Accueil Chronique de concert Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall)
Jeudi 22 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall)

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Maison de La Culture, Clermont-Ferrand 28 février 2020

Critique écrite le par

C'est après une bonne journée de campagne électorale et de travail à la campagne à tailler des plantes qui n'ont toujours pas compris que l'hiver est là, que je me dirige, accompagné de mon fiston musicien, (toujours dans les bons coups celui-ci) vers la Maison des Congrès et de la Culture, salle Jean Cocteau plus précisément, de cette belle cité arverne, nommée dans les guides touristiques les plus chevronnés du doux nom de Clermont-Ferrand. Qu'est-ce que je faire faire dans cette salle clermontoise plus communément utilisée pour de la danse, du théâtre, du jazz festivalier ou du comique troupier, que pour du rock ? Et bien je vais poser mon noble postérieur sur ce velours rouge numéroté pour écouter une version un peu particulière de The Wall, opéra bouffe en deux actes des célèbres Pink Floyd.



"Mais qu'est ce qu'elle a de particulier cette version?", me demanderez-vous avec une intelligence qui me surprends un petit peu. Et bien, vous répondrai-je, c'est une version couillue ! Tout d'abord j'assume cette image phallocrate et un brin provocatrice, mais je vais même tenter de vous la faire assimiler. Le projet est né il y a fort longtemps déjà, autour d'un bol de café et d'une chocolatine. Deux musiciens locaux, Cédric Oléon, chanteur au très large spectre vocal et guitariste doublement cordé, et son compère Pierre Librini sorte de doux colosse à la casquette à l'envers et aux solos renversants, décident de reprendre cet album mythique en version deux guitares. Quel courage n'est-ce pas ? Des soudards tel que moi vont les voir en concert, très indécis et en ressortent, je dois l'avouer, ébahis. Non seulement, ça fonctionne, mais en plus c'est très intéressant comme version.



Alors, accompagné du chapeauté Patrick, ils décident de voir plus loin, plus haut, plus fort. Ils s'accoquinent avec une chorale, La Grande Vocale de Clermont-Ferrand dirigée par Marie-Pierre Villermaux et tant qu'on y est un orchestre, L'Orchestre d'Harmonie de Clermont-Ferrand. Le chef d'orchestre de cet ensemble, Guillaume Cardot se chargeant, rien que cela, de composer l'ensemble des arrangements. Ensuite, on bosse, on bosse et on bosse pendant presque 9 mois et on enfante sur deux jours d'un projet magnifiquement osé.



Donc, naturellement, n'ayant rien trouvé à redire sur la version deux guitares, je ne pouvais pas rater cette version là, sûr et certain qu'avec presque 150 musiciens et musiciennes, chanteurs et chanteuses sur scène, il ne pouvait pas ne pas y avoir de couacs ! Grand seigneur, je leur laisse la première soirée, n'aimant pas tirer sur les ambulances. On est un bon chasseur ou pas. C'est donc le vendredi que je me dirige donc vers cette salle. Première non surprise, le public est en grande partie celui que l'on croise habituellement en ces lieux, enfin, les premiers arrivés, parce que juste vers 20h30, les chevelus et autres blousons de cuirs rentrent aussi dans ce haut lieu de la culture clermontoise. Mise en scène sobre : les deux sièges et pédaliers des deux protagonistes chacun de côté de la scène, un peu éloigné pour les embrasser d'un même regard. 20h30, une bande son commence, les deux musiciens entrent en scène, le rideau rouge s'ouvre. Première ovation. Première impression : Tudieu ça fait du monde quand même !! et ça commence à jouer.



Tout d'abord, le son. Parfait ou presque, Tout les instruments sont audibles, les guitares en avant mais pas trop, les chœurs et la voix de Cédric bien équilibré. Un petit coup d'œil en arrière vers la régie, et aucune surprise c'est Monsieur Lamaze aux manettes. Les lumières et les ambiances sont intéressantes. Mais pour le reste, c'est une foutue méga claque, une branlée digne d'un Italie - All Blacks, une vidéo d'un candidat à la mairie de Paris. Bref c'est énorme. Les deux loustics sont toujours autant en place. Cédric est toujours autant bluffant vocalement, et il tient vraiment bien le personnage principal de ce concept album. Plus le concert passe, plus il semble fou à tel point qu'on ne serait pas surpris que des gentils Messieurs tout de blanc vêtu ne viennent le chercher à la fin du show. Pierre, quant à lui, est magistral de concentration et de maîtrise. Et, à Nouveau, quelle interprétation de ce solo en électrique !



Et puis, il faut parler des apports du chœur et de l'orchestre. Parfois, les versions orchestrales de grandes œuvres rock se transforment en espèce de sirop pour la toux ou de pilules laxatives. Là, ce n'est pas le cas. L'orchestre et le chœur sont là pour mettre entourer, renforcer le travail de Pierre et Cédric qui eux-mêmes sont là pour mettre en avant l'œuvre de Pink Floyd. Donc ça marche. Le public ne s'y trompe pas, ayant parfois du mal à maîtriser la répression des applaudissements. Certes, il y a bien eu quelques petits couacs, mais si peu, tellement à la marge que face à une tel travail, à une telle générosité, et ben on ne les a même pas vus. Sérieusement, c'était vraiment chouette, tellement qu'on a pas envie que ça finisse, qu'on en voudrait encore, que s'ils repassaient ce samedi, j'y retournerai sans peine.



Mon gamin a découvert ce soir là à la fois The Wall, un concert orchestral et ce que le talent, le travail et la volonté pouvaient faire. Ses yeux brillaient hier comme rarement. Les miens aussi, et ceux de beaucoup de personnes hier soir. Alors les gars c'est quand vous voulez pour remettre ça, et pour le coup, là, chez moi, et bien je vous fais à nouveau une standing ovation !



Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...

A lire, une chronique du concert de Roger Waters - The Wall Live au Stade de France en septembre 2013...


David Gilmour : les dernières chroniques concerts

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Jérôme Justine
La Puce à L'oreille, Riom, le 25/05/2019
Quand on m'a demandé si je voudrais bien venir chroniquer un concert hommage à Pink Floyd, dans cette bonne salle de la Puce à l'Oreille à Riom, avec une organisation de Rock the... La suite

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Didlou
La Puce à L'oreille, Riom, le 25/05/2019
Il fallait être La Puce à l'Oreille de Riom pour la soirée Rock the night, qui avait programmé Eclose Plays Pink Floyd The Wall ! Eclose est un groupe composé de deux Clermontois,... La suite

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016) en concert

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016) par Gandalf
Arènes de Nimes, le 21/07/2016
Le Maitre David Gilmour, dans le majestueux cadre des Arènes de Nîmes, une belle chance d'enfin voir live cette légende poser ses doigts délicats sur des cordes délivrant... La suite

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016) en concert

David Gilmour (Festival de Nîmes 2016) par Billduvaucluse
Nîmes - Arênes, le 21/07/2016
Je ne sais pas si c'était parce que c'était le 21 que j'ai assisté au concert et non pas le 20, mais je n'ai absolument pas le même ressenti mi figue mi-raisin que la personne... La suite

Roger Waters : les dernières chroniques concerts

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Jérôme Justine
La Puce à L'oreille, Riom, le 25/05/2019
Quand on m'a demandé si je voudrais bien venir chroniquer un concert hommage à Pink Floyd, dans cette bonne salle de la Puce à l'Oreille à Riom, avec une organisation de Rock the... La suite

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Didlou
La Puce à L'oreille, Riom, le 25/05/2019
Il fallait être La Puce à l'Oreille de Riom pour la soirée Rock the night, qui avait programmé Eclose Plays Pink Floyd The Wall ! Eclose est un groupe composé de deux Clermontois,... La suite

Roger Waters - Us And Them Tour 2018 en concert

Roger Waters - Us And Them Tour 2018 par lol
U Arena, Nanterre, le 08/06/2018
Après le triomphe de la tournée "The Wall" qui s'était achevée au Stade de France en 2013, on pensait que Roger Waters allait jouir d'une confortable retraite. Mais en 2018, à... La suite

Roger Waters (Pink Floyd) en concert

Roger Waters (Pink Floyd) par Philippe
Halle Tony Garnier, Lyon, le 09/05/2018
Après le compte-rendu détaillé de l'ami Gandalf à Barcelone, étant donné que la set-list était rigoureusement la même à Lyon et que Concertandco n'a pas été accrédité pour des... La suite

Maison de La Culture, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Pascal Comelade et le Bel Canto Orquestra par Pierre Andrieu
Maison de la Culture, salle Boris Vian, Clermont-Ferrand, le 06/10/2006
Rocanrol bric-à-brac Programmés par La Comédie, scène nationale de Clermont-Ferrand, Pascal Comelade et le Bel Canto Orcquestra ont déchaîné les passions dans la cadre intimiste de la salle Boris Vian de la Maison de la Culture. Le concert - complet, comme celui du 5 octobre -, a permis d'apprécier à sa juste valeur l'univers... La suite