Accueil Chronique de concert Jane's Death, Venus as a boy, Technopolice
Jeudi 2 décembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Jane's Death, Venus as a boy, Technopolice

Jane's Death, Venus as a boy, Technopolice en concert

Le Molotov, Marseille 9 septembre 2021

Critique écrite le par

C'est la rentrée, c'est jeudi soir et la jeune génération est bien là. La moyenne d'âge qui ne dépasse pas 25 ans me fait passer pour un vieux croulant. Un ami à moi d'ailleurs me dit "j'aurai jamais cru me trouver sur le côté pour un concert". Bon je vous rassure il a fini au milieu à pogoter. Bref c'est parti pour une scène 100% marseillaise au Molotov.


Jane's Death

La soirée commence avec Jane's Death, Lucas/Luka aux guitares, accompagné de la rythmique de The Parade (Mathieu à la batterie et Marine à la basse). Lumière rouge et tamisée, le son est propre, la basse est ronde et on se laisse porter par la mélodie et le rythme entre folk et pop rock, un peu entrainant, un peu nostalgique. Je passe devant le stand merch pour observer l'album dont la pochette est dans le même style que The Parade sur un design de Elzo Durt (qui a fait également des pochettes pour La Femme).

Venus As A Boy

Après une longue pause, le temps de mettre en place les instruments c'est au tour de Venus As A Boy emmené par le chanteur Thomas à la voix légèrement éraillé par moment qui fait son petit effet et Vincenzo (Sovox) qui fait le show (chaud) à la batterie parfois debout ou bien quand il se jette dans le public. Un rythme punk rock accompagné de sonorités psychés avec reverb aux guitares. La température est bien montée à l'intérieur et malgré la clim elle rattrape celle de dehors.


Technopolice

Le temps de reprendre ses esprits, de croiser dans la salle quelques membres d'autres groupes marseillais comme Glitch, Claude Fernand, Pogy et les kefars, Projet milan, Catalogue (c'est dire comme ce concert était attendu), et c'est au tour de Technopolice d'assurer maintenant. Au chant/guitare, Charles (également de Sovox) a une belle présence.



Ils sont jeunes mais déjà populaires et adulés par un public déchainé. Ils n'hésitent pas à se mêler et se jeter et slamer tout en continuant de jouer, ça saute, ça bouge. Du punk avec des passages bien lourds, on est conquis. On en redemande. Non, le punk rock n'est pas mort, la nouvelle génération s'est bien approprié le style et on a bien des talents à Marseille.




the Kids Riots : les dernières chroniques concerts

Conger ! Conger ! + SOvOX + Jane's Death (Inauguration du Makeda #2) en concert

Conger ! Conger ! + SOvOX + Jane's Death (Inauguration du Makeda #2) par pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 07/03/2019
Il y a quelques semaines, que dis-je quelques jours, je rédigeais avec nostalgie ma dernière chronique d'un concert au Poste à Galène, en fait Le dernier concert du Poste à... La suite

Le Molotov, Marseille : les dernières chroniques concerts

Recréation! en concert

Recréation! par Sami
Molotov, Marseille, le 05/11/2021
Même s'il y avait de bonnes dates depuis sa réouverture en septembre, je n'avais pas encore eu le plaisir de retrouver cette salle du cours julien. Ce sera pour le groupe... La suite

Bachir Al Acid + Jim Younger's Spirit + the Seven Levels en concert

Bachir Al Acid + Jim Younger's Spirit + the Seven Levels par Catherine B
Molotov, Marseille, le 23/10/2021
The Seven Levels LES CLAQUETTES / CHAUSSETTES... C'EST NON ! Mis à part le choc générationnel , dans l'art de vous faire comprendre le - Je fais ce que je veux avec mes... La suite

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand en concert

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand par Pipoulem
Leda Atomica Musique (L.A.M) puis Molotov, Marseille, le 07/03/2020
Samedi soir, il y a beaucoup de concerts, difficile de faire un choix mais il faut bien. Soirée pleine de contrastes. Claude Fernand Je commence par le LAM, avec Claude... La suite

Tamaryn + Some Ember en concert

Tamaryn + Some Ember par Sami
Le Molotov, Marseille, le 28/01/2020
Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais... La suite