Accueil Chronique de concert The Irritones
Vendredi 15 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Irritones

The Irritones en concert

Lollipop Music Store, Marseille 26 février 2010

Critique écrite le par

the Irritones by Pirlouiiiit 26022010

Joli set carré et explosif des Irritones, au magasin Lollipop Music Store, et façon idéale de finir une semaine merdique et chargée en se vidant le cerveau. Autant dire que le groupe joue à domicile : l'un des membres y travaille et les trois autres, pour autant qu'on ait pu l'observer, y habitent tous à peu près à mi-temps. Début à 19 h pile, c'est-à-dire vers 20 heures bien sûr. Les Irritones n'ont toujours pas de myspace, et rien que pour ça il est impossible de les détester autant qu'ils le mériteraient.

the Irritones by Pirlouiiiit 26022010

Bien évidemment les bongos et guitares sèches annoncées n'apparaîtront pas : on attend toujours, plus de trois ans après l'ouverture, le fameux concert "unplugged" régulièrement promis par Olivier Gasoil et ses sbires (anciennement, sous forme Hatepinks), qui permettrait de voir si, oui on non, tout ce punk-rock contondant ne sonnerait pas comme du Cabrel une fois débranché. On a pourtant vu les Rescue Rangers s'y livrer avec succès, et avant eux Michel "CFO" Basly sans ses sbires. Mais peut-être faudra-t-il simplement couper le courant en plein morceau une prochaine fois, pour entendre ce que ça donne.

the Irritones by Pirlouiiiit 26022010

Bref, devant une affluence raisonnable mais pas délirante, plutôt calme mais pas amorphe non plus, les Irritones livrent un super show bien calé et bien enchaîné de leurs mini-tubes servis saignants, braillés et cognés, dont on a retenu : Modern Life, Negative Dots, Rejection et plus loin, Cannibal Kidz, ainsi qu'une chanson sur Jesus Christ ; le frontman n'a pas besoin de regarder ce que font les autres pour pouvoir faire confiance à la régularité de Miguel, Paulo et Rudy, et peut se livrer à ses jeux favoris en plus des braillements : faire l'andouille, sautiller, se cogner la tête, tater des couilles (avec des gants, pas fou le mec), suer sous ses lunettes noires, insulter le public et casser du verre...

the Irritones by Pirlouiiiit 26022010

Et puis évidemment, toujours l'utilisation du décor naturel dans le show. Par le passé on avait eu droit au scotchage de gueule au chatterton, cette fois ci en terme de costume on s'en tiendra à l'utilisation en accessoire d'un (malheureux) vinyl d'AC/DC, tour à tour brandi, frotté contre le torse, ouvert, plié dans tous les sens, cassé, piétiné, la pochette finissant en élégant couvre-chef. Bien évidemment les tauliers restent impuissants devant cet acte de vandalisme boogie-australophobe gratuit : Paulo est coincé derrière sa Rickenbacker, et Stéphane repousse les assauts de verres vides au bar. Pour ma part je repars avec un élégant éventail Back in Black dont je remercie la production du concert.

the Irritones by Pirlouiiiit 26022010

Il faut reconnaître que c'était plutôt amusant, inséré à la fin d'un concert de toutes façons déjà fort enthousiasmant d'un des tout meilleurs groupes en activité à Marseille. Et puis c'est toujours sympa le vendredi soir, quand on est de toute façon trop mou du cul pour faire beaucoup plus, de sortir de chez Lollipop à 21 heures, déjà à moitié bourré et en ayant vu un concert ou mangé japonais...

the Irritones by Pirlouiiiit 26022010

Au fait, le vinyl blanc translucide/poseur/branleur des Irritones est à paraître (release party à la Machine à Coudre le 19.03.2010), et la musique déjà à télécharger illégalement sur irritones.free.fr !


(Plus que pour des raisons historiques, la setlist est là surtout pour emmerder le petit malin qui a cru bon de me la piquer... pas assez rapide, jeune padawan !)

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :




> Réponse le 04 mars 2010, par The Killer

Ah, ben à ce que je vois que ce magazin horrible est donc toujours un repère de drogués et de marginaux...(la photo du public fait vraiment peur je trouve !) Et ces types ils ont tous un anneau dans l'oreille, on sait ce que ça veut dire hein ! En plus comme par hasard c'est le type du magasin qui en profite pour y jouer avec son groupe. Bon mais surement qu'il est juste trop mauvais pour qu'on le programme ailleurs ? Et il y a qu'un seul batteur à Marseille pour qu'il joue dans tous les groupes à la fin ? Et puis surtout quand je lis qu'ils ont même pas de myspace, alors ça c'est vraiment incroyable, j'imagine qu'ils ont pas de facebook ni de skyblog non plus ? non mais comment ils veulent se faire connaître au juste ? Par contre le soi-disant chanteur, que j'ai déjà vu au même...  La suite | Réagir


The Irritones : les dernières chroniques concerts

Interview d'Olivier Gasoil (ex-Bleifrei, Gasolheads, Hatepinks, Irritones), pour la naissance de 'La Flingue' en concert

Interview d'Olivier Gasoil (ex-Bleifrei, Gasolheads, Hatepinks, Irritones), pour la naissance de 'La Flingue' par Philippe
Mon ordinateur, Marseille, 07/01/2013, le 07/01/2013
... La fin du monde n'a pas eu lieu et donc, l'immarcescible Olivier Gasoil joue encore dans un nouveau groupe, La Flingue. Question par clavier interposé à cet accro des écrans,... La suite

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) en concert

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 10/12/2011
Après un samedi commencé au Roll'Studio et continué au Poste à Galène me voici donc à la Machine à Coudre (après être passé au Paradox où la soirée Meltin'Art n'a pas encore... La suite

the Irritones en concert

the Irritones par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store - Marseille, le 09/12/2011
Ce (vendredi) soir encore nous voici au Lollipop pour le showcase des Irritones tout juste rentrés d'une tournée en Allemagne et avec un nouveau disque Pénis Romantique qu'ils... La suite

The Rapidboys + Irritones en concert

The Rapidboys + Irritones par Philippe
enthröpy, Marseille, le 18/11/2011
Chouette soirée à l'Enthröpy (titrée "encore du punk rock pour un monde de merde" ou quelque chose du genre), bien remplie ce vendredi soir. Première partie, les The RapidBoys,... La suite

Lollipop Music Store, Marseille : les dernières chroniques concerts

Sub Power Sun en concert

Sub Power Sun par Catherine B
Lollipop Music Store, Marseille, le 21/02/2020
Béa Paradis... hier soir, mon issue de secours après une nuit sale et pénible... La mienne. Mais pour Béa, la semaine fut bien pire. ... Le Paradis est sans doute de sortir... La suite

Moon Rã en concert

Moon Rã par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 14/02/2020
14 février, Fête des Amoureux depuis plusieurs siècles, dit-on... Mais amoureux de quoi ? Pourquoi pas du rock, après tout... En tout cas, en arrivant au Lollipop Music Store... La suite

Los Bankalos  en concert

Los Bankalos par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 31/01/2020
Grosse soirée, comme tous les vendredi soirs, puisque j'ai prévu cette fois d'aller en famille au Lollipop pour voir Los Bankalos et Stoof qui devrait passer par là, avant de... La suite

Farouche Zoé & les Garçons Electriques en concert

Farouche Zoé & les Garçons Electriques par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 24/01/2020
N'ayant pas pris de notes hier j'ai intérêt à ne pas trainer pour faire une petite chronique sinon j'aurai tout oublié. Vendredi, fin d'une longue semaine où Svet était à Tours,... La suite