Accueil Chronique de concert Festival MIMI 2015-Acid Mother Temple- Gunkanjima
Samedi 6 mars 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival MIMI 2015-Acid Mother Temple- Gunkanjima

Festival MIMI 2015-Acid Mother Temple- Gunkanjima en concert

Iles du Frioul-Hôpital Caroline 5 Juillet 2015

Critique écrite le par

Soirée japonaise pour la dernière de cette édition 2015 du Festival Mimi avec Gunkanjima et les très attendus Acid Mother Temple


On commence avec Gukanjima, une création franco-japonaise. Le nom ce ce projet est tiré d'un île japonaise qui accueillait au siècle dernier une exploitation minière et une ville. On raconte que c'était l'endroit le plus densément peuplé au monde, qui fut par la suite abandonné. Les six musiciens (trois japonaises et trois français) présents sur scène élaborent donc la bande son d'un film imaginaire qui évoquerait ce lieu étrange. Pendant une bonne heure, le sextet va mélanger musique électro-acoustique, noise et free rock pour un résultat assez captivant.


On passe par des moments assez calmes, où les guitares sont jouées avec des archets et où d'inquiétants drones résonnent, à des moments plus free à la brutalité proche du metal extrême. J'aurais bien aimé d'ailleurs entendre plus souvent la batteuse donner libre cours à ses penchants pour les rythmes grindcore auxquels elle s'est quelquefois laisser aller. Les musiciens passent facilement d'un instrument à l'autre (violon, contrebasse ou même theremin) et les laptops sont toujours discrets.


ll y a une cohésion de groupe manifeste, avec des moments toujours inattendus et rarement convenus pour ce type de création, proche de la bande originale semi-improvisée d'un film. J'ai retenu notamment la présence scénique assez hallucinante et électrisante de la japonaise Yoko Higashi dont les vocalises et les hurlements m'ont évoqué une Yoko Ono noise. Gukanjima a été un moment assez choc et surprenant.


On va changer de registre et d'ambiance avec Acid Mother Temple, groupe majeur de la scène indépendante japonaise, à la discographie pléthorique. En effet, en vingt ans d'existence, ce groupe à géométrie variable a multiplié les projets et les collaborations et a produit plus d'une cinquantaine d'albums en puisant ouvertement son inspiration dans les musiques des années 70. Ils mélangent ainsi space rock, hard rock, prog, krautrock...le tout dans un pur délire " freak out " et avec un sens du pastiche assez prononcé. Le groupe n'hésite pas à donner des titres à certains de ses albums en détournant ceux des classiques des seventies : Starless and the bible black sabbath, Dark side of the black moon...ce genre ; autant de dévotion pour une époque aussi féconde en bonnes musiques force donc le respect. La musique de Acid Mother Temple va prendre toute sa dimension sous les étoiles dans le superbe cadre de l'hôpital Caroline.


Dès le début du concert, les musiciens impressionnent tout de suite par la puissance de leur son, très heavy. Il y a deux batteurs, dont une batteuse plus jeune que les autres membres du groupe. Elle délaisse de temps en temps ses futs pour sautiller devant la scène et chanter aux côtés de Higashi Hiroshi, l'homme à l'allure de vieux sage hippie, qui, imperturbable, fait hurler son oscillateur ou sa guitare. Le guitariste, Kawabata Makoto, dit le " speed guru " (patronyme bien choisi), placé à droite de la scène, fait jaillir de son instrument des riffs et des solis sauvages, heavy et toxiques. Ces musiciens, en vieux briscards aguerris aux concerts, savent jouer avec les tensions et les montées en puissance ; les titres sont longs mais jamais ennuyeux, ils s'étirent en de longues jam acides, parfaitement jouées, qui scotchent sur place le spectateur. Le light show kaléidoscopique contribue à l'hypnotiser encore plus. Cette manière d'appréhender le show et cette orgie sonore, insupportable pour certains et orgasmique pour beaucoup d'autres, ne sont pas sans rappeler le Space Ritual d'Hawkwind (les danseuses topless en moins et le côté prog en plus). Un autre titre sonne davantage krautrock, avec un rythme martelé de manière répétitive ; le but est donc bel et bien véritablement de nous embarquer dans un trip " heavy psyché kraut " en direction des étoiles et de Mars. Sur un des titres suivants, très prog, la batteuse-chanteuse vient devant la scène et lance dans le public, tels des frisbees, des assiettes en cartons sur lesquelles sont inscrites " flying tea pot ", il s'agit là bien sûr d'un hommage direct à Gong, qui est une des nombreuses influences avouée du groupe (il a d'ailleurs collaboré avec le regretté Daevid Allen pour un Acid Mother Gong très recommandé).


Le public est aux anges. Il ne redescendra pas jusqu'à la fin du rappel, une amusante et plutôt inattendue reprise du Boogie Wonderland de Earth, Wind & Fire. Ils avaient quand même prévenu au préalable par un " Do you like disco ? ", ce à quoi une bonne partie du public a répondu " oui ! ". Le Mimiste moyen garde les oreilles ouvertes et c'est tant mieux. Cette édition 2015 de Mimi s'est donc bel et bien terminée sur un show réellement intense et impressionnant.

Festival Mimi : les dernières chroniques concerts

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On en concert

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On par Phil2guy
Hôpital Caroline-Marseille, le 10/07/2016
Le rythme du chroniqueur-festivalier est tout de même assez intense, il faut garder ses oreilles bien ouvertes et son cerveau en éveil avec tous les sons dont on s'imprègne (et... La suite

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge en concert

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge par Phil2guy
Marseille-Hôpital Caroline, le 09/07/2016
On embarque une nouvelle fois au Frioul pour la 3e soirée de cette édition du Festival MIMI 2016 qui a lieu à l'hôpital Caroline pour une " Nuit de l'Os qui Compte ", avec deux... La suite

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas en concert

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas par Phil2guy
Hôpital Caroline - Frioul - Marseille, le 07/07/2016
On embarque au Frioul pour la première soirée de cette session MIMI 2016 avec deux formations latines pour le moins atypiques Acuerdas est un projet qui réunit la chanteuse... La suite

Festival MIMI-:  Drame + AF Diaphra + DJ Pépé en concert

Festival MIMI-: Drame + AF Diaphra + DJ Pépé par Phil2guy
Toit Terrasse -La Friche Belle de Mai, le 01/07/2016
La première soirée de la session 2016 du Festival MIMI a lieu sur le toit terrasse de la Friche Belle de Mai, s'inscrivant également dans le cadre des soirées " On Air ", bref un... La suite

Acid Mothers Temple : les dernières chroniques concerts

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) en concert

The Black Angels, Slowdive, A Place To Bury Strangers, Bo Ningen, Jen Cloher, Acid Mothers Temple, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Elephant Stone, Cosmonauts, Ulrika Spacek, Moon Gogo, CFM, The Murlocs, The Holydrug Couple, Beach Fossils, Petit Fantome (Levitation France 2017) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 16/09/2017
Encore une super édition pour le festival Levitation France, l'immanquable version française du grand rassemblement d'obédience psychédélique initié à Austin, Texas par les... La suite

Acid Mother Temple + Ulan Bator en concert

Acid Mother Temple + Ulan Bator par Mystic Punk Pinguin
L'Embobineuse - Marseille, le 16/11/2012
Après l'extraordinaire concert de The Ex de la semaine passée, me voici de retour à l'Embobineuse pour un concert de vétérans, à savoir les japonais d'Acid Mother Temple et les... La suite

Acid Mothers Temple & the Melting Paraiso U.F.O  en concert

Acid Mothers Temple & the Melting Paraiso U.F.O par Pirlouiiiit
l'Embobineuse - Marseille, le 25/10/2011
Je ne sais pas si il y aura beaucoup de groupes (non locaux) qu'il me sera donné de voir deux fois dans la même salle à 10 ans d'intervalle ... c'est surement pour cela et parce... La suite

Iles du Frioul-Hôpital Caroline : les dernières chroniques concerts

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On en concert

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On par Phil2guy
Hôpital Caroline-Marseille, le 10/07/2016
Le rythme du chroniqueur-festivalier est tout de même assez intense, il faut garder ses oreilles bien ouvertes et son cerveau en éveil avec tous les sons dont on s'imprègne (et... La suite

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge en concert

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge par Phil2guy
Marseille-Hôpital Caroline, le 09/07/2016
On embarque une nouvelle fois au Frioul pour la 3e soirée de cette édition du Festival MIMI 2016 qui a lieu à l'hôpital Caroline pour une " Nuit de l'Os qui Compte ", avec deux... La suite

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas en concert

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas par Phil2guy
Hôpital Caroline - Frioul - Marseille, le 07/07/2016
On embarque au Frioul pour la première soirée de cette session MIMI 2016 avec deux formations latines pour le moins atypiques Acuerdas est un projet qui réunit la chanteuse... La suite

Festival MIMI : Himmel + Young Marble Giants en concert

Festival MIMI : Himmel + Young Marble Giants par Phil2guy
Hôpital Caroline - îles du Friuol, le 03/07/2015
Le Festival Mimi célèbre ses trente ans cet été. Encore un rendez-vous estival qu'on ne voudrait manquer sous aucun prétexte pour sa programmation toujours hors norme et... La suite