Accueil Chronique de concert Charles Aznavour + Agnès Bihl
Vendredi 26 février 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Charles Aznavour + Agnès Bihl

Dome de Marseille 18 decembre 2007

Critique écrite le par

Et de deux pour Aznavour ! Deux comme le nombre de concerts qu'il a donné à Marseille hier et aujourd'hui, deux comme le nombre de fois où je le vois avec plaisir.


Le prix des places est toujours exorbitant, mais bon, Maman est fan et moi j'apprécie vraiment ses prestations et ses classiques, donc on va pas chipoter si près de Noel... Environ 5000 personnes ont du avoir la même reflexion ce soir là, et c'est donc dans une ambiance recueillie que le Maestro va se produire.


Je passe rapidement sur la première partie assez horripilante, incarnée par un brin de femme espiègle, qui pendant 35 minutes va nous balancer de la chanson francaise à texte genre Anais et consorts, à la mode ces derniers temps.


J'avoue qu'il y a de sympathiques passages textuels ("13 ans", "Poor lonesome cowgirl"), une reprise qui a un peu reveillé l'audience ("Do do l'enfant do"), mais globalement ca m'a insupporté au bout de deux titres...


Question de goût peut être, mais malheureusement pour Agnès Bihl, un goût apparement partagé par l'ensemble... Elle quitte d'ailleurs bien vite la scène dés son dernier morceau...


Bref, c'est anecdotique, et on passe gentillement l'entracte de 25 minutes à papoter, attendant que les zicos s'installent, et que Charles Aznavour (alias "Le petit vieux" ;)) veuillent bien nous honorer de sa présence.



Je trouve que plus il avance dans l'age, plus il s'adoucit dans ses propos cinglants dès lors que quelque chose lui déplait où n'est pas pile à la place ou il le voudrait.
Par exemple, une personne s'est faite sermonnée à cause de la lueur de son portable, qui génait l'artiste. Mais il a posément expliqué le pourquoi du comment, et n'a pas coupé de titres à cause de ca. Déjà mieux que par le passé...
Autre exemple, juste avant les trois derniers titres, où il explique que nous on aime bien les "bis", qu'on veut chacun notre chanson lors de ces "bis", mais que lui il n'aime pas les "bis", et qu'il ne pourra pas contenter tout le monde, car c'est lui qui choisit les derniers titres, point barre !


Ca reste Aznavour et son caractère, mais c'est plus coulé que par le passé. Il s'attendrit, et c'est pas plus mal. Car en deuxième partie de show, on a droit à pas mal d'explications de texte, sur sa carrière, ses rencontres décisives, des anecdotes sur certaines chansons.

En fait, il a déroulé son spectacle à l'envers.
Les huit premiers morceaux sont nouveaux ou récents. Du quelconque parfois, du trés bon, notamment ce duo avec sa fille sur "Je voyage", du court, mais on reste toujours scotché au phrasé du bonhomme, à ce qu'il raconte ( toujours beaucoup de nostalgie, d'amour, mais aussi des thèmes plus à la mode comme l'ecologie), à sa voix, et à sa classe innée...


C'est avec "Et pourtant" que Charles va replonger dans son passé. Et enfin prendre le micro pour nous parler, pour nous raconter. Sans grosse tête mais sans fausse modestie, avec une gentille auto ironie, une lucidité donnée par ses décennies de carrière.
Il va nous conter ses trois rencontres les plus importantes, en les illustrant des premières chansons issues de ces collaborations: le vieux "Il pleut", sonnant désuet (pour son ami Pierre Roche), le méconnu "Viens" (pour Becaud), et le magnifique "Non je n'ai rien oublié" (pour Georges Garvarentz). Et puis les classiques s'enchainent, à la grande joie d'un public tout acquis à sa cause. "Les plaisirs démodés", "Avé Maria", "La Bohème", "Désormais", "Yerushalaim"... Pour finir avec "Mes emmerdes", "Il faut savoir" (un grand moment) et "Emmenez moi".


J'avais lu beaucoup de mauvaises critiques concernant le justesse de sa voix, des trous dans ses textes...Ma foi, on a dû tomber dans un bon soir, un soir excellent même dirais-je, car à plus de 80 ans, ce grand artiste n'a flirté qu'une ou deux fois avec les limites de la justesse, sa voix en elle même reste merveilleuse, et je n'ai relevé aucun faux pas, aucune hésitation, dans ses plus que nombreuses paroles ! Il a toujours la grande classe, et il sait se faire accompagner par les meilleurs musiciens, dont ce pianiste de formation classique aux nombreux prix internationaux, cette section cordes impeccable, cet accordéoniste "piqué" à Serge Lama (pendant l'année de repos de ce dernier)... bref un plateau nickel pour un recital non moins etincelant.


Le seul bémol comparé à il y a trois ans, c'est qu'au lieu de deux bonnes heures, le set n'aura duré qu'une petite heure quarante (mais sans pause, faut relativiser aussi, surtout si on prend en compte le nombre de titres et l'age du personnage), et surtout son choix d'omettre des titres comme "Que c'est triste venise, "La Mamma", ou l'indispensable (à mes yeux) "Les comédiens", me parait plus que dommage. Mais en même temps il s'est fait plaisir, avec de vieilles chansons dépoussiérées qui ont du ravir les fans les plus anciens.
Le grand Charles etait en forme (et en rythme au vu de ses nombreux pas de danse !), tant pis pour les autres, fallait être au Dôme ce soir ou la veille (au vu des echos des potes présents).

Plus de photos du concert de la veille par Pirlouiiiit (reconcilie avec cet impressionant petit bonhomme qui il y a 6 ans m'avait paru beaucoup moins sympathique) ici et qui lui, contrairement a Gandalf a été touché par le sincérité (et la violence des textes) d'Agnes Bihl ...

Bonus video :

et une petite de loin de Aznavour : ici

> Réponse le 19 décembre 2007, par Pirlouiiiit

J'avais été prévenu la veille que les textes d'Agnes Bihl pouvaient être violents et en effet j'ai pris une claque l'autre soir lorsqu'elle a attaqué son morceau Touche pas à mon corps. Ce morceau qui en effet traite de l'inceste a surpris / calmé / refroidi le Dôme (qui n'était pas franchement en délire de toute façon) ... moi aussi je l'ai trouvé choquant, mais comment ne pas choquer avec un tel sujet ... je remercie Charles Aznavour d'avoir invité une telle première partie. Je ne sais pas si elle parle en connaissance de cause, mais ce qui est sûr c'est que le morceau est très fort et que lorsqu'elle le chante (éclairage minimaliste à contre jour) le Dôme entier (plein et hétérogène) a écouté. J'espère me tromper mais je me dis que statistiquement il devait y avoir dans cette...  La suite | Réagir

> Réponse le 19 décembre 2007, par Xav'

Je ne comprends pas les critiques que j'ai pu lire concernant la justesse de la voix de Mr Charles ...hier soir le chant a frisé la perfection (et j'ai l'oreille !!), je me suis tout simplement régalé ! Une voix incomparable qui emplit le Dome dès le premier morceau ... Quelques morceaux chargés d'émotion (je n'ai rien oublié entre autre) alors que chantés 1000 fois ...c'est le talent !  Réagir

> Réponse le 07 décembre 2008, par Zoé42

[Le Scarabée - Roanne - 6 décembre 2008] EXTRAORDINAIRE soirée hier 6 décembre 2008 au Scarabée de ROANNE (42) ! Charles Aznavour est un remarquable auteur-compositeur doublé d'un interprète talentueux. Sa prestation de grande classe restera inoubliable pour tous ceux qui auront eu la chance d'y assister... Sans parler de sa performance (plus d'une heure trente, sans entracte) durant laquelle il donne beaucoup et avec simplicité. Il prend un plaisir évident sur scène à communiquer sa passion pour les mots et les mélodies... Un moment rare dans tous les sens... Une inauguration de cette magnifique salle plus que réussie !  Réagir


Agnès Bihl : les dernières chroniques concerts

Agnès Bilh + Emily Loizeau ( Festival Avec le Temps 2009 ) en concert

Agnès Bilh + Emily Loizeau ( Festival Avec le Temps 2009 ) par Céline
Espace Julien - Marseille, le 17/03/2009
Tiens quelle surprise : Eric et Jean-Phi sont venus voir Emilie Loizeau....ah ouhai? moi je ne connais pas, je venais juste voir Agnès Bihl! La salle est en configuration... La suite

Agnès Bihl par Alain Fabre
L'Européen Paris, le 30/01/2008
Que dire d'Agnès? un monstre sacré de la chanson française, des paroles qui dérangent, une chanson sur l'inceste à pleurer, une autre sur une jeune file après un accident de la route, une sur le viol, heureusement il y en a de plus gaies, Agnès une fille très très très gentille. 6 fois que je vais la voir chanter. elle est immense. elle n'est... La suite

Aznavour + Agnès Bihl par Fred
summum Grenoble, le 05/12/2007
Vraiment extraordinaire du début à la fin. Agnès Bihl en première partie est une artiste qui mérite d'être connue, elle passe du rire aux larmes sans problème... elle est géniale. Quant à Aznavour, toujours égal à lui même, toujours autant de plaisir à l'entendre. Une soirée inoubliable. Encore merci ! La suite

Charles Aznavour : les dernières chroniques concerts

Charles Aznavour en concert

Charles Aznavour par Alex
Zénith, Toulouse, le 12/11/2011
Ma soeur et moi attendions avec impatience de voir ce Grand Monsieur de la Chanson qu'est Charles Aznavour et nous avons été sincèrement estomaquées par la puissance vocale... La suite

CHARLES AZNAVOUR par Jean-Louis
LE SCARABEE ROANNE, le 06/12/2008
Un très, très grand moment... Charles Aznavour a accepté de donner un récital à Roanne pour l'inauguration de sa très belle nouvelle salle de spectacle : le scarabée. Celle ci fut comble et comblée par la prestation de Monsieur Charles, très en forme ce soir. Pas moins de 27 titres enchainés durant 2 heures d'un concert riche en émotions.... La suite

Aznavour par Catherine
Rennes près aeroport, le 01/11/2008
Un seul mot : minable ! 89 euros la place réservée avec impatience . 1ère partie insupportable ( Agnes Bihl ... A oublier ! Chansons sur l inceste , l accident de moto , ambiance glaciale , envie de sortir ...) . Puis Aznavour ! Il a été désagréable, détestable, chantait archi FAUX !!! Il s était excusé d'avance par un mal de dents pour dire qu... La suite

Charles Aznavour + Agnès Bihl par Luc
Dome - Marseille, le 17/12/2007
Je reviens du concert de Charles Aznavour. J'avais lu le forum avec des critiques sur Aznavour et je partais assez dépité de me dire que j'allais regretter mes 100 euros par places. Une première partie un peu trop trash pour un public aznavourien (50 ans minimum) même si j'en ai 30 et Aznavour qui arrive. Une heure et demi qui m'ont... La suite

Dome de Marseille : les dernières chroniques concerts

James Blunt + Lea Paci en concert

James Blunt + Lea Paci par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 01/03/2020
Que diable allait-il faire dans cette galère ? A peine revenu de vacances et le lendemain d'avoir passé la soirée aux Fils Qui s'Touchent en compagnie de La Noria, me voilà qui me... La suite

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

Damien Saez en concert

Damien Saez par Kris Tian
Le Dôme, Marseille, le 20/11/2019
En voulant écrire cette chronique je réalise que je n'aurais jamais le phrasé aussi beau que celui de Damien Saez. Je n'ai pas la plume aussi fine, la rime aussi belle qui font de... La suite

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) en concert

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 16/11/2019
Contexte : Je suis assez fan de Aldebert et ce depuis que je suis tombé sur son premier album (il y a une dizaine d'année semble t il) : Je l'ai déjà vu en concert au Silo en... La suite