Accueil Chronique de concert Dead Can Dance
Vendredi 7 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Dead Can Dance

Dead Can Dance  en concert

Le Grand Rex, Paris 11 mai 2019

Critique écrite le par

Fondé en 1980, Dead Can Dance est sans contestation possible le groupe mythique du courant Cold Wave depuis bientôt 40 ans. Pourtant, son terrain d'expression est en réalité beaucoup plus large que cette appellation finalement bien réductrice. Ce concert du Grand Rex a démontré combien la palette de ce duo mythique pouvait emmener un public, grisonnant et conquis d'avance, dans de grandes ballades sonores à travers le monde et à travers les âges.



Lorsque les 8 musiciens entrent sur scène, le public n'a d'yeux que pour le duo vocal formé par le baryton Brendan Perry et la contralto Lisa Gerrard, les âmes du groupe depuis 40 ans. Il faut dire que Lisa Gerrard ne passe pas inaperçue dans une tenue immaculée que ne renierait pas la princesse des elfes "Galadriel" dans "Le Seigneur des Anneaux". Pourtant, c'est Brendan Perry qui va donner de la voix le premier après la longue et lugubre introduction de "Anywhere out of the world". On est tout de suite fasciné par la profondeur et la solennité de sa voix qui retentit dans une salle si attentive et pénétrée que l'on pourrait entendre une mouche voler. Lisa Gerrard fait à son tour retentir sa voix sur "Mesmerism" à travers des mélopées qui semblent tout droit venues de la terre du milieu. Là aussi, on est fasciné par la puissance et la singularité de son chant. Les chansons se suivent et emmènent le public dans de nombreux climats. Si les sonorités celtiques new ages sont les plus marquantes, on peut aussi se retrouver dans des climats plus tempérés ou plus chauds. Par certains aspects, le chant et certaines structures de chansons se rapprochent parfois de la polyphonie corse, ou de rythmes "gnawa" venus tout droit du Maghreb comme sur le titre "dance of the bacchantes"

Sur certains titres, comme "Xavier" ou "Indoctrination", Brendan Perry montre qu'il n'est pas seulement un grand chanteur mais aussi un guitariste très fin quand il se lance dans des solos aussi aériens que précis. Le public est au 7ème ciel puisque la set list est un véritable best of qui couvre tous les plus beaux faits d'armes du groupe. De mon point de vue, les plus beaux moments auront été la formidable version de "The Carnival is over" et l'envol de la voix de Lisa Gerrard sur "Sanvean" qui s'apparente à mes yeux à une complainte des landes perdues issue d'un culte druidique.

On regrettera toutefois l'aspect très light d'un show sans décor et aux éclairages plus que sommaires. Compte tenu de la puissance évocatrice de leur musique, on aurait aimé pouvoir avoir un complément visuel afin de rendre le voyage musical plus réel et apporter une vraie plus-value à une prestation live qui reste très fidèle aux versions des albums. L'un des autres bémols de la soirée fut le mauvais réglage de la batterie, dont le son couvrait sur certaines chansons les subtilités du reste du groupe.

Le concert se conclura sous un tonnerre d'applaudissements par "Severance", un titre culte dont je ne comprends pas forcement l'impact par rapport aux autres chansons. On quitte donc la salle en étant conscient d'avoir pu entendre une musique totalement singulière, aux antipodes de la production musicale des 40 dernières années et portée par des voix éblouissantes. Pour autant, malgré tout cela et même si c'est mérité, je n'arrive pas à m'expliquer le retentissement et la proportion du succès international de ce groupe, ni la fascination qu'il exerce sur un public "gothique" dont les standards musicaux (Cure, Joy division, Sisters of Mercy...) sont finalement très éloignés de ceux de Dead Can Dance, qui se rapproche à mes yeux d'avantage du "rayon musiques du monde"...


Brendan Perry : les dernières chroniques concerts

Dead Can Dance en concert

Dead Can Dance par Kx Santos
Liberté, Rennes, le 02/05/2019
Ce jeudi 2 mars, c'est au Liberté que l'on se donne rendez-vous pour assister au deuxième concert préambule (le premier avait lieu le 30 avril au Lieu Unique, à Nantes) de la... La suite

Brendan Perry (Dead Can Dance) en concert

Brendan Perry (Dead Can Dance) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 19/02/2019
Quel privilège d'assister au concert - à la fois envoûtant et surprenant - de Brendan Perry dans le cadre idéal pour communier avec un artiste du club de La Coopé ! En ce mardi... La suite

Brendan Perry en concert

Brendan Perry par Ylxao
Ninkasi Kao - Lyon, le 13/02/2019
Mercredi soir sur Lyon, Direction Gerland pour une date soulignée et surlignée dans l'agenda : Brendan Perry au Ninkasi Kao. Arrivée à 20h lorsque je me rends au guichet, peu... La suite

Brendan Perry en concert

Brendan Perry par Phil2guy
Espace Julien, Marseille, le 12/02/2019
La venue ce soir à l'Espace Julien de Brendan Perry moitié masculine de Dead Can Dance est un petit événement tant les prestations de l'homme et de son groupe, qui vient de sortir... La suite

Dead Can Dance : les dernières chroniques concerts

Dead Can Dance en concert

Dead Can Dance par Kx Santos
Liberté, Rennes, le 02/05/2019
Ce jeudi 2 mars, c'est au Liberté que l'on se donne rendez-vous pour assister au deuxième concert préambule (le premier avait lieu le 30 avril au Lieu Unique, à Nantes) de la... La suite

Brendan Perry (Dead Can Dance) en concert

Brendan Perry (Dead Can Dance) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 19/02/2019
Quel privilège d'assister au concert - à la fois envoûtant et surprenant - de Brendan Perry dans le cadre idéal pour communier avec un artiste du club de La Coopé ! En ce mardi... La suite

Brendan Perry  en concert

Brendan Perry par lol
Petit Bain, Paris, le 06/02/2019
Pour les non-initiés, Brendan Perry est le leader et la voix masculine du groupe iconique du courant Cold Wave, Dead Can Dance. Pour les fans de DCD, la perspective de pouvoir voir... La suite

Dead Can Dance en concert

Dead Can Dance par Ysabel
Arènes - Nîmes, le 29/06/2013
Première soirée de la saison aux Arènes de Nîmes et une originale première partie, assurée par un homme seul (qui va s'avérer n'être autre que le percussionniste de Dead Can Dance... La suite

Le Grand Rex, Paris : les dernières chroniques concerts

Midnight Oil en concert

Midnight Oil par lol
Grand Rex, Paris, le 27/06/2019
De retour il y a 2 ans, après 15 ans d'absence, pour 2 formidables concerts à l'Olympia de Paris, Midnight Oil avait rappelé à tout le monde qu'il était indéniablement l'un des... La suite

John Carpenter en concert

John Carpenter par lol
Le Grand Rex, Paris, le 09/11/2016
C'est une armée de lecteurs de "Mad Movies" et de "L'Ecran Fantastique" qui fait un triomphe à John Carpenter lorsque celui-ci pénétre sur la scène du Grand Rex, le jour de... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par lol
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
Je suis rarement objectif au sujet de l'Iguane... Iggy Pop est à mes yeux l'incarnation totale de la rock star et de la bête de scène. Seuls Mick Jagger, Jim Morrison ou un... La suite

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour en concert

Iggy Pop (+ Josh Homme, Matt Helders, Dean Fertita, Troy Van Leeuwen & Matt Sweeney) - Post Pop Depression Tour par manuwino
Le Grand Rex, Paris, le 15/05/2016
On va tuer le suspense tout de suite, c'est très certainement à un des tous meilleurs concerts de l'année auquel on a assisté ce dimanche soir au Grand Rex. Pour plein de... La suite