Accueil Chronique de concert Extreme
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Extreme

Extreme en concert

Elysée Montmartre à Paris 4 novembre 2008

Critique écrite le par

Après la claque assez monumentale prise à Milan en septembre dernier, lors du Rock of ages, il etait littéralement impossible que je ne revoye pas Extreme sur leur court european tour ! Alors même si ca tombait en pleine semaine à Paris, j'ai fermé l'echoppe et pris un tgv fissa direction l'Elysée Montmartre, afin d'avoir une nouvelle fois de multiples orgasmes.

Quand je sors du métro devant la salle, afin d'aller rejoindre des amis pour boire quelques coups préalables un peu plus loin, j'ai (l'agréable) surprise de constater que le combo de Boston jouera à guichets fermés ! Je pensais pas qu'ils etaient si attendus en France, mais c'est vrai que 13 ans de vide, plus le nom de Nuno Bettencourt, plus certainement de bons echos sur la toile (dont ma critique dithyrambique de Milan je suis sur :p), tout ca a contribué à blinder l'Elysée, et ce malgré le prix exorbitant des tickets... 40 euros pour une telle salle, faut arreter les frais (le vol ?) monsieur Drouot au bout d'un moment hein...

Après quelques pintes en compagnie de DG, Didi, Osa, Yacine,etc... on se retrouve parmi tous ces fans, qui vont enflammer la soirée, et faire plaisir aux musiciens, tellement le public dans son entier fut excellent ! Un vrai bonheur de scander en choeur des "get the funk out", "decadence dance", "hole hearted", de sentir la sublimation d'un "More than words" chanté pour plus de la moitié a cappella, d'avoir le frisson en sentant passer quelque chose de spécial dans l'Elysée lors du magnifique "Ghost", définitivement un must du groupe et au delà, pour moi...
Un total bonheur je vous dit ! L'homogéneité entre zicos et fans fut un modèle du genre, que j'aimerai voir plus souvent.

C'est la différence majeure d'avec le show italien. Une différence de taille.
Car pour le reste, Extreme a encore assuré comme jamais, et mis une mandale atomique à ceux qui les voyaient pour la première fois. Je le répète, j'en ai vu des combos live, mais eux, ils font partie de la crème, une patate fantastique, une technique affolante, une envie de jouer bandante, une des mes meilleures experiences on stage.
Outre ce "Ghost" qui m'electrise et me fait planer, "Decadence dance" met véritablement le feu, "Hole hearted" me transporte, "Play with me" déblaye tout sur son passage rythmique, "Rest in peace" est un modèle de chanson bien construite, ce medley de vieux morceaux du premier opus, qu'on avait pas eu il y a deux mois, etait bien foutu, et encore plus surprenant, ce "Mutha" en dernier rappel, a soulevé une ultime fois un public plus que conquis ! Ajoutez à ca que les chansons du dernier album font mieux que passer sur scène... elles deviennent des classiques incontournables des futures setlists ! J'imagine pas un prochain tour sans "Comfortably dumb" et son riff de killer, la folie country survitaminée de "Take us alive" qui emmène tout sur son passage, ou "Star" et ses choeurs si bien rendus. Et encore, ils auraient pu en jouer plus de "Saudades de rock", que ca ne m'aurait pas dérangé tellement il est de qualité.

Même si Nuno eclabousse la salle de sa classe, de son charisme, et de son jeu unique, il n'eclipse pas les autres, ni le bassiste discret mais ultra efficace, encore moins ce batteur de fou au groove percutant, qui cogne comme un sourd sans faire son Terrana, et surtout pas Gary Cherone, ZE frontman, une vraie pile sur ressort ! Comment fait il pour être physiquement à fond tout du long ? il n'arrête pas, c'est un bonheur de le regarder autant que de l'ecouter. Rarement j'ai vu une telle symbiose et un tel allant dans un groupe. Et y a rien de forcé, c'est tout du naturel, tout dans le plaisir. Il fallait peut etre 13 longues années à ne pas jouer ensemble pour en arriver à ce point (car en première partie d'Aerosmith en 94 il me semble que c'etait bien moins flamboyant, mais ca commence à faire loin dans mon esprit...), mais ca valait le coup !

Maintenant, on n'a plus qu'à esperer qu'ils ne s'arrêtent plus avant quelques décennies. Car le paisir pris par les personnes présentes restera profondement ancré dans les coeurs/mémoires, et au vu de l'attitude, des blagues, du fun des zicos, ajouté à la qualité de l'effort studio (pas comme certains qui ne font qu'un album médiocre de pretexte à une reformation calculée), ils ne peuivent qu'être comblés par leur come back au si franc succés.
Merci, merci, triplement merci à Extreme pour m'avoir ebloui et fait frissonner tant de fois en deux shows exceptionnels. Comme quoi, on ne peut jamais être blasés avec des mecs qui y croient sincèrement.


Je m'en remet toujours pas, merci à eux !


Setlist

Comfortably Dumb
Decadence Dance
Rest in Peace
It's a Monster
Star
Tell Me Something I don't know
Medley : Kid Ego - Little Girls - Teacher's Pet
Play With Me
Midnight Express
More Than Words
Ghost
Cupid's Dead
Take us Alive

Rappel 1

Flight of the wounded bumblebee
Get the Funk Out
Am I Ever Gonna Change
Hole Hearted


Rappel 2

Mutha

> Réponse le 17 novembre 2008, par Nicodiego

[Elysée Montmartre - 04/11/08] Rien à rajouter à cette critique. Sinon que j'en ai vu des concerts mais là c'était très fort, grand moment, grande communion avec le public, de sacrés bonshommes ! Vivement 2009 et leur retour en France !  Réagir


Extreme : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2014 (2/3) : Aerosmith, Deep Purple, Soulfly, Hatebreed ,Status Quo, Extreme, Skid Row, Skyclad, Killers en concert

Hellfest 2014 (2/3) : Aerosmith, Deep Purple, Soulfly, Hatebreed ,Status Quo, Extreme, Skid Row, Skyclad, Killers par gandalf
Clisson, France, le 21/06/2014
voir le report de vendredi par ici, et celui de dimanche par là SAMEDI : Du Boogie et du Glam ! Certainement la journée la plus chargée qui s'annonce en ce samedi encore une... La suite

Rock of Ages festival : Twisted Sister + Extreme + Quireboys + Loaded en concert

Rock of Ages festival : Twisted Sister + Extreme + Quireboys + Loaded par Gandalf the Ghost
Palasharp à Milan, le 13 septembre 2008
Première edition du Rock of Ages italien en ce mois de septembre 2008, et l'occasion pour moi de revoir Extreme reformés 14 ans après leur ouverture pour Aerosmith sur la tournée... La suite

Elysée Montmartre à Paris : les dernières chroniques concerts

Les Wampas en concert

Les Wampas par lol
Elysée Montmartre, Paris, le 01/02/2020
C'est la première fois depuis la réouverture de l'Elysée Montmartre, que Les Wampas revenaient dans cette salle qui les a souvent accueillis depuis leurs débuts en 1983. Et oui,... La suite

Les Wampas en concert

Les Wampas par Philippe
Elysée Montmartre, Paris, le 01/02/2020
"Rimini" est la preuve que les Wampas savent écrire une belle chanson ! Et plus surprenant encore, que Didier Wampas peut chanter juste, et au moins aussi bien que, disons,... La suite

Tiken Jah Fakoly + Mo'Kalamity en concert

Tiken Jah Fakoly + Mo'Kalamity par Lebonair
Elysée Montmartre - Paris , le 15/11/2019
Pour son retour à Paris, Tiken Jah Fakoly a déposé ses valises à L'Elysée Montmartre pour deux concerts les jeudi 14 et vendredi 15 novembre. Cela faisait 15 ans que l'immense... La suite

Tiken Jah Fakoly en concert

Tiken Jah Fakoly par lol
Elysée Montmartre, Paris, le 14/11/2019
Après Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly est le deuxième évangéliste du reggae africain, qui est plus rythmé, plus dansant, plus joyeux que le reggae roots jamaïcain. Il ressemble... La suite