Accueil Chronique de concert Decibelles + Venus As A Boy
Lundi 3 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Decibelles + Venus As A Boy

Decibelles + Venus As A Boy en concert

Molotov, Marseille 30 Mai 2019

Critique écrite le par

Il fallait du courage pour organiser une soirée rock un jeudi férié, qu'il fait enfin beau et chaud, et que beaucoup d'amateurs de guitares étaient à Nîmes pour l'épuisant Tinals, lequel prive désormais Marseille de locomotives indé qui passaient il n'y a pas si longtemps encore ici dans le coin, dans le sillon du mastodonte qu'est le Primavera à Barcelone.

A défaut de groupes internationaux de qualité dans le genre, on aura quand même la chance de voir ce soir de bons groupes français, et la salle est heureusement correctement remplie dans ce contexte.

Avec pour commencer les locaux de Venus As A Boy dont j'avais déjà bien apprécié le dernier concert il y a quelques semaines à l'Intermédiaire.



Deux guitaristes au look et à l'attitude 90's, un batteur spectaculaire qui chante/hurle et joue parfois debout, et une bassiste bien mise en avant.

Le son est brutal et abrasif, et les premiers rangs, plus fournis que pour la tête d'affiche, hochent de la tête avec approbation comme votre chroniqueur.



Le changement de plateau apporte quelques surprises avec une batterie pailletée sur le devant de la scène et un décor amusant avec le logo du groupe et des flammes, mais l'ambiance sera paradoxalement moins agitée.



Dommage car les Decibelles, dont c'est le tout premier passage à Marseille, ont mis le feu dès les premiers riffs, comme un croisement entre Bikini Kill et les Calamités, avec autant de colère que de malice, et leur set restera un des bons souvenirs de ce printemps.



On n'est pas surpris que Steve Albini ait enregistré leur troisième brûlot "Rock Français", c'est un groupe énervé qui ne pose pas et va à l'essentiel, avec des titres entraînants et percutants et ne dépassent que rarement les trois minutes.



La guitariste (qui se déplace beaucoup sur scène et un peu dans la fosse aussi) et la batteuse se partagent le micro en chœur ou en alternance, le bassiste est plus discret mais pas moins talentueux.



Très peu de blabla inutile entre les morceaux, mais les sourires complices des trois fait plaisir à voir.

Le stand merchandising est aussi blagueur avec en plus des tee shirts une édition limitée du vinyle spécial "gilets jaunes" (sic).

Encore une bonne pioche du Molotov.

Décibelles : les dernières chroniques concerts

Shellac + Décibelles en concert

Shellac + Décibelles par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 31/05/2017
Rhaaaaaaaaa, le groupe de Steve Albini, Shellac, à La Coopé ! Le saint Graal du noise rock à domicile, un an à peine après la monumentale gifle au This is Not A Love Song... La suite

Molotov, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand en concert

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand par Pipoulem
Leda Atomica Musique (L.A.M) puis Molotov, Marseille, le 07/03/2020
Samedi soir, il y a beaucoup de concerts, difficile de faire un choix mais il faut bien. Soirée pleine de contrastes. Claude Fernand Je commence par le LAM, avec Claude... La suite

Tamaryn + Some Ember en concert

Tamaryn + Some Ember par Sami
Le Molotov, Marseille, le 28/01/2020
Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais... La suite

Sirius Void + Sovox en concert

Sirius Void + Sovox par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 03/01/2020
Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je... La suite

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

The Blank Tapes - les Tchoquers par Pascaloo
Le Molotov - Marseille, le 08/12/2019
Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien,... La suite