Accueil Chronique de concert Gojira + Slayer
Lundi 25 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Gojira + Slayer

Gojira + Slayer  en concert

La coopérative de mai, Clermont-Ferrand 29 mai 2012

Critique écrite le par



La 7ème édition d'Europavox vient tout juste de se terminer à Clermont-Ferrand qu'on remet le couvert dès le mardi à la Coopérative de Mai. Au programme de la soirée, Slayer, qu'on ne présente plus, leader du thrash métal depuis fort longtemps, membre du Big Four avec metallica, Anthrax, megadeth et en 1ère partie, nos compères Gojira, une formation de death/thrash metal rock qui peut se vanter d'être le seul groupe français dans le style à s'exporter hors de nos frontières. Je rajouterai les concernant qu'ils sont les chouchous de Metallica depuis 3/4 ans et les Américains les ont déjà invités une trentaine de fois en 1ère partie dont une majorité aux States. La dernière fois, c'était au Stade de France le 12 mai dernier mais pour la plupart des amoureux du métal, je n'apprends rien.

Une énorme affiche nous attendais donc et ce n'est pas surprenant d'apprendre que c'est archi-complet. C'est peu dire alors que les métalleux les plus trash étaient heureux ce soir, excités, enthousiastes comme jamais et j'en passe. C'est vraiment un rêve pour beaucoup et tout ceci à Clermont-Fd chez les bougnats.

Et moi, qu'est-ce que je fous là, me diriez-vous ? Encore dans le coin avant mon retour sur Paris, je n'ai pas raté l'occasion d'aller papoter quelques minutes avec Super Mario, non pas la star des jeux vidéos mais avec l'énormissime batteur de ce fameux groupe Gojira.
Mario, je l'ai déjà rencontré, il y a quelques années , c'était en avril 2006 dans les loges de leur concert donné ce soir-là à l'EMB Sannois en région parisienne. Je me rappelle bien de ce moment-là, c'était la première interview que je réalisais donc voilà pourquoi je tenais tant à venir le saluer mais pas que. J'avais très envie de revoir son groupe sur scène et surtout d' observer et de constater leur progression , 6 ans après. L'interview ? parlons-en, c'est pour bientôt, ça sera l'occasion de parler de leur nouvel album "L'Enfant Sauvage" qui sortira le 25 juin, de leur nouvelle tournée qui débute, de Metallica, des States entre autre.




Il est 19 heures, une cinquantaine de fans attendent depuis un petit moment et le temps de me faire de nouveaux amis, on parlera musique, de l'Asm Rugby évidemment, on peut enfin rentrer. Gojira, qui a fait ces balances relativement tard, est prévu autour de 20 heures. L'ambiance est conviviale, le tee shirt noir est de sorti, les clous aussi, je commence à avoir peur mais non, je plaisante. Parmi tous ces gens on y trouve quelques mecs barrés, du rebelle, des punks,
du dangereux (j'en ai eu un à côté de moi à un moment pour Slayer qui avait un regard à faire peur). Pour le reste, on peut y voir des mecs standard, genre moi, du jeune cool, du nostalgique, du métalleux mais peu de douceur féminine. Je pense que vous avez eu peur de Slayer Mesdames et je vous comprends surtout pour vos oreilles.



La salle se remplit enfin et Gojira fait son entrée en scène finalement à 20h30 . Quel plaisir en les voyant débarquer devant nous et ils ont l'air bien motivés, ça promet. Le public et notamment la fosse explosent dès les premières notes du morceau "Space Time" de leur premier album "Terra Incognita" qui sera suivi d'un autre extrait de ce disque "Clone".



C'est énorme et le groupe est devenu un rouleau compresseur sur scène. Je suis aussi frappé par leur envie et leur enthousiasme. Je les sens très heureux d'être là devant 1400 personnes au diapason qui fait corps avec le groupe. La fosse est en feu avec des pogos énormes et une belle séparation en deux parties se créait à un moment afin que tout ce petit monde puisse se jeter l'un sur l'autre dans le genre grande bataille du moyen-âge. C'est chaud bouillant et la performance du groupe me scotche littéralement.



Ils ont tous progressés et possédent en eux une plus grande confiance qu'il y a 6 ans et que dire des deux frangins Duplantier. Joe le chanteur et guitariste chante encore mieux que par le passé, il parle plus à son public n'hésitant pas à venir le chercher et Mario est encore plus puissant qu'en 2006. Il frappe fort, très fort, c'est spectaculaire et j'avoue que je bloque un peu sur lui, sur son jeu tellement énorme qu'il n'a plus rien à envier à son idole Lars Ulrich qu'il a pour moi dépassé maintenant.



Mario va se lever et venir devant au micro, non pas pour chanter mais pour chauffer un peu son public. Ils sont à fond, les fans sont aux anges, on se demande même si c'est vraiment eux qui font la première partie. Je dirai plutôt que c'est une co-affiche en réalité ce soir.
Ils joueront une heure au final et un titre "L'Enfant Sauvage" du nouvel album. Cela évite donc que tout un tas de vidéos se retrouvent sur Youtube avant la sortie du disque fin juin.

Vivement la suite, la tournée, leur futur concert à Paris prévu en fin d'année car j'ai hâte de les revoir au plus vite. Ce jour viendra et on aura le plaisir à cette occasion de les entendre plus longtemps et de les voir interpréter plus de titres de ce prometteur "L'Enfant Sauvage".



C'est donc la mi-temps à 21h30 et la deuxième partie avec les vétérans cultissimes Slayer va démarrer peu après 22 heures. Slayer, je n'ai jamais accroché car ce n'est tout simplement pas mes goûts, trop violent, trop malsain. Il faut quand même avouer que l'idée de les voir pour la première fois me plaît car cela fait un paquet d'années maintenant que je vois leur nom apparaitre sur tous les plus grands évènements métal, sur les festivals en tête d'affiche et qu'ils sont au sommet du trash métal depuis 25 ans.



Sur cette tournée, c'est toujours Gary Holt d'Exodus qui assure le remplacement du convalescent Jeff Hanneman mordu au bras par une araignée. La blessure était tel qu'il a dû réapprendre à marcher mais depuis ça va un peu mieux. Slayer entame son set à 22h15 par l'imparable "World Painted Blood" dans une salle pleine comme un oeuf. Le son est énorme, puissant.



Le kit de Dave Lombardo est surélevé et met bien en valeur ce batteur venu d'un autre monde. L'ambiance est tout simplement survoltée et moi, je commence à déguster, voir à souffrir. Je ne me souviens pas avoir vécu un show aussi puissant, destructeur et malsain. Au fil des minutes, je commence à décliner, à fatiguer tellement c'est dense et violent.



Mon ventre commence même à se tortiller car oui, Slayer sur scène, c'est une expérience, un ravalement de façade qui vous mange les oreilles avant de vous torpiller le cerveau. Pour le public, c'est le bonheur total et pour moi, ça devient pénible. Ils proposeront, exception faite de quatre titres du dernier album, un cocktail explosif axé sur la période 1983/1990.



La machine de guerre est lancée et ça feraille dur. Tom Araya, tout sourire, braille tout ce qu'il peut pendant que le terrible Kerry King se déplace régulièrement sur la scène pour venir près du chanteur ou près de Gary Holt. Il s'est passé une heure et j'ai envie de partir.
Ceux qui ne mettront pas de bouchons vont définitivement perdre leur tympan car leur trash ultra-rapide et violent se nourrit de riffs coupants et de double grosse caisse qui assomment l'auditoire.
Leur prestation aura duré pratiquement une heure trente et moi, j'ai filé avant la fin, épuisé par cette trop forte densité et cette violence.


J'ai pu dire à Mario en partant que j'étais épuisé, que je n'en pouvais plus et que son groupe Gojira était presque un groupe de lover à la vue de cette décharge sonore assénée par les rois du trash Slayer. Je n'ai donc pas aimé même si leur prestation fut énorme et de qualité. Pour l'anecdote, je n'ai pas écouté de musique pendant 3 jours après avoir vécu ce chaos sonore.



Remerciements à Radiometal.com

Photos : Nicolas ‘Spaceman' Gricourt
Karine SANCHO / PROMO WEA

Gojira : les dernières chroniques concerts

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... par Eric Freydefont
Clisson, le 23/06/2019
55 000 pass 3 jours pour le Hellfest 2019 écoulés en 2 heures ! Ce n'est pas rien, d'autant que la majeure partie de la programmation était inconnue au moment du fait. C'est... La suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2019
Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons... La suite

Gojira en concert

Gojira par Lebonair
Olympia, Paris, le 01/04/2017
Le groupe de metal français Gojira est passé deux fois à l'Olympia à Paris les 1er et 2 avril dernier et cerise sur le gâteau, celui de ce soir affichait complet et le second... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Slayer : les dernières chroniques concerts

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... par Eric Freydefont
Clisson, le 23/06/2019
55 000 pass 3 jours pour le Hellfest 2019 écoulés en 2 heures ! Ce n'est pas rien, d'autant que la majeure partie de la programmation était inconnue au moment du fait. C'est... La suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2019
Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX par Holy Vier
Clisson, le 18/06/2017
HELLFEST JOUR 3 Troisième et dernier jour, et canicule attendue avec 33 degrés dans l'après-midi. Heureusement, quasiment rien à voir pour nous sur les mainstages... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

La coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) en concert

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/03/2020
Dans le cadre des festivités pour le 20ème anniversaire de La Coopé (dont le "point d'orgue" était la venue des dramatiques Indochine quatre jours plus tard, il est bon de... La suite

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) en concert

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/03/2020
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la Coopérative de Mai, vingt ans ça se fête et la salle clermontoise sait le faire avec plein de concerts à l'affiche (IAM, Mustang, Iggy Pop,... La suite

Pomme (Les Failles Tour) en concert

Pomme (Les Failles Tour) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2020
Grande Coopé quasi complète pour la pétillante et mélancolique Pomme, venue présenter de manière touchante, drôle et assurée son très beau deuxième album d'obédience chanson folk,... La suite

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) en concert

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2020
Animée chaque année par les efforts de moult cadors rock 'n roll blues, la caravane du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator passe une nouvelle fois par La Coopé en ce... La suite