Accueil Chronique de concert Eagles Of Death Metal + Dolomite Minor
Vendredi 22 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Eagles Of Death Metal + Dolomite Minor

Eagles Of Death Metal + Dolomite Minor en concert

Le Trianon, Paris 9 juin 2015

Critique écrite le par



Veni, vidi, vici... Les Eagles Of Death Metal de Jesse "Boots Electric" Hughes et Joshua "Baby Duck" Homme sont venus relever les compteurs du rock 'n roll glam au Trianon, à Paris. Ils ont vu la ferveur de leur public de fans complètement en transe (mention spéciale aux jeunes filles dansant au balcon avec sur la tête des cornes du diable clignotantes venant du récent concert d'AC/DC !). Et ils sont repartis en vainqueurs, par KO, après 1 heure 20 de combat rock.

Dolomite Minor

En première partie, le duo anglais de stoner rock Dolomite Minor fait montre d'une belle puissance lors d'un set météorite de... dix minutes chrono, la faute à une arrivée tardive et à un lamentable minutage par un mec qui devrait plutôt bosser dans une administration et s'éloigner du rock. Quoi qu'il en soit, après une poignée de titres percutants, servis les mâchoires serrées avec moult riffs, batterie défoncée et chant plein de morgue, place nette est faite pour l'arrivée d'EODM...



Eagles Of Death Metal



EODM, qui déboule avec le leader des Queens Of The Stone Age, un mince et affûté Josh Homme aux fûts et aux chœurs, un guitariste ferrailleur (qui ajoute une électrisante deuxième couche de disto et de solos), un bassiste jamais pris en défaut et en frontman excité comme une puce, Jesse Hughes. Toujours très cabot et à la limite du ridicule avec son look de Freddie Mercury à moustache et lunettes fumées... C'est assez savoureux de constater qu'il ressemble à un redneck gay quand on sait qu'il prétend aimer les armes à feu et être républicain pur jus, c'est à dire des gens pas forcément tolérants à l'égard de ceux qui aiment se faire l'amour dans les fesses. Une pratique sexuelle pourtant très agréable... Bref. C'est parti pour une bonne tranche de boogie rock avec riffs sexy, vocalises bandantes et gros son dans ta face. Quel plaisir de voir en live ce type bien cramé, très drôle dans son personnage et né pour assurer le job d'entertainer sur scène !



La présence derrière lui de son meilleur ami semble le galvaniser, lui donnant encore plus envie de faire le con au micro et avec sa guitare. Conséquence d'une déferlante de tubes défouraillés ("Cherry Cola", "Wannabe in L.A.", "Heart On", "So Easy", "Anything 'Cept the Truth", "I Want You So Hard (Boy's Bad News)" ... ) avec une dose certaine d'énergie : le public est aux anges, trémoussant son corps, slammant et hurlant les paroles - très sex and drugs and rock 'n roll. Petit cadeau fait aux fans, un nouveau titre, en fait une reprise musclée d'un morceau de Boots Electric en solo, Complexity, vient agrémenter la set list. Deuxième cadeau, Mister Hugues déclare que les Eagles Of Death Metal sont en train d'enregistrer leur nouvel album.



Espérons qu'il soit aussi bon que les précédents et qu'il sera fini pour la tournée hivernale du combo, qui passera en France en novembre et décembre 2015. Après l'hymne "I Want You So Hard (Boy's Bad News)", les cinq musiciens (Josh H. est secondé à la batterie par un autre cogneur de peaux !), Jesse Hughes revient seul sous les cris du public, qui scande le refrain du morceau cité à l'instant. GROSSE ambiance ! Et le mec y va de sa mini partie en solo intégral avec le très blues "Midnight Creeper" et une cover des Rolling Stones, "Brown Sugar", où il fait crier de joie l'assistance. Pour conclure en beauté ce court mais intense concert, "I Only Want You" et "Speaking in Tongues" viennent encore plus chauffer à blanc le Trianon. Qui salue le groupe en héros quand il vient faire coucou en front de scène. Jesse, Josh et leurs acolytes ont l'air heureux comme des gamins. Nous aussi. Un big "thank you" donc aux Aigles du Métal de la Mort !











Photos : Manu Wino manuwino.com/2015/06/11/eagles-of-death-metal-paris-le-trianon-9-juin-2015


Eagles Of Death Metal : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

Eagles Of Death Metal en concert

Eagles Of Death Metal par Samuel C
Parvis de la mairie du XIème arrondissement de Paris, le 13/11/2017
A l'initiative et à l'invitation de l'association Life for Paris, Jesse Hughes et Dave Catching des Eagles Of Death Metal ont délivré un émouvant showcase sur le parvis de la... La suite

Festival Do Crato : Eagles Of Death Metal en concert

Festival Do Crato : Eagles Of Death Metal par Samuel C
Crato (Portugal), le 26/08/2017
La découverte du désormais classique "Cherry cola" sur Ouï FM début 2006, a eu des répercussions sur ma vie que je mesure encore aujourd'hui ! Quelques semaines plus tard, lors... La suite

Eagles Of Death Metal + White Miles (The Nos Amis Tour) en concert

Eagles Of Death Metal + White Miles (The Nos Amis Tour) par Pierre Andrieu
Olympia, Paris, le 16/02/2016
"THE NOS AMIS TOUR" Trois mois après la tragédie du Bataclan, le groupe Eagles Of Death Metal est revenu à Paris pour finir son concert interrompu définitivement le 13... La suite

Le Trianon, Paris : les dernières chroniques concerts

Frustration en concert

Frustration par lol
Le Trianon, Paris, le 06/03/2020
Frustration, qui d'habitude se cantonne à donner des concerts dans de petits clubs (qu'il retourne systématiquement), s'offrait une date parisienne de gala au Trianon pour terminer... La suite

Zakk Sabbath en concert

Zakk Sabbath par Lebonair
Le Trianon - Paris, le 15/02/2020
Le vendredi 13 février 1970, les pionniers du heavy metal sortaient leur premier album, " Black Sabbath ". Ce premier opus et tous ceux qui suivront dans les années soixante-dix... La suite

Les Ramoneurs de Menhirs + Les Sales Majestés en concert

Les Ramoneurs de Menhirs + Les Sales Majestés par lol
Festival Du bruit sur Paris, Le Trianon, le 16/11/2019
Arrivé trop tard à ce festival "Du bruit sur paris" pour apercevoir The Sons of O'Flaherty et Pipes and Pints, je suis malgré tout plongé directement dans le bain par le concert... La suite

Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad en concert

Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad par Pirlouiiiit
Le Trianon, Paris, le 16/11/2018
Ouf il était moins une. Ceux qui me connaissent bien vous diront que j'ai une vision assez personnelle de l'écoulement du temps et de combien de temps à l'avance il faut partir... La suite