Accueil Chronique de concert Iggy Pop
Mardi 31 janvier 2023 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Iggy Pop

Iggy Pop en concert

Le Silo, Marseille 17 mai 2022

Critique écrite le par

Le Silo by Pirlouiiiit 17052022
Ah... Revoir Iggy Pop encore et encore, tant qu'on pourra, tant qu'IL pourra ! Après Les Eurocks 1998 (grande scène envahie à sa demande, un bordel monstre), Le Gaou 2005 (setlist 100 % Stooges - ils étaient encore là !), Rock en Seine 2016 (un super best-of, au top de sa forme)... Il a eu l'amabilité de reprogrammer 2 fois cette date à Marseille depuis 2020 - il tenait donc manifestement à ce qu'on puisse le revoir, merci !

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
Bon. Faut se rendre à l'évidence, même en tournant à l'eau et avec deux-trois trucs customisés (dents, cheveux), il a quand même fini par faire un peu ses 75 ans, James Osterberg. A notre toute première rencontre c'était clairement un iguane (musculeux), en 2005 j'avais admiré sa minceur affutée et presque féline, il y a 6 ans à Paris c'était encore un lézard... En 2022, c'est un peu devenu un ... gecko - vu de profil, il n'y a plus que le bidon et la tête qui aient vraiment du volume - et on dirait même qu'il a un peu rétréci, d'autant qu'il boitera décidément toujours, le pauvre. A croire qu'il n'y a pas de bons prothésistes en Amérique du Nord... Quoi qu'il en soit, tant qu'il n'essaye pas de grimper sur quelque chose (une expérience manifestement douloureuse, qu'il ne fera qu'une fois ce soir), il a encore une belle énergie, et visiblement pas mal d'envie aussi !

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
Avant concert et à force d'avancer pour que mon fils le RE-voie bien (il l'a vu à 4 ans à Paris !), on s'est retrouvés au premier rang, presque fortuitement, donc sur le côté pour ne pas gêner avec mes 187 cm et donc... la tronche littéralement dans le baffle latéral gauche ! Autant dire que le son ne sera pas tout le temps fantastique (mais enfin on a déjà plus souffert dans ses petites salles marseillaises...). Et puis surtout, l'Ig étant tactile comme chacun sait, on aura l'occasion, grâce à plusieurs passages dans notre zone, d'abord d'effleurer timidement ses mollets, puis de toucher ses mains... J'aurai même un léger serrage unique de ma main qui pourrait presque s'apparenter à une caresse - laissez-moi le croire ! I touched a god and I liked it ! C'est peut-être un détail pour vous, mais moi j'en étais tout chose, de sentir ses doigts reptiliens glisser sur les miens. Assurément l'une des expériences digitales les plus stimulantes de ma vie...

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
Mais parlons musique ! La setlist affichée partout sur scène (mais qu'un technicien crétin resté bloqué en 1993 n'a pas voulu nous donner à la fin) n'était certes pas une surprise, inchangée depuis le début de la tournée ("Helloooo, asshole ! We got the Internet too, in France, you know ?"). Mais voulions-nous vraiment être surpris ? Avec un super groupe tout terrain, sans doute même meilleur que la fois précédente (mention spéciale aux deux guitares complémentaires, et aux cuivres apportant de belles couleurs), pas de problème pour honorer toute sa discographie sélective ! A commencer par 2 titres pas trop connus de New Values, très bien pour rentrer dans l'ambiance, et une vague allusion à son album Free, un peu tombée à plat, mis à part pour le message. Plus libre que vous, Iggy, on ne voit pas...

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
Plus important, une visite agréable des années berlinoises également, disons les années "Iggy" : la flippante Mass Production, un peu écourtée heureusement, et beaucoup plus loin au rappel les inévitables et magnifiques jumelles : Sister Midnight et Nightclubbing. L'occasion de repenser à tous les grands qu'Iggy a enterré, et au plus grand d'entre eux bien sûr... Et à ces deux albums fantastiques qu'ils ont sorti coup sur coup en 1977, alors que nous étions personnellement encore occupé... à salir nos couches avec entrain.

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
Mais le groupe assure tout aussi admirablement la partie cri primal, celle de "Iggy Stooge" : il refait assez fidèlement un son stoogien bien rugueux (qui nous rappelle nos vieux vinyles !) pour la couinante TV Eye, la brutale Death Trip, ou encore la magnifique Gimme Danger (sortie de secours du proto-punk à l'époque... chant du cygne du style aujourd'hui ?). Les commentateurs ayant trouvé le son un peu sale n'ont qu'à essayer de réécouter Metallic K.O. - je l'ai fait - et ils entendront à quel point le Silo l'a produit sur du velours ce soir ! Et puis, point important à signaler : sa voix est toujours aussi ferme et admirablement grave, sans éraillement, sans trémolos - magnifique !

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
Quant à la partie la plus "Pop"... mais quel pied ! Fantastiques Lust For Life, géniale The Passenger, hurlées de bon coeur avec lui... Ce sont presque celles qui émeuvent le plus : la salle est en feu, il la salue longuement entre les morceaux, jusqu'au 4e étage, avec un beau sourire et un regard pourtant énigmatique (pour mémoire j'étais au premier rang...) A quoi songe-t-il, songeons-nous alors, la Légende vivante ? Est-il vraiment à 100 % avec nous, est-il encore humain ? Oui en tout cas, quand il place la punchline de la soirée en reniflant son aisselle : "Can you smell me ? ... Well, I can smell YOU !". Humain aussi quand il présente ses musiciens, avec un mot sympa ou drôle pour chacun.e ! Humain encore quand il fait le pitre, saillant toujours les pieds de micro, ou le micro lui-même, avec l'entrain d'un jeune punk !

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
Car humain ou pas, on le savait déjà, Iggy Pop est un mec sympa, c'est bien là sa moindre qualité. Chacun sait aussi, cf punchline citée, qu'il est expert en odeurs corporelles, flatulences en particulier, il en a déjà longuement parlé en interview... Lache-t-il quelques caisses flûtées dans son fute élégant ? Sent-il un peu beaucoup dans cette veste qu'il va bien vite balancer en coulisses ? C'est bien possible, il a gagné ce droit - et puis on a rien senti de particulier, de devant ! Et en tout cas il s'arrache la voix sur I Wanna be your Dog à un point qui la rend déchirante, et donc par projection, émouvante. Comme s'il savait que c'était la dernière fois qu'il la chantait, au moins pour nous (ce qui est fort possible, hélas). Ils quittent la scène comme s'ils allaient revenir dans 3 minutes...

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
... Et en effet ils sont bien vites revenus - pas même eu le temps de nous casser vraiment la voix, alors qu'on y a tout mis ! Le rappel est encore un mini best-of dans le best-of, toutes les époques y sont représentées ! Avec un morceau que seuls les plus grands fans ont reconnu (bravo à eux !), I'm Sick of You, ballade d'amour stoogien qui explose sans prévenir, superbe... Une belle reprise de Hero de Neu ! (j'eusse préféré Heroes de David Bowie, mais j'en eusse alors pleuré, sans aucun doute)...

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
... Et évidemment, cela se termine, comme depuis 40 ans, dans un Search & Destroy d'anthologie, bordélique et assourdissant au poil, même si la scène n'y est plus envahie comme au bon vieux temps... Après un copieux salut, et un concert de 90 minutes (ce qui est vraiment pas mal à cet âge-là, vu l'énergie dépensée), et une monstration de son cul en bonne et due forme (...si à 75 ans on t'applaudit en voyant ton cul, t'auras bien réussi dans la vie !)... le voici déjà parti, nous laissant hébétés mais heureux, assourdis mais émus... et espérant que ce ne soit pas notre dernière rencontre.

Iggy Pop by Pirlouiiiit 17052022
Qui sait, il y a quelques plus vieux, et même des bien plus longtemps défoncés que lui (certes, on pourrait presque les compter sur les doigts de la main), qui tournent encore ? Et comme le disait un mème pendant la COVID (à propos de Keith Richards, mais qui va bien aussi à Iggy !) : "If HE dies, we ALL die !". Alors longue vie, ô grandiose Iggy Pop, icône absolue mais pétant encore le feu et le reste, héros des temps modernes, avec ou sans tournée supplémentaire - vous nous avez tant donné de joies, que vous ferez partie de la bande-son de nos vies, à tout jamais...

Untitled
...Quoique si un jour vous vouliez absolument venir jouer Post Pop Depression, album maudit des années Bataclan, avec tout le super-groupe qui l'a enregistré ? Nous viendrions, sachez-le, anytime, anywhere, any price !

Setlist
Five Foot One
Loves Missing
T.V. Eye (Stooges)
The Endless Sea
Death Trip (Stooges)
Mass Production
Free
Gimme Danger (Stooges)
Lust for Life
The Passenger
I Wanna Be Your Dog (Stooges)

Encore:
Sister Midnight
Run Like a Villain
I'm Sick of You (Stooges)
Hero
Nightclubbing
Search and Destroy (Stooges)

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Untitled

Untitled

> Réponse le 22 mai 2022, par Pirlouiiiit

De toutes les fois où j'ai vu l'animal c'est à dire vers 1995 à un forum Fnac à Paris, à New York en 2004, peu de temps après aux Voix du Gaou en 2005 ou à Istres en 2010 le concert de ce soir au Silo restera mon meilleur souvenir. Pas uniquement parce que c'est le plus récent et sans doute la dernière fois, ni parce que je n'ai sans doute jamais été aussi près de lui (il m'aurait suffit de tendre un peu la main pour le toucher) mais parce qu'il m'a vraiment touché. Souriant, saluant, les yeux qui pétillent, comme amusé de voir l'effet qu'il faisait sur le public avec ses morceaux qui sont devenus pour beaucoup des hymnes. Cette façon de continuer à faire le zouave, la même chose qui m'énervait les précédentes fois cette fois m'a touché. L'escalade maladroite de l'enceinte devant...  La suite | Réagir


Iggy Pop : les dernières chroniques concerts

Iggy Pop (Free Tour 2022) en concert

Iggy Pop (Free Tour 2022) par Stef'Arzak
Le Liberté, Rennes, le 12/05/2022
Ce soir-là au Liberté de Rennes c'est un moment de pur punk (et oui) que nous nous attendons à vivre avec Iggy Pop, malgré l'annonce d'un concert plus calme à la sortie de son... La suite

Iggy Pop (Free Tour 2022) en concert

Iggy Pop (Free Tour 2022) par lol
Salle Pleyel à Paris et Le Liberté à Rennes, le 12/05/2022
En juillet 2019, on avait laissé Iggy Pop triomphant devant le public des Vieilles Charrues après un concert anthologique plein de maitrise, d'électricité et de puissance,... La suite

Iggy Pop (Free Tour 2022) & DJ set The Liminanas en concert

Iggy Pop (Free Tour 2022) & DJ set The Liminanas par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 04/05/2022
Mémorable concert de l'éternel sale gosse Iggy Pop à La Coopé pour sa tournée "Free tour", initialement programmée en 2020 et reportée deux fois pour cause de pandémie. James... La suite

Iggy Pop en concert

Iggy Pop par Nicolas Carpentier
L'Amphithéâtre - Cité des Congrès, Lyon, le 02/05/2022
Après une saleté de pandémie et une tournée reportée de 2 ans, Iggy Pop est enfin de retour sur scène pour nous présenter la tournée prévue dans le cadre de la sortie l'album... La suite

Le Silo, Marseille : les dernières chroniques concerts

Lac des Cygnes en concert

Lac des Cygnes par Luciiiie
Le CEPAC Silo, Marseille , le 28/01/2023
Aujourd'hui est un jour assez mouvementé. En effet, je dois me réveiller tôt pour pouvoir aller à la chorale, puis je dois partir vers 16h45 de mon école pour prendre le métro... La suite

Henri Dès (solo +1) en concert

Henri Dès (solo +1) par Aliiiice
le CEPAC Silo, Marseille, le 14/01/2023
Samedi je suis allé au Silo regarder et écouter Henri Dès avec un copain qui est dans la classe de mon frère. Il y avait aussi mon frère, ma sœur, mon père et ma mère. J'ai... La suite

Gaëtan Roussel + Docile en concert

Gaëtan Roussel + Docile par Janfi
Le Silo, Marseille, le 21/10/2022
20h, les lumières s'éteignent. Docile, petit clin d'œil malicieux sous forme d'anagramme de son nom et prénom, fait son entrée. Ce nom de scène ne doit rien au hasard. C'est... La suite

Iggy Pop en concert

Iggy Pop par G Borgogno
Le Silo Marseille, le 17/05/2022
FREE IGGY. Iggy. Pop. James Osterberg. Jimmy alias Iggy Pop. Comment dire ? Fan jusqu'à l'os. Certainement, plus que 99.999999% des présents ! Possédant presque toute (même si... La suite