Accueil Chronique de concert Giz Medium + The Sobers (8 ans de la Salle Gueule)
Lundi 26 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Giz Medium + The Sobers (8 ans de la Salle Gueule)

Giz Medium + The Sobers (8 ans de la Salle Gueule) en concert

La Salle Gueule, Marseille 11 septembre 2020

Critique écrite le par

Presque 7 mois sans voir un concert ! Une première, une dernière, espérons-le ? Il a fallu que je croise son taulier chauve à la friterie pour me rappeler que la vaillante Salle Gueule était (r)ouverte d'une part, fêtait ses 8 ans ce vendredi d'autre part, et que j'y étais pas retourné depuis un an, en plus. L'occasion ou jamais de reprendre pied (ou de reperdre pied, des fois ça glisse grave), dans le sous-sol le plus attachant de la ville, donc. Alors oui, le plateau italien initialement prévu a été coincé à la frontière mais qu'à cela ne tienne, la scène locale a évidemment assez de ressources pour trouver trois groupes et composer un plateau phocéen comme qui rigole, e va bene cosi !

A l'arrivée dans le bar, on est frappé par la chaleur... humaine. Normal, beaucoup de sourires car peu de masques portés en permanence (hé ! c'est un bar !), mais bon, on ne s'y fait pas de bisous non plus, on contrôle un peu la jauge, on ferme bien plus tôt : on fait au mieux avec le monde d'après, en somme. J'aurai un bref instant de panique toutefois, mais ... devant leur frigo ! Qui semble désormais avoir au moins 50 références de bière. Trop de boulot d'essayer de comprendre ou de déchiffrer, je me laisserai guider toute la soirée, ça tombe bien, tout le monde est qualifié.e en binouse derrière le bar ! Après bien sûr, c'est des farceurs aussi, faut pas s'étonner de se retrouver avec des trucs un peu chelou, genre une canette en metal noir avec un lapin dessus et un atroce goût acide. J'aurais du rester à l'ambrée avec un cable cart rouge dessus, super, et j'ai oublié la marque ! En tout cas j'ai bien voyagé, et appris incidemment que la Heineken (non vendue ici !) était vegan. Ce qui reste assez étrange pour de la bière en général, et pour de la pisse de rat en particulier. Bref.


Première partie à jouer au fond du trou, un jeune homme à la coupe improbable mais à la présence parfaite, Giz Medium. Il joue tout seul, il a une belle voix, écorchée juste ce qu'il faut, qu'il arrive à poser a capella sur sa guitare légèrement amplifiée, et on entend bien les deux ! Il joue et chante du punk acoustique, c'est pas si courant, disons-le carrément, c'est un oxymore. On s'est souvent dit que beaucoup de punks seraient totalement pathétiques sans la fée électricité, mais pas lui, en plus il est drôle. Et puis du coup il est bien obligé d'avoir et des mélodies, et des paroles, puisqu'il peut pas se planquer dans le bouzin de ses potes, comme le ferait un punk normal. Et enfin comme déjà précisé, c'est notre premier concert depuis environ 206 jours, alors c'était soit lui, soit Indochine au Parc Chanot (...private joke entre le Préfet et moi), y'avait pas à hésiter. Super mec, super set, il manifestement habitué du lieu et fait même partie du personnel, si ça se trouve. A revoir ici ou ailleurs avec plaisir.

Ensuite on s'échappe un moment, et l'organisateur à l'entrée (Francesco ?) ne veut manifestement pas nous croire, quand on lui dit qu'on va juste diner et qu'on revient - on a déjà du la lui faire, celle-là, sans doute. Il nous propose même un bout de catering, c'est trop gentil, merci ! Du coup c'est soit là, soit en fin de soirée, qu'on a donc raté Hyperactive, troisième nom du plateau, désolé, c'est pas pro du tout mais, merde quoi, on avait faim. Par contre, parole tenue : une fois qu'on s'est bien fait exploser la gueule avec un Poulet Sechuan chez les voisins de la Maison des Raviolis (accueil un peu frais, mais cuisine chinoise vraiment stylée), on revient rapidement éteindre l'incendie en cours dans notre système O-R-L avec de nouvelles boissons houblonnées de la Salle...


Avant de redescendre pour The Sobers, qui semblent l'être, eux (sobres, je veux dire). Trio punk bien électrifié, lui, ils sont beaux comme des camions et ne tardent pas à foutre joliment le feu à la cave, où les usual suspects sont en transe au premier rang, et pas mal d'autres gens derrière aussi. Les spikes pourtant soigneusement élaborés sur leur crâne par certain.e.s esthètes, n'y survivent pas plus de 5 minutes et tant mieux, ça dégage nettement la vue, toujours un peu compliquée ici. Je prendrai le risque de dire que c'était du punk genre hardcore (pas trop sûr)... En tout cas c'en était ni du '77, ni du crust, ni du à roulettes, encore moins du post, alors j'imagine que je peux pas être tombé si loin que ça. Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé les lignes mélodiques bien foutues, la voix super en place et son agressivité maîtrisée, le batteur (nouveau) parfaitement au taquet, c'était juste vachement bien. Il paraît que ce sont des vétérans de la scène locale, et en effet LiveinMarseille les a vantés plusieurs fois depuis 2008, dont une fois à la seule Rue du Rock que j'ai raté, la toute première. Donc une valeur sûre et estampillée comme telle !


En parlant de ça, on repart avec quelques regrets tout de même, puisqu'on a bien, bien repiqué au truc musique live-bière-copains-chaleur-good vibes ce soir : notre chère Rue du Rock, dont l'affiche (du coup) ultra-collector trône bien en évidence ici, n'aura pas lieu cette année. Mais bon, tant qu'il y aura des sales gueules pour tenir ce lieu héroïque, y fourguer des bières étranges et y faire donner de super concerts, on survivra bien jusqu'à la suivante ! Alors happy birthday, la Salle Gueule, et surtout, ne changez rien.

Photos des groupes volées sur leurs pages respectives... d'autres à venir peut-être, mais sans doute ratées.


The Sobers : les dernières chroniques concerts

Commander Plane/ The Sobers/ Strung Out en concert

Commander Plane/ The Sobers/ Strung Out par Olivier Ponzio
Le Molotov, Marseille, le 16/07/2015
Ce soir c'est soirée PunkRock au Molotov. Ils sont actifs en ce moment! Les concerts s'enchainent, et il y'a des noms, malheureusement j'ai l'impression que le public, comme... La suite

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi +  Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... en concert

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi + Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... par pirlouiiiit
la Rue du Rock - Marseille, le 05/07/2013
De toutes les dates du festival Phocea Rocks celle ci était sans doute la plus culottée (plus que d'avoir fait passer 13 groupes locaux en un soir à l'Espace Julien) sinon en... La suite

P.O.BOX +Straighten Things Out +The Sobers en concert

P.O.BOX +Straighten Things Out +The Sobers par Chavana
Machine à coudre - Marseille, le 21/11/2009
Ce soir à l'affiche du concert Chavana et Bad Mood, The Sobers, Straighten Things Out, et P.O Box. Le concert commence aux alentours de 22h15, avec The Sobers venus une nouvelle... La suite

Pretty Johnny + The Sobers + Never Hide par Jeff
O'Bundies - Marseille, le 09/10/2009
Oh Yeah! On reprend les live report chez Bad Mood Asso ! Au programme du concert du 09 Octobre: Du rock, du Punk et du Roll. Tout se passe au O'Bundies, où nous retrouverons ce soir en concert Never Hide, The Sobers, et Pretty Johnny. Les Never Hide entame le concert, le son est bon, c'est la première fois où je les vois à 4, la musique a évolué... La suite

La Salle Gueule, Marseille : les dernières chroniques concerts

Endogames + Idiopathique + Jackline  en concert

Endogames + Idiopathique + Jackline par Pirlouiiiit
Salle Gueule, Marseille, le 18/07/2020
Mine de rien ma dernière chronique de concert remontait au 21 juin dernier ... et sans le passage de Pierre à Marseille cela aurait pu attendre encore. En effet ce confinement et... La suite

Los Bankalos + Burn In Hell en concert

Los Bankalos + Burn In Hell par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 01/09/2019
C'est déjà la rentrée à la Salle Gueule (qui n'a peut-être pas fermé de l'été, d'ailleurs ?). Mais c'est encore l'été et donc, il y fait une chaleur torride : 30 degrés au... La suite

Gériatrie, La Flingue, x25x (en soutien à la Machine à Coudre #2) en concert

Gériatrie, La Flingue, x25x (en soutien à la Machine à Coudre #2) par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 11/01/2019
Deux semaines après un premier concert au Molotov (que j'ai raté hélas), et avant un troisième concert le 23.02 à l'Embobineuse, la scène rock (à peine un peu poussée au cul par... La suite

Montana en concert

Montana par pirlouiiiit
Salle Gueule - Marseille, le 13/05/2018
4 ans ! cela faisait 4 ans que je n'avais pas mis les pieds à la Salle Gueule (c'était pour Keith Richards Overdose et Lipstick Vibrators le 25 mars 2014 ! Ce soir je venais pour... La suite