Accueil Chronique de concert Hellfest 2022 - Dimanche 26 Juin : Metallica, Destruction, Eyehategod, Archgoat, Thou, Terror, Cult of Fire, Regarde les Hommes Tomber vs Hangmans Chair, Svart Crown, Year Of No Light, Nytt Land
Lundi 3 octobre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hellfest 2022 - Dimanche 26 Juin : Metallica, Destruction, Eyehategod, Archgoat, Thou, Terror, Cult of Fire, Regarde les Hommes Tomber vs Hangmans Chair, Svart Crown, Year Of No Light, Nytt Land

Hellfest 2022 - Dimanche 26 Juin : Metallica, Destruction, Eyehategod, Archgoat, Thou, Terror, Cult of Fire,  Regarde les Hommes Tomber vs Hangmans Chair, Svart Crown, Year Of No Light, Nytt Land en concert

Clisson 26 juin 2022

Critique écrite le par



Hellfest 2022, deuxième partie, dimanche 26 juin



Dernier jour de cette double édition 2022 si particulière du Hellfest. C'est passé tellement vite encore une fois. Il reste encore quelques groupes à voir pour la dernière journée de dimanche avec une météo clémente on devrait garder les pieds au sec.


Nytt Land

Je commence tranquillement par un duo russe nommé Nytt Land. Une jeune femme vêtue d'habits traditionnels, le visage peint, muni d'un tambour tient le rythme au centre de la scène et chante de façon aigue. Sur le côté, le deuxième musicien est assis, pas vraiment mis en valeur au niveau scénique, et utilise, lui, des instruments traditionnels dont je ne pourrai citer les noms tout en chantant d'une vois grave rappelant presque le son d'un didgeridoo. C'est assez calme et joli à regarder et écouter, ils nous racontent probablement une histoire. Peut-être un peu trop répétitif. Il faut dire que l'on a eu droit à beaucoup de groupes de ce genre de musique traditionnelle. Ce qui semblait sortir de l'ordinaire il y a quelques années est finalement devenu très, trop, classique aujourd'hui.


Year Of No light

La Valley accueille Year Of No light, que je découvre. Quand je vois un bassiste avec un tee shirt de Neurosis, trois guitaristes, deux batteurs qui se partagent la scène, je me dis que cela ne peut être que de bonne facture. Il y a du monde sur scène et de tout cela se dégage beaucoup d'impact. Le tout fonctionne très bien. Une très bonne surprise pour moi !


Svart Crown

Nous avons aujourd'hui en France une vraie scène death black et Svart Crown en fait partie depuis longtemps. Une véritable identité visuelle et une qualité d'écriture rare dans leur domaine. Ils ont malheureusement annoncé leur arrêt quelques jours avant. C'est donc leur dernier concert ce dimanche au Hellfest. Une très bonne prestation, avec un dernier morceau "Golden Sacrament" poignant.


Regarde les hommes tomber VS Hangman's Chair

De retour sous la Valley pour un concert assez particulier car il réunit Regarde les hommes tomber et Hangman's Chair. J'ai déjà vu les deux groupes indépendamment et les deux m'ont assommé chacun de leur côté. Un set assez spécial avec ces deux pointures du metal français dans des genres assez différents tout de même. Cela fait du monde sur scène, avec les musiciens des deux groupes, deux batteries, ce n'est pas simple de s'y retrouver pour savoir qui est qui, mis à part les deux chanteurs aux deux extrémités. Une ambiance changeante : à la fois planante, lourde et déchirante. Le combo fonctionne très bien et on se prend des claques et des coups de marteau à chaque morceau. Très réussi.


Terror

C'est sur la Warzone que je vais continuer mon après-midi avec deux groupes de Hardcore américain. Incendiary et Terror. Au menu : des gros riffs bien lourds, un chant bien agressif. Les deux font bien bouger le public, ça saute dans tous les sens. Mosh Pit et Slam à tout va. La scène hardcore m'a toujours impressionné par son énergie, c'est une musique qui se vit à fond. La frontière avec le brutal death n'est pas loin. J'aperçois d'ailleurs au premier rang le chanteur de Benighted.


Thou

Sur la valley se présente Thou. Sur un rythme lent, Bryan Funck, le chanteur, en sweet à capuche et casquette, vocifère des paroles dans son micro et regardant au loin dans le vide. L'ambiance est lourde et oppressante, c'est le but recherché mais avec des passages assez planants. L'ensemble est cohérent, pas d'artifice. Très bon.


Archgoat

Je n'ai pas délaissé non plus les scènes black, en passant voir Archgoat, qui semble faire du true black. Maquillage blanc, capuche, bracelets à pointe. Le trio finlandais enchaine les riffs aigus et dissonants, sur un blast beat bien rapide. Quelques variations mid tempo et des growls bien placés avec une voix d'outre-tombe. Il manque un petit quelque chose pour moi mais les puristes ont dû apprécier.


Cult of Fire

Dans un style un peu différent, j'arrive sur une scène bien sombre et enfumée par des bougies et encens. Vêtu d'une longue robe, masqué et coiffé d'une couronne cornue se tient un homme derrière un autel. Le décor aux allures plutôt hindouistes est très joli. Ce n'est qu'après que je découvre le batteur dans le fond, ainsi que deux guitaristes de part et d'autre assis en tailleur, immobiles, dans des statues serpent. C'est ainsi que je peux décrire Cult of Fire, une cérémonie, un peu à la Batushka, assez hypnotique. Beau visuel mais un peu trop répétitif. Sur le final le rideau est fermé comme il s'était ouvert en début de set.


Eyehategod

Un mot sur Eyehategod qui joue sur la Valley avec un sludge bien noir et crasseux. J'ai eu ma dose de sludge avec Thou, je ne m'attarde pas trop et je préfère aller voir Destruction


Destruction

Du vrai trash comme on aime. Des vestes à patchs et à clous, des guitares type Flying V, des riffs agressifs, des solos pour alterner avec les couplets. Destruction maitrise le genre et n'a pas bougé d'un pouce depuis les années 80, hormis le line-up emmené par le bassiste/chanteur Schmier. Bien sympathique et dynamisant.



Encore une fois un grand dilemme s'offre à moi. LA tête d'affiche tant attendue qu'est Metallica va jouer ce soir pour clôturer le festival. Evidement je suis fan depuis toujours, mais cela veut dire rater deux heures de concert avec Carcass, Trypticon ou encore Suicide Silence. En attendant le show je prends un peu de hauteur en allant faire un tour dans la grande roue. Cela me permet d'observer d'un côté la Warzone et de l'autre les Mainstages. Comme prévu c'est bien, bien plein jusqu'à loin derrière. La jauge est bien atteinte voire dépassée, le site peut accueillir 60 000 par jour et j'ai l'impression qu'ils sont tous là pour Les "Four Horsmen". Je me positionne au mieux en me frayant un chemin parmi la foule jusqu'à ce que je trouve un compromis entre voir quelque chose et pouvoir avancer. Je laisse passer le concert de Sabaton que j'écoute d'une oreille et en profite pour me reposer un peu pendant ce temps.


Metallica

C'est l'heure, 23h, c'est tard, et c'est sur la mythique et classique intro de Ennio Morricone "The Ecstasy of Gold" que le show Metallica commence. Des images du film sont projetées sur les écrans géants, frissons. Vient ensuite quelques anciens titres, ça part très bien entre "Wiplash" et "Creeping Death" puis deux morceaux énormes du Black Album "Enter Sandman" que tout le monde connait et "Wherever I May Roam", que j'adore. Un mot sur la scène avec des écrans cubes suspendus et pour la première fois, non pas une avancée classique, mais bien le snake pit dont certains ont pu avoir le sésame pour être au cœur du show. On continue sur les tubes avec "Sad but true". James pose ensuite une question au public pour savoir qui les voit pour la première fois. Une bonne moitié répond oui. Ce qui explique peut-être pourquoi c'est si calme... Beaucoup sont là juste parce que c'est Metallica. Bref, no comment. Je continue de profiter du spectacle même s'ils reprennent un titre de "St Anger" dont ils s'amusent à sous-entendre que ce n'est pas le meilleur album, puis le très (trop) connu "Nothing Else Matters". La suite est mieux avec "For Whom the Bell Tolls, "Fade to Black", même le plus récent "Moth Into Flame" qui au final passe bien avant de revenir sur le titre phare du premier album "Kill 'Em All", "Seek & Destroy". On est à 1h30 de concert, même si l'on est comblé par ce qu'ils nous donnent sur scène il manque un petit vent de folie dans la fosse avec un public qui écoute religieusement. On termine avec "One" (mon morceau préféré tout confondu) sur lequel on a enfin quelques effets pyrotechniques un peu trop timide" jusqu'à présent et des lights lasers magnifiques. Puis pour conclure, le fabuleux "Master of Puppets" qui va devenir encore plus emblématique 30 ans après, attention spoil alert, avec son utilisation dans la géniale série "Stranger Things". Enfin un petit feu d'artifice pour le finish au-dessus de la mainstage. Pas un seul titre de la période "Load" "ReLoad" ou même de "Death Magnetic", en 2h difficile de tout mettre, le concert aurait pu durer 10h et j'aurai tout écouté.



Voilà, après 10 jours sur place à Clisson, on a droit a un très beau et long feu d'artifice en musique. Le bilan de ce Hellfest 2022 : plus de 350 groupes programmés, j'ai dû en voir une centaine, plus de 8000 photos en 7 jours, quelques dizaines de Kilomètres parcourus par jour, pas beaucoup d'heures de sommeil, quelques litres de bière et de café. Température passant de 15 degrés à plus de 40. Du soleil et de la pluie. Plein de rencontres avec des gens sympas qui crient "Apéro". On pourrait en parler pendant des heures, mais ça ne se raconte pas, ça se vit. Bref une excellente et magnifique double édition, mémorable.










Hellfest : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2022 - Samedi 25 Juin : Guns n' Roses, Epica, Nightwish, The Exploited, Slift, Hallas, Stereotypical Working Class, Gloryhammer en concert

Hellfest 2022 - Samedi 25 Juin : Guns n' Roses, Epica, Nightwish, The Exploited, Slift, Hallas, Stereotypical Working Class, Gloryhammer par Pipoulem
Clisson, le 25/06/2022
Hellfest 2022 deuxième partie, samedi 25 Juin La fatigue commence à se faire sentir après les 5 premiers jours du Hellfest, mais cela devient comme une routine... La suite

Hellfest 2022 - Vendredi 24 juin : Nine Inch Nails, Decapitated, Stöner, Moonspell, Benighted, Pogo Car Crash Control, Ihsahn, Portrayal Of Guilt, Gaerea, Human Impact en concert

Hellfest 2022 - Vendredi 24 juin : Nine Inch Nails, Decapitated, Stöner, Moonspell, Benighted, Pogo Car Crash Control, Ihsahn, Portrayal Of Guilt, Gaerea, Human Impact par Pipoulem
Clisson, le 24/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, vendredi 24 Juin Portrayal Of Guilt (Temple) Le vendredi commence déjà, la nuit a été courte, au programme quelques belles choses... La suite

Hellfest 2022 - Jeudi 23 juin : Helloween, Heilung, Warduna, Solstafir, Zeal and Ardor, Phil Campbell and the Bastard Sons, Lili Refrain, Crown, The Ruins Of Beverast, Worst Doubt en concert

Hellfest 2022 - Jeudi 23 juin : Helloween, Heilung, Warduna, Solstafir, Zeal and Ardor, Phil Campbell and the Bastard Sons, Lili Refrain, Crown, The Ruins Of Beverast, Worst Doubt par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, 23 juin Après une première partie de festival sous la canicule (voir les live reports de Phil là) grâce à quelle on a les yeux et les... La suite

(mon) Hellfest 2022, 3-3 : Landmvrks, Moscow Death Brigade, Regarde les Hommes Tomber, Jinjer, Red Fang, Maximum The Hormone, Life of Agony, Perturbator, Judas Priest, Alcest, Gojira, Watain (+ Deadly Apples, Vile Creature, Dyscarnate, Korn, Dying Fetus) en concert

(mon) Hellfest 2022, 3-3 : Landmvrks, Moscow Death Brigade, Regarde les Hommes Tomber, Jinjer, Red Fang, Maximum The Hormone, Life of Agony, Perturbator, Judas Priest, Alcest, Gojira, Watain (+ Deadly Apples, Vile Creature, Dyscarnate, Korn, Dying Fetus) par Philippe
Site du Hellfest, Clisson, le 19/06/2022
Le toujours-difficile-troisième-jour-au-Hellfest, commence sous de bien mauvais auspices. Plus précisément et au risque d'être un peu trivial, on se retrouve en effet à attendre,... La suite

Destruction : les dernières chroniques concerts

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 2/3) : Twisted Sister + Helloween + Europe + Annihilator + Destruction + Nuclear Assault + Angeles del Infierno + Powerwolf  en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 2/3) : Twisted Sister + Helloween + Europe + Annihilator + Destruction + Nuclear Assault + Angeles del Infierno + Powerwolf par Gandalf
Barcelone, le 24/07/2015
Voilà une grosse journée très bien remplie, qui a, sans surprise, etait dominée par TWISTED SISTER ! Comme l'a fait remarqué Snider pendant le set, c'est certainement la dernière... La suite

Hellfest 2011 - 2ème journée : Scorpions, Bad Brains, Coroner, Thin Lizzy, Destruction, Sodom, Kreator, Whiplash, Mekong Delta, Angel Witch, The Haunted, U.F.O., Municipal Waste en concert

Hellfest 2011 - 2ème journée : Scorpions, Bad Brains, Coroner, Thin Lizzy, Destruction, Sodom, Kreator, Whiplash, Mekong Delta, Angel Witch, The Haunted, U.F.O., Municipal Waste par Abigail Darktrisha
Clisson, le 18/06/2011
Cette journée sera la plus forte en émotions avec l'hommage rendu à Patrick Roy après le concert de Scorpions. Très axée thrash Allemand et Américain, la main stage 2 proposera... La suite

Destruction/Flotsam&Jetsam/Enforcer/Nervosa en concert

Destruction/Flotsam&Jetsam/Enforcer/Nervosa par jorma
Le Moulin Marseille, le 23/09/2016
Alors là, plus old school que ça tu meurt. Ressort ta veste à patch mon pote, remet ton plus beau tee shirt de Sacred Reich, tes baskets adadas pourries, diriges toi vers le... La suite

EyeHateGod : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2015 (3/3) : Korn, Eyehategod, Alestorm, Les Ramoneurs de Menhirs, In Flames, Samael, Life Of Agony, Red Fang, Russian Circles, Nuckear Assault, Hollywood Undead, The Crown...  en concert

Hellfest 2015 (3/3) : Korn, Eyehategod, Alestorm, Les Ramoneurs de Menhirs, In Flames, Samael, Life Of Agony, Red Fang, Russian Circles, Nuckear Assault, Hollywood Undead, The Crown... par Gandalf
Clisson, le 21/06/2015
DIMANCHE 21 JUIN Cette dernière journée sera consacrée à la découverte, et à la redécouverte de vieux groupes pas vu depuis des années, en papillonnant de scènes en... La suite

Hangman's Chair : les dernières chroniques concerts

Behemoth, Powerwolf, Young Gods, Clutch, Slift, Dark Funeral, Les Wampas, Perturbator, My Own Private Alaska, Hangmans Chair, Exodus, The Libertines, The Hives... (Motocultor Festival 2022) en concert

Behemoth, Powerwolf, Young Gods, Clutch, Slift, Dark Funeral, Les Wampas, Perturbator, My Own Private Alaska, Hangmans Chair, Exodus, The Libertines, The Hives... (Motocultor Festival 2022) par Kévin Cenier
Saint-Nolff, le 21/08/2022
Petit bilan du festival Motocultor 2022. On va commencer par le négatif, même si franchement je n'ai pas tant à me plaindre que ça... Ouverture du camping en retard mercredi,... La suite

Metallica : les dernières chroniques concerts

Metallica (World Wired Tour) + Ghost en concert

Metallica (World Wired Tour) + Ghost par Philippe
Stade de France, Saint-Denis, le 12/05/2019
Dans le genre "concert quasi-impossible à choper à l'ouverture de la billetterie", où l'on se bat désormais contre les robots d'escrocs notoires comme Viagogo ("Viens, gogo !",... La suite

Metallica + Ghost (Worldwired Tour 2019) en concert

Metallica + Ghost (Worldwired Tour 2019) par Samuel C
Estadio do Restelo - Lisbonne, le 01/05/2019
Metallica débutait le 1er mai une nouvelle tournée européenne à Lisbonne. Le stade du Restelo se situe à l'ouest de la ville dans le quartier historique de Belem, à 15 minutes... La suite

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) en concert

Metallica + Kvelertak (Worldwired Tour 2017) par Benjamin Wozniak
AccorHotels Arena, Paris, le 10/09/2017
Il est de ces concerts où l'on va avec la banane, où l'on sait à quoi s'attendre, où l'on sait que le show sera assuré, où l'on sera face à des légendes. Metallica est de ceux... La suite

Metallica (Worldwired Tour 2017) en concert

Metallica (Worldwired Tour 2017) par Gandalf
AccorHotels Arena, Paris, le 10/09/2017
Sans vouloir me répéter dans mes compte rendus du groupe, encore une fois, les Mets ont proposé un show énormissime ! Les années passent et les mecs ne faiblissent pas... La suite

Regarde Les Hommes Tomber : les dernières chroniques concerts

(mon) Hellfest 2022, 3-3 : Landmvrks, Moscow Death Brigade, Regarde les Hommes Tomber, Jinjer, Red Fang, Maximum The Hormone, Life of Agony, Perturbator, Judas Priest, Alcest, Gojira, Watain (+ Deadly Apples, Vile Creature, Dyscarnate, Korn, Dying Fetus) en concert

(mon) Hellfest 2022, 3-3 : Landmvrks, Moscow Death Brigade, Regarde les Hommes Tomber, Jinjer, Red Fang, Maximum The Hormone, Life of Agony, Perturbator, Judas Priest, Alcest, Gojira, Watain (+ Deadly Apples, Vile Creature, Dyscarnate, Korn, Dying Fetus) par Philippe
Site du Hellfest, Clisson, le 19/06/2022
Le toujours-difficile-troisième-jour-au-Hellfest, commence sous de bien mauvais auspices. Plus précisément et au risque d'être un peu trivial, on se retrouve en effet à attendre,... La suite

Svart Crown : les dernières chroniques concerts

Septicflesh + Svart Crown + W.E.B.  en concert

Septicflesh + Svart Crown + W.E.B. par Abigail Darktrisha
Le Marché Gare - Lyon, le 15/05/2011
  Cliquer ici pour accéder à la galerie complète des photos Si le temps orageux a fait perdre presque 20 degrés en deux jours à la région, il y a bien un lieu où... La suite

Terror : les dernières chroniques concerts

(mon) Hellfest 2018, 2-3 : Redemption, Pensées Nocturnes, Get the Shot, Jessica93, L7, Turnstile, Ho99o9, Heilung, Memoriam, Terror, Body Count, Madball, Dead Cross, Neurosis, Dimmu Borgir en concert

(mon) Hellfest 2018, 2-3 : Redemption, Pensées Nocturnes, Get the Shot, Jessica93, L7, Turnstile, Ho99o9, Heilung, Memoriam, Terror, Body Count, Madball, Dead Cross, Neurosis, Dimmu Borgir par Philippe
Hellfest, Clisson, le 23/06/2018
Deuxième journée dans l'enfer - vraiment tout relatif - du Hellfest. Comme nous sommes accueillis dans un campement de thrashmetalheads très pointus, on y entend régulièrement au... La suite

Clisson : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2022 - Samedi 25 Juin : Guns n' Roses, Epica, Nightwish, The Exploited, Slift, Hallas, Stereotypical Working Class, Gloryhammer en concert

Hellfest 2022 - Samedi 25 Juin : Guns n' Roses, Epica, Nightwish, The Exploited, Slift, Hallas, Stereotypical Working Class, Gloryhammer par Pipoulem
Clisson, le 25/06/2022
Hellfest 2022 deuxième partie, samedi 25 Juin La fatigue commence à se faire sentir après les 5 premiers jours du Hellfest, mais cela devient comme une routine... La suite

Hellfest 2022 - Vendredi 24 juin : Nine Inch Nails, Decapitated, Stöner, Moonspell, Benighted, Pogo Car Crash Control, Ihsahn, Portrayal Of Guilt, Gaerea, Human Impact en concert

Hellfest 2022 - Vendredi 24 juin : Nine Inch Nails, Decapitated, Stöner, Moonspell, Benighted, Pogo Car Crash Control, Ihsahn, Portrayal Of Guilt, Gaerea, Human Impact par Pipoulem
Clisson, le 24/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, vendredi 24 Juin Portrayal Of Guilt (Temple) Le vendredi commence déjà, la nuit a été courte, au programme quelques belles choses... La suite

Hellfest 2022 - Jeudi 23 juin : Helloween, Heilung, Warduna, Solstafir, Zeal and Ardor, Phil Campbell and the Bastard Sons, Lili Refrain, Crown, The Ruins Of Beverast, Worst Doubt en concert

Hellfest 2022 - Jeudi 23 juin : Helloween, Heilung, Warduna, Solstafir, Zeal and Ardor, Phil Campbell and the Bastard Sons, Lili Refrain, Crown, The Ruins Of Beverast, Worst Doubt par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, 23 juin Après une première partie de festival sous la canicule (voir les live reports de Phil là) grâce à quelle on a les yeux et les... La suite

(mon) Hellfest 2022, 3-3 : Landmvrks, Moscow Death Brigade, Regarde les Hommes Tomber, Jinjer, Red Fang, Maximum The Hormone, Life of Agony, Perturbator, Judas Priest, Alcest, Gojira, Watain (+ Deadly Apples, Vile Creature, Dyscarnate, Korn, Dying Fetus) en concert

(mon) Hellfest 2022, 3-3 : Landmvrks, Moscow Death Brigade, Regarde les Hommes Tomber, Jinjer, Red Fang, Maximum The Hormone, Life of Agony, Perturbator, Judas Priest, Alcest, Gojira, Watain (+ Deadly Apples, Vile Creature, Dyscarnate, Korn, Dying Fetus) par Philippe
Site du Hellfest, Clisson, le 19/06/2022
Le toujours-difficile-troisième-jour-au-Hellfest, commence sous de bien mauvais auspices. Plus précisément et au risque d'être un peu trivial, on se retrouve en effet à attendre,... La suite