Accueil Chronique de concert Drumcorps + TVestroy (festival RIAM #5)
Mardi 19 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Drumcorps + TVestroy (festival RIAM #5)

Drumcorps + TVestroy (festival RIAM #5) en concert

Poste à Galène - Marseille 19 février 2009

Critique écrite le par


On me reproche parfois de trop raconter ma vie en début et/ou fin de chronique, ce à quoi je réponds que de dire dans quelles conditions on arrive / est lorsque le concert commence permets bien souvent d'expliquer certaines choses. Ce soir on atteint des extrêmes et je suis totalement incapable de faire la part entre mon énervement et ma non appréciation de la performance de Drumcorps.


Concert annoncé à 21h (sur le site du Poste) et sur le site du festival "ouverture des portes" à 21h (j'aurais du me méfier). Intriguer par la présentation j'ai tout fait pour ne pas être trop en retard ... pour arriver finalement dans un Poste assez peu rempli à 21h30 dans lequel nous attendrons jusqu'à 22h10 que les écrans qui remplissaient la scène se mettent à briller et jouer ...

TVestroy tient plus de la vidéo que du concert mais c'était plutôt intéressant. En fait (et je m'aide de la doc sur le site de RIAM) "TVestroy expérimente les liens entre la matière visuelle et sonore dans leur radicalité potentielle. Générés depuis la même source, le son et l'image ne sont pas seulement synchronisés l'un avec l'autre mais émergent simultanément : le son est l'image.". Derrière une rangé de téléviseurs à tubes cathodiques, 3 grands écrans ... le tout projetant la même chose sous le contrôle de Danny Perreault et Thomas Ouellette Fredericks perchés sur la mezzanine à côté des consoles de son et lumière ...


Assez abstraite, très géométrique beaucoup de carrés et lignes ... peu de couleurs ; captivant avec, ou plutôt générant une musique qu'on aurait presque aimée plus techno ou en tout cas plus dansante ... Par moment ça part en crescendo mais n'explose jamais vraiment. Ca finira par un grand coup de stroboscopes dans nos yeux ... A 22h35 après nous en avoir mis plein les yeux les écrans se sont éteints et donc tus.


Et a commencé une nouvelle attente insupportable (avec la même musique de fond à laquelle j'ai commencé à devenir allergique - pavlov) ... 45 minutes pendant lesquels on a regardé les télés se démonter assez rapidement et puis Aaron Spectre installer son matériel : une table, un ordi et une guitare ... et je déroule un câble et je le renroule en m'y reprenant à plusieurs reprises, je cherche un truc pour caler mon ordi, je range mon sac, je le déplace, je vais le mettre dans les loges, je reviens, je retouche aux câbles, je déplace le pied de micro, je déplace la guitare ... honnêtement j'ai eu l'impression que c'était quelqu'un qui était venu donner un coup de main et qui essayer de gagner du temps pour que quelqu'un ou quelque chose arrive ... mais non c'était bien lui ...


Du coup quand à 23h20 il est ré apparu j'étais à crans. Vous me direz j'aurais pu partir si j'en avais marre ... mais non je ne voulais pas avoir attendu pour rien ... je voulais voir ce que la petite cinquantaine de personne présente ce soir semblait attendre avec une patience surnaturelle (personne ne bosse demain ou quoi ?). Quand il est arrivé d'un coup la salle m'a semblé beaucoup plus remplie. Les cameramen / photographes jusque là assez discrets ont envahi le devant de la scène ... et quelques personnes à fond ont commencé à danser / bouger.


Musicalement c'est un mélange de machines, samples et de guitare par moments. Je n'ai pas du tout accroché. Certes il avait déjà l'air un peu nerveux / pas tranquille avant mais alors là ... il s'est mis à s'exciter sur ses machines, sauter dans tous les sens mais de façon hyper saccadé ... alors moi qui avait commencé à m'endormir ... bref. Les gens ont réagi au quart de tour ... il passait son temps à dégager les dreads qui lui tomber sur les yeux comme dans un chorégraphie, alternant de son ordi à sa machine. Puis sur un morceau il allait vers sa guitare pour faire quelques soli de métal pour la plus grande joie des headbangers de devant...


Moi ça m'a plutôt laissé de marbre ... trouvant cela soit trop exagéré soit au contraire pas assez. Je suis resté quelques morceaux et puis je suis parti. J'espère que cette chronique donnera envie à quelqu'un de plus expert / fan en la matière d'écrire quelques lignes.


Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


et une petite de TVestroy :


Riam Festival : les dernières chroniques concerts

Vie de Chien Rouge + Egyptology (Festival Riam) en concert

Vie de Chien Rouge + Egyptology (Festival Riam) par Phil2guy
L'Embobineuse - Marseille, le 09/11/2013
Direction l'Embobineuse pour aller voir deux formations electro / expérimentales françaises programmées ce soir dans le cadre du Festival RIAM. Photo : Pixxxo Vie de Chien... La suite

RIAM : Aujourd'hui (Tey), un film d'Alain Gomis (avec Saul Williams sur l'écran et à côté) en concert

RIAM : Aujourd'hui (Tey), un film d'Alain Gomis (avec Saul Williams sur l'écran et à côté) par Philippe
Salle Seita, Friche Belle-de-Mai, Marseille, le 28/10/2012
...Ou "Comment une publicité mensongère peut vous amener à une excellente surprise"... Dans le cadre du Festival RIAM, à la Friche Belle-de-Mai en ce dimanche parcouru de... La suite

Chhhhhut / RIAM : Hervé Boghossian + Derek Holzer + Radian en concert

Chhhhhut / RIAM : Hervé Boghossian + Derek Holzer + Radian par Julien Bouvier
L'Embobineuse - Marseille, le 17/10/2012
Amblifier les bruits : Pour sa deuxième édition, le festival de musiques bruitistes Chhhhhut débutait ce mercredi à l'Embobineuse (NdR : la soirée était une collaboration... La suite

Murcof & Philippe Petit (Avant RIAM) en concert

Murcof & Philippe Petit (Avant RIAM) par Pirlouiiiit
Conservatoire - Marseille, le 06/03/2012
Dimanche dernier j'avais raté une belle après-midi à la Galerie Art Cade avec notamment Philippe Petit (erratum : en fait je me suis trompé j'ai confondu Philippe Petit avec... La suite

Poste à Galène - Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite