Accueil Chronique de concert Festival MIMI : Himmel + Young Marble Giants
Vendredi 26 février 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival MIMI : Himmel + Young Marble Giants

Festival MIMI : Himmel + Young Marble Giants en concert

Hôpital Caroline - îles du Friuol 3 Juillet 2015

Critique écrite le par


Le Festival Mimi célèbre ses trente ans cet été. Encore un rendez-vous estival qu'on ne voudrait manquer sous aucun prétexte pour sa programmation toujours hors norme et aventureuse, et le cadre exceptionnel de l'Hôpital Caroline n'est bien sûr pas étranger au caractère unique de ce festival. La soirée va donc commencer avec Himmel pour continuer ensuite avec un groupe très attendu et culte, les Young Marble Giants.

Himmel, est un projet fondé par Andy Sounders de Towering Inferno et une création spéciale pour Mimi. Il y a du beau monde, avec entre autres, Chris Cutler de Henry Cow et Pere Ubu à la batterie, Jules Bernable de Das Simple et MoTTo à la basse. La musique est décrite comme " du cosmic-jazz-drone-krautrock ". Tout cela est à priori très séduisant sur le papier mais le résultat n'a pas été malheureusement celui escompté. La section rythmique, plutôt dépouillée et minimaliste, constitue l'ossature des morceaux. Andy Sounders dirige la dizaine de musiciens affairés aux machines et clavier et indique aux uns et aux autres quand intervenir, faisant ainsi office de chef d'orchestre. Tout ceci est bien exécuté mais pourquoi faut-il qu'il y ait autant de musiciens sur scène pour un résultat finalement assez décevant et sans grande surprise ? Ces longues pièces instrumentales où de multiples couches de claviers se superposent manquent quand même de relief et de dynamique. Un set pas désagréable au demeurant mais ennuyeux à la longue, tant la musique n'a pas décollé.

C'est devenu un rituel depuis quelques années, le Festival Mimi invite à chaque édition des vieilles gloires post punk pour le meilleur (Chris and Cosey en 2011 et Blurt en 2012) ou même le pire (Suicide l'année dernière, absolument dramatique). Cette fois-ci, une formation également extrêmement influente, les Young Marble Giants, a été conviée (on ne s'attardera pas sur le fait que ce groupe a influencé des gens aussi importants que Kurt Cobain ou Beck). Rappelons que les Young Marble Giants avaient sorti un unique album, Colossal Youth, en 1980, un album totalement à contre courant de son époque de part sa sobriété et son minimalisme, et qui est devenu au fur et à mesure des années un classique absolu. Leurs chansons sonnaient comme autant de comptines post-punk à la fois délicates et tendues. Le trio avait splitté peu après donnant ainsi l'impression d'un rendez-vous manqué et d'un immense gâchis. Il s'agit donc du même line up qu'à l'époque, Stuart Moxham à la guitare, son frère Phil à la basse et Alison Statton au chant ; le trio s'est adjoint les services d'un quatrième larron à la batterie électronique qui remplace la boite à rythme cheap qui contribuait au son unique de l'album. On ne verra pas vraiment la différence. Il n'y a évidemment, comme on peut s'y attendre, aucune surprise et aucun nouveau titre, le groupe joue l'intégralité de Colossal Youth et les titres de leur single Final Day. On peut légitiment penser que leur prestation ne joue que sur la nostalgie. Quel intérêt y'aurait-il donc à les voir trente cinq ans après ? Le charme opère malgré tout, les musiciens jouent leurs chansons sans que cela ne sonne frelaté et toujours avec la même fraicheur. On ne peut pas dire qu'ils soient particulièrement expansif sur scène ; ils dégagent une timidité et une réserve polie, mais semble heureux et touchés par la réceptivité du public. Mais il y a véritablement quelque chose d'émouvant à les voir jouer, avec sobriété et sincérité, ces chansons définitivement intemporelles. Stuart Moxham, en plus de la guitare rythmique, joue de l'orgue (le premier titre est d'ailleurs The Taxi), et la basse de Phil est à la fois mélodique et hyper tendue. Et il y a surtout la voix gracile et aérienne d'Alison Statton qui chante de façon souple et détendue en contrepoint à cette instrumentation sèche et minimale, Bien sûr, ceux, qui comme moi, ont été marqué par cet album en ont plutôt pour leurs frais, tandis que les autres qui ne connaissaient pas ou n'aimaient pas particulièrement, n'ont pas été conquis pour autant ou ont détesté. Même si le quatuor rejoue certains morceaux pour le rappel comme Brand New Life, ce n'est pas gênant pour autant tellement ces chansons sont bonnes. Ces Marble Giants plus très Young n'ont pas perdu pour autant de leur caractère juvénile et de leurs qualités, et c'est tant mieux car ces reformations trente ans après ne sont pas toujours des plus heureuses. Ca a été l'occasion ici de faire une petit voyage dans le temps pas désagréable.

Festival Mimi : les dernières chroniques concerts

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On en concert

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On par Phil2guy
Hôpital Caroline-Marseille, le 10/07/2016
Le rythme du chroniqueur-festivalier est tout de même assez intense, il faut garder ses oreilles bien ouvertes et son cerveau en éveil avec tous les sons dont on s'imprègne (et... La suite

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge en concert

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge par Phil2guy
Marseille-Hôpital Caroline, le 09/07/2016
On embarque une nouvelle fois au Frioul pour la 3e soirée de cette édition du Festival MIMI 2016 qui a lieu à l'hôpital Caroline pour une " Nuit de l'Os qui Compte ", avec deux... La suite

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas en concert

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas par Phil2guy
Hôpital Caroline - Frioul - Marseille, le 07/07/2016
On embarque au Frioul pour la première soirée de cette session MIMI 2016 avec deux formations latines pour le moins atypiques Acuerdas est un projet qui réunit la chanteuse... La suite

Festival MIMI-:  Drame + AF Diaphra + DJ Pépé en concert

Festival MIMI-: Drame + AF Diaphra + DJ Pépé par Phil2guy
Toit Terrasse -La Friche Belle de Mai, le 01/07/2016
La première soirée de la session 2016 du Festival MIMI a lieu sur le toit terrasse de la Friche Belle de Mai, s'inscrivant également dans le cadre des soirées " On Air ", bref un... La suite

Young Marble Giants : les dernières chroniques concerts

Midi Festival  : Young Marble Giants +  Darkstar + Still Corners en concert

Midi Festival : Young Marble Giants + Darkstar + Still Corners par sami
Opéra - Toulon, le 10/12/2010
En plus d'être défricheuse et audacieuse, l'équipe du Midi Festival a de la suite dans les idées. En Février ils nous avaient proposé le tout premier concert de The XX dans la... La suite

Hôpital Caroline - îles du Friuol : les dernières chroniques concerts

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On en concert

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On par Phil2guy
Hôpital Caroline-Marseille, le 10/07/2016
Le rythme du chroniqueur-festivalier est tout de même assez intense, il faut garder ses oreilles bien ouvertes et son cerveau en éveil avec tous les sons dont on s'imprègne (et... La suite

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge en concert

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge par Phil2guy
Marseille-Hôpital Caroline, le 09/07/2016
On embarque une nouvelle fois au Frioul pour la 3e soirée de cette édition du Festival MIMI 2016 qui a lieu à l'hôpital Caroline pour une " Nuit de l'Os qui Compte ", avec deux... La suite

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas en concert

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas par Phil2guy
Hôpital Caroline - Frioul - Marseille, le 07/07/2016
On embarque au Frioul pour la première soirée de cette session MIMI 2016 avec deux formations latines pour le moins atypiques Acuerdas est un projet qui réunit la chanteuse... La suite

Festival MIMI 2015-Acid Mother Temple- Gunkanjima en concert

Festival MIMI 2015-Acid Mother Temple- Gunkanjima par Phil2guy
Iles du Frioul-Hôpital Caroline , le 05/07/2015
Soirée japonaise pour la dernière de cette édition 2015 du Festival Mimi avec Gunkanjima et les très attendus Acid Mother Temple On commence avec Gukanjima, une création... La suite