Accueil Chronique de concert Iggy Pop (La Musicale)
Vendredi 22 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Iggy Pop (La Musicale)

Iggy Pop (La Musicale) en concert

Studio 210 - Canal+ - Saint-Denis 02 mai 2016

Critique écrite le par


Quelle aventure ce concert! Ne pouvant me rendre au concert "officiel" parisien du 15 mai, je rongeais mon frein depuis des semaines. Lorsque j'appris quelques jours avant que l'iguane devait jouer un show case pour la chaîne cryptée, mon sang ne fit qu'un tour : il fallait que j'assiste à cet événement.

Après un mail de supplique dans lequel j'exprimais consciencieusement ma passion pour le leader des Stooges, je reçu une réponse positive et miraculeuse de la production : j'étais invité le lundi 2 mai à 18h45 au studio 210 à Aubervilliers!

Le temps de régler les contraintes matérielles, nous étions dans le train.


Il faut dire que j'y tenais à ce concert. En effet, je suis assez passionné par le personnage d'Iggy Pop, dont je trouve la carrière pour le moins singulière. Ayant eu raison 10 ans avant tout le monde avec les Stooges, ce mec là a eu ensuite un parcours assez chaotique.

Ce parcours, il le doit à un véritable et attachant manque de carriérisme, de cynisme. Il n'a pas la moitié de châteaux de la Loire comme Mick Jagger, il n'est pas devenu milliardaire grâce à Facebook comme Bono. A l'instar des Ramones avant lui, ultra influents, mais morts pauvres, Iggy a vécu, sans vraiment se préoccuper de capitaliser sur son talent.

Du coup, aujourd'hui il fait des pubs pour le bon coin, et sort des albums de reprises en français produits par le mec de vente-privees.

Pour être honnête, il lui a aussi manqué peut-être un peu de vrai génie, de hauteur artistique. Ce mec là n'a réussi de grandes choses que lorsqu'il a été bien entouré. Par les Stooges d'abord (avec qui il a inventé le punk), par David Bowie ensuite (avec qui il a pondu deux chef d'oeuvres). Le reste de sa production discographique ayant été assez indigente.

Or, en 2016 un petit miracle est arrivé. Tel Johhny Cash se faisant cornaquer par Rick Rubin (pour la fantastique série de disques American), le stakhanoviste Josh Homme (Queens of the Stone Age, Eagles of Death Metal, Desert Sessions entre autres) décidait de collaborait avec Iggy pour un album. Cerise sur le gâteau, ils se sont accompagnés de deux tueurs : Matt Helders (batteur d'Arctic Monkeys) et Dean Fertita (Queens of the Stone Age et Dead Weather) pour un groupe incroyablement cohérent, et un résultat fantastique : Post Pop Depression est bien le meilleur album d'Iggy depuis Lust For Life (1977), et pour moi un des meilleurs disques que j'ai pu écouter depuis des lustres.


C'est avec cette dream team qu'il est parti pour une mini tournée européenne (moins d'une dizaine de dates entre le 2 et le 15 mai), et c'est donc avec ce groupe que nous l'avons vu.

Une fois entré dans le studio 210 (et vidé nos poches pour s'assurer que nous n'avions pas nos portables sur nous), nous avons la surprise de constater que nous sommes les premiers à entrer dans la salle! Nous nous installons donc contre la barrière et passons un petit moment à réaliser la chance que nous avons.

Le temps de chauffer la salle, de faire rentrer les VIP (le gratin de Canal, Philippe Manoeuvre, les Kills en goguette...) que voila déjà le groupe qui débarque sur scène. Et ce que je pensais n'être qu'un show-case d'une dizaine de chanson s'est révélé être un véritable concert de deux heures!

Et un concert fantastique. Évacuant pour la première fois de sa carrière tout le volet Stooges de sa setlist, Iggy assume enfin son coté Pop en ne jouant quasi exclusivement que des chansons de ses trois chef d'oeuvres "solo" : les deux avec Bowie bourrés jusqu'à la gueule de tubes, et le dernier avec Homme. Ce parti-pris est une vrai réussite et une cure de jouvence : Iggy semble avoir 10 ans de moins depuis la dernière fois ou je l'avais vu (le pourtant très bon concert de l'été dernier aux Nuits de Fourvière).

Iggy slamme, fait péter les plombs à la sécurité en invitant le public sur scène , prend le temps d'expliquer d'où viennent ses nouvelles chansons (jusqu'à éclater en sanglot sur Chocolate Drops), et surtout prend un plaisir de fou. Le groupe assure à mort, Homme a un charisme de malade, le batteur est un porc, et Fertita nous viole les oreilles.


Quand on voit ce mec sur scène, à fortiori dans ces conditions, on a pas le sentiment de voir un mec "faire le boulot", pas de cynisme. On voit juste un type heureux, conscient d'être un privilégié, un survivant. C'est quelque chose de très émouvant, qui le rend vraiment attachant.

Ce moment de grâce (un des meilleurs, si ce n'est le meilleur concert que j'ai vu de ma vie) restera comme une parenthèse. Après le 15 mai, ce groupe explosera, chacun retournant dans ses propres projets.

Pour Iggy, la tournée va continuer, mais j'ai bien peur que les prochaines dates avec son petit groupe habituel n'aient pas la même intensité...

Set list :
Lust for Life
Sister Midnight
American Valhalla
Sixteen
In the Lobby
Some Weird Sin
Funtime
Tonight
Sunday
German Days
Mass Production
Nightclubbing
Gardenia
The Passenger
China Girl
Encore:
Break Into Your Heart
Fall in Love With Me
Repo Man
Baby
Chocolate Drops
Paraguay
Success

> Réponse le 10 mai 2016, par Philippe

Le batteur est un porc ? Moi aussi j'en ai écrit des trucs chelous sur les batteurs, mais à ce point... ;-) Pour info, Iggy est censé (à 99,9%) être à nouveau avec Josh à Rock en Seine (qui programme aussi EODM, donc présence de Josh vraiment plus que probable !). PS : vous êtes une clé Allen.  Réagir


Iggy Pop : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France en concert

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 26/12/2019
Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel... La suite

Iggy Pop (Festival des Vieilles Charrues 2019) en concert

Iggy Pop (Festival des Vieilles Charrues 2019) par lol
Carhaix, le 19/07/2019
C'est la quatrième fois en 21 ans que l'Iguane venait arpenter les scènes du festival des Vieilles Charrues. Inconditionnel et fanatique ultime, c'était mon 21ème concert d'Iggy... La suite

Iggy Pop + Julien Doré + Matmatah (Aluna Festival 2017) en concert

Iggy Pop + Julien Doré + Matmatah (Aluna Festival 2017) par fred
Ruoms, le 15/06/2017
Premier jour de la dixième édition du Festival Aluna à Ruoms. Nous débarquons au fin fond de l'Ardèche (et installons notre tente dans un camping à proximité) principalement pour... La suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016) par Stéphane Pinguet
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante,... La suite