Accueil Chronique de concert EPMD
Dimanche 12 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

EPMD

EPMD en concert

Espace Julien, Marseille 26 Fevrier 2020

Critique écrite le par

Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à l'affranchi et ce soir les New-Yorkais de EPMD pour une des trois dates de leur "french tour" pour les nostalgiques du duo.



Si Erick Sermon est passé il y a quelques mois au Molotov, son retour avec son acolyte Parrish Smith et dj Diamond est un petit événement en soi, plus de 30 ans après leurs débuts.



Loupé le début à cause de métros toujours aussi rares en soirée, on est de suite dans l'ambiance grâce à une belle énergie pour leur âge, avec la banane autant sur scène que dans la fosse.



Entre deux classiques de leur répertoire connu par cœur par les fans, un medley redoutable de tubes du son New Yorkais de A Tribe Called Quest à Ol Dirty Bastard en passant par Notorious BIG, ça fait toujours son effet pour faire hocher les têtes.



Certes le décor est inexistant, les lumières criardes à souhait, le son n'est pas extraordinaire mais reste plutôt correct, au niveau de la durée du set par contre c'est comme souvent assez frustrant vu leur longue discographie ("trois heures de route pour 50 minutes" se lamente un fan à la sortie).



Bien aimé malgré tout le show où on aura l'occasion de danser sur certains titres solo de Sermon comme "Music" et son clin d'œil à Marvin Gaye et surtout "React" et son sample Bollywood qui claque toujours autant depuis 2002 (déjà).



C'est néanmoins le fameux "Da Joint" qui fera le plus de bruit et sera même joué une deuxième fois pour faire plaisir à une des rares spectatrices (un des deux mc's relève qu'il en a compté seulement... sept devant) dont c'était l'anniversaire.



Le concert est agréable à défaut d'être surprenant, et on sent un vrai plaisir de faire danser dans des salles à taille humaine et faire des checks aux premiers rangs avec de grands sourires complices.



La soirée se termine avec la relecture de "Rappers Delight" qu'ils avaient fait avec Redman (également vu à l'Espace Julien y a quelques années) au sein du Def Squad, conclusion on ne peut plus festive pour ce retour aux affaires.


Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite

Guillaume Meurice And The Disruptives en concert

Guillaume Meurice And The Disruptives par lionel
Espace Julien, Marseille, le 23/11/2019
Ce samedi 23 Novembre, je me rends à l'Espace Julien de Marseille avec des conditions très difficiles. Le temps est pourri. Nous sommes en alerte orange météo et quand j'arrive... La suite