Accueil Chronique de concert Hubert-Félix Thiéfaine (Tournée Unplugged... )
Dimanche 25 février 2024 : 6736 concerts, 27049 chroniques de concert, 5404 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hubert-Félix Thiéfaine (Tournée Unplugged... )

Hubert-Félix Thiéfaine (Tournée Unplugged... ) en concert

Maison de la Culture, Clermont-Ferrand 13 janvier 2022

Critique écrite le par



Hubert-Félix Thiéfaine, on l'a beaucoup écouté et vu sur scène en fumant de la weed à la fin des années 80 et au début des années 90. Puis on l'a un peu perdu de vue, tout en gardant du respect pour l'auteur compositeur interprète et en continuant à gratouiller de temps en temps "La fille du coupeur de joints" sur notre guitare en fin de soirée entre potes. Et puis début 2022, en pleine pénurie de live, on se dit "et si on essayait Thiéfaine en version Unplugged sur l'une des premières dates de sa nouvelle tournée ?" Cette série de concerts qui s'étire sur toute l'année 2022 risque d'être intéressante car HFT (pour les intimes) a prévu de faire la part belle à ses titres folk, à ses morceaux rarement joués en live et à ses tubes en version dépouillée, tout en agrémentant sa prestation de quelques nouveautés extraites de son dernier disque, "Géographie du vide".



Si ses concerts sont souvent too much et franchement variet' en mode full band quand il joue dans les grandes salles de France et de Navarre, l'auteur d'"Alligators 427", de passage mi janvier dans le cadre intimiste de la Maison de la Culture de Clermont-Ferrand (une sorte de Grand Rex de 1400 places assises), a quand même écrit un paquet de chansons marquantes au cours de sa carrière (celles que l'on vient de citer, mais également "Les dingues et les paumés", "113ème cigarette sans dormir", "Je t'en remets au vent", "Mathématiques souterraines", "Lorelei Sebasto Cha" etc.), sans omettre de les chanter avec une voix grave qui en impose méchamment. L'on se dit que le dénuement et la sobriété devraient plus mettre en valeur ses morceaux que les concours de solos de guitares des tournées précédentes (comme lors de son dernier concert au Printemps de Bourges, en 2019, avec trois guitaristes ferraillant sur chaque titre).



Il est presque 20h30 quand le maitre de cérémonie fait son apparition sur la scène de la salle Jean Cocteau, qui est quasi complète et salue l'arrivée des musiciens avec une belle ovation. Tout de noir vêtu, l'homme ayant débuté en 1978 avec l'album "Tout corps vivant branché sur le secteur étant appelé à s'émouvoir... " commence par un petit discours introductif où l'on perçoit la lassitude provoquée par les deux ans de pause forcée, mais aussi son fameux humour mutin. La troupe attaque bille en tête avec "La ruelle des morts", le dernier tube de la carrière de Thiéfaine, sur lequel on constate que le groupe est bon et que son leader possède toujours sa voix gravement impressionnante, même si elle apparait un peu voilée sur ce premier titre.



La suite s'avèrera plus assurée vocalement (il faut bien se chauffer, surtout si l'on a un petit rhume, comme c'est le cas ce soir) et aussi surprenante que touchante : Thiéfaine se la joue souvent à la Bob Dylan (son idole, avec le grand Léo Ferré), avec guitare sèche et harmonica, chante toujours aussi bien et bénéficie des arrangements délicats distillés par son combo. Le fils de la vedette du jour, Lucas Thiéfaine, alterne entre guitare, basse et batterie (où il en fait parfois trop), Christopher Board caresse ses claviers et autres orgues Hammond, Jean-François Assy agrémente le tout de ses interventions au violoncelle (quand il n'est pas à la basse), tandis que le saxophoniste Frédéric Gastard réconcilie avec son instrument parfois décrié, tout en dérapant en deux ou trois occasions dans l'excès de virtuosité. Malgré quelques petites imperfections, sans doute dues au fait que c'est le début de tournée, ce que l'on retient surtout c'est le nombre conséquent de morceaux qui saisissent l'auditeur à la gorge et le touchent au cœur : "Je t'en remets au vent" et "Vendôme Gardénal Snack" sont des modèles de ballades chanson folk désespérées, "Lorelei Sebasto Cha" et "Les dingues et les paumés" rappellent les grands moments sex & drugs & rock 'n roll de ce grand mec de la chanson made in France qu'est Hubert-Félix T., la folk crépusculaire de "Petit matin 4.10 heure d'été" donne envie de chialer et le très "poète maudit" "Page noire" prouve que l'inspiration n'est pas tarie, puisqu'il figure sur le dernier album en date.



Cela fait donc beaucoup de beaux moments, et c'est sans compter sur le rappel, avec le puissant "Ad orgasmum aeternum", la très gratinée et rock 'n roll "La queue" et le tubesque autant que jubilatoire "La fille du coupeur de joints", en final fédérateur avec toute la salle aux anges. N'en déplaise à l'intelligentsia parisienne (qui se touche trop la nouille sur Bashung à notre humble avis, même si on adore le regretté Alain), Thiéfaine est un artiste qui compte dans l'histoire de la chanson folk rock d'ici. Sa tournée "Unplugged... " est une occasion immanquable de communier avec lui sur une set list aussi sobre que classe, et ce dans des conditions inédites de proximité.

Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...

> Réponse le 02 février 2022, par Agnès Guillemin

Cette critique est tellement belle et élogieuse que j'ai hâte d'être à ce soir pour voir Hubert-Felix, ce poète merveilleux, à Lyon à la Bourse du Travail...   Réagir


Hubert-Félix Thiéfaine : les dernières chroniques concerts

Hubert-Félix Thiéfaine & Paul Pavillon en concert

Hubert-Félix Thiéfaine & Paul Pavillon par Jérôme Justine
Zénith d'Auvergne, Cournon/Clermont-Fd, le 17/03/2023
Je suis encore allé voir et écouter Thiéfaine, Hubert-Félix pour les intimes, et j'ai plutôt bien aimé. Le gars Hubert ballade ses textes depuis plus de 40 ans, il doit même avoir... La suite

Hubert-Félix Thiéfaine en concert

Hubert-Félix Thiéfaine par Jérôme Justine
Opéra de Vichy, le 16/04/2022
Samedi 16 Avril 2022. Vichy. Opéra... Drôle de lieu que cet opéra pour rassembler sur son parvis une bande vieux rockeurs et de jeunes punks à crêtes. Les dorures du lieu n'ont... La suite

Hubert-Félix Thiéfaine en concert

Hubert-Félix Thiéfaine par lol
Olympia, Paris, le 22/11/2019
Deux soirées à l'Olympia clôturaient la tournée triomphale de rétrospective des 40 ans de carrière d'Hubert-Félix Thiéfaine. Initiée il y a plus d'un an, elle avait fait escale... La suite

Hubert-Félix Thiéfaine (Printemps de Bourges 2019) en concert

Hubert-Félix Thiéfaine (Printemps de Bourges 2019) par Didlou
Le W, Bourges, le 17/04/2019
Hubert-Félix Thiéfaine au Printemps de Bourges, le 17 avril 2019... Thiéfaine en concert c'était une première pour moi, et quelle première ! Le public réuni sous le... La suite

Maison de la Culture, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Pablo Mira dit des choses contre de l'argent en concert

Pablo Mira dit des choses contre de l'argent par Pierre Andrieu
Maison de la Culture, Clermont-Ferrand, le 24/02/2022
A la fin de son hilarant spectacle "Pablo Mira dit des choses contre de l'argent", le susnommé humoriste et chroniqueur télé et radio a demandé des retours sur internet au... La suite

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Jérôme Justine
Maison de La Culture, Clermont-Ferrand, le 28/02/2020
C'est après une bonne journée de campagne électorale et de travail à la campagne à tailler des plantes qui n'ont toujours pas compris que l'hiver est là, que je me dirige,... La suite

Pascal Comelade et le Bel Canto Orquestra par Pierre Andrieu
Maison de la Culture, salle Boris Vian, Clermont-Ferrand, le 06/10/2006
Rocanrol bric-à-brac Programmés par La Comédie, scène nationale de Clermont-Ferrand, Pascal Comelade et le Bel Canto Orcquestra ont déchaîné les passions dans la cadre intimiste de la salle Boris Vian de la Maison de la Culture. Le concert - complet, comme celui du 5 octobre -, a permis d'apprécier à sa juste valeur l'univers... La suite