death, avec beaucoup d'harmonies à deux guitares, des riffs percutants, des mid tempos qui incitaient au pétage de nuque, un chanteur efficace et tenant la scène, et plus globalement, des zicos charismatiques, à fond dans leur compos, maîtrisant leur sujet technique et mélodique. Pour ne rien gâcher, le son est au top.
La foule ne s'y trompe pas, et ça enchaîne pogos sur pogos, circle pits et même un joli wall of death ! Très bel accueil global pour eux, et c'était bien mérité.

S'ensuit, après une légère pause, Ultra Vomit, combo ayant toujours misé sur la déconne, dans les paroles, les interludes, les reprises. C'est du grind comique en somme. Quand ils viennent vérifier leur accordage sur "La panthère rose", on sent qu'ils ont la maîtrise technique. Largement. Et par la suite, c'est bien marrant leur trip.... 20 minutes. Après, je trouve ça lassant, et même endormissant/gonflant sur la longueur... Ce n'est pas l'avis de la majorité présente, qui slamme, pogote, hurle, bref un joyeux bordel sympa à voir.
Mais personnellement, des titres super courts en majorité, avec plein de coupures pour expliquer ou faire du show comique, au bout d'un moment, je décroche, et je trouve ça même dommage.
Ils me font parfois penser à Ludwig von 88 pour la déconne des textes, mais de très loin, car ces derniers avaient de véritables chansons, et c'était beaucoup moins lourd.
On a droit aux classiques, genre "Bouba le petit ourson", "Poil pubien", "I like to vomit", "Jacques Chirac", "Les canards" en rappel... Les interludes cinéma sont une réussite (l'interprétation du thème de "Predator", fabuleux !), le batteur s'en donne à coeur joie, bref y a vraiment du bon la dedans, mais une heure c'est trop dans le style pour ma part.

Après un tel succès, il se fait déjà tard, et pourtant, pas de No Return par la suite, mais Natron, italiens d'origine, qui proposent un death brutal très classique. Pas du tout ma choppine de binouse, mais alors pas du tout. Avec mon Padre on se dit que ça va faire long d'attendre encore les headliners, et encore plus de rentrer super tard pour le très gros week end qui nous attendait, alors on s'est échappé de l'Espace Julien, tant pis pour No Return, je les ai déjà vu quelques fois, et je suis certain qu'ils ont assuré, comme à leur habitude.

Un petit mot aux tenanciers de l'Espace... Vous savez, mettre un chiotte de plus pour des centaines de personnes, ça doit pas être super couteux hein... Ne serait ce qu'une pissotière...
Ah et puis un autre petit mot puisque j'y suis: prendre une serveuse à deux de tension, qui ne sait pas taper sur des touches d'une caisse, ça aide pas à la fluidité du service...
Enfin bon, je dis ça, je dis rien hein...

GANDALF

Chaos Fest : les dernières chroniques concerts

Chaos Fest (deuxième soirée) en concert

Chaos Fest (deuxième soirée) par vand
Espace Julien, Marseille, le 04/10/2008
Voilà peut-être quatre ans que je n'étais pas allé à ce festival qui fait la part belle à la scène marseillaise, aussi quand mes p'tites cousines me demandent (à ce niveau-là c'est... La suite

Chaos Fest : Dagoba + Aabsinthe + Fatal + None Shall Be Saved ... par Gandalf le Barbare
Espace Julien - Marseille, le 28/09/2007
Et une autre édition, une, pour le Chaos Fest marseillais ! La 5ème (première en 2003 au Trolley bus), ca commence à compter ! Toujours tourné vers extrême français sous un peu toutes ses formes, avec quelques expos peinture, un tatoueur, et sur deux jours... Une bonne ambiance qui permet de retrouver des têtes connues du milieu Métal local depuis... La suite

Ultra Vomit : les dernières chroniques concerts

Bukowski + Ultra Vomit en concert

Bukowski + Ultra Vomit par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 10/05/2019
Soirée (évier) metal potentiellement débile et bien régressive, avec les quasi-mascottes du Hellfest : les fameux Ultra Vomit de Nantes ! Le public devant l'entrée semble... La suite

Tagada Jones + Svinkels + Ultra Vomit + LOpium du Peuple + Not Scientists en concert

Tagada Jones + Svinkels + Ultra Vomit + LOpium du Peuple + Not Scientists par Berclic
Salle des Oudairies / La Roche sur Yon, le 14/04/2018
On se met dans le bain à l'ancienne avec un garage de voiture dans un parking de Leclerc, pris d'assaut par des hordes de jeunes ! Les autochtones ne semblent pas plus... La suite

Ultravomit par Simon
Le Phare Tournefeuille, le 05/03/2009
J'avoue avant d'aller à ce concert je connaissais 5 chansons de ce groupe. Une première partie vraiment géniale (Ccrysis), un groupe très sympa et qui a une bonne patate. Puis vint Ultravomit, les zicos se la pètent pas, sortent leur petites vannes, sont proches du public et ont une mise en scène parfaite, la sono était assez bonne, mais dans les... La suite

Ultra Vomit par Chrystal
Cartonnerie Reims, le 19/12/2008
Franchement, je me suis éclaté grave !!! C'était mon premier concert et j'ai 13 ans. Cela m'a vraiment plus. Je me suis déchainée, j'ai sauté, crié et fait du head-bang. Je suis une grande fan de Ultra Vomit et le groupe a assuré !!!! Ils sont toujours aussi comiques ! Dans la salle, pour moi il y avait le feu, il y avait vraiment de la féte et... La suite

Espace Julien à Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite