Accueil Chronique de concert James Blunt + The Bishops
Samedi 16 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

James Blunt + The Bishops

James Blunt + The Bishops en concert

Le Dôme - Marseille 3 novembre 2008

Critique écrite le par

Entre l'achat du billet par une amie, les annonces sur la réservation en ligne et le concert, le nom du groupe sensé assurer la première partie a changé deux fois : C'est Teddy Thompson sur le billet acheté au mois de juin, c'est Sandrine sur FranceBillet et le matin-même du concert, j'apprends que c'est en fin de compte les Bishops qui s'y collent. Tant mieux, on n'y perd pas au change. Peut-être que Teddy Thompson ou Sandrine (j'ai écouté quelques morceaux de chacun pour me faire une idée) auraient été plus raccord avec la deuxième partie mais moi, je préfère les Bishops.

Il ne fallait pas être en retard : à 19h42, The Bishops donc, entrent sur la scène. Un trio look années 60 au moins pour le guitariste et le bassiste. Le batteur, lui, a une batterie et un style (tchak a poom - tchak a poom) années 60 également mais son look à lui est hors du temps. Ils jouent un rock gentillet qui va chauffer la salle mais sans plus et même échauffer les oreilles de certains. Au niveau de la programmation, c'est un choix curieux, un peu comme quand les Beatles chauffaient la salle de Sylvie Vartan. Je ne faisais pas partie de ceux qui criaient "Rentrez chez vous", ça m'a même assez plu même si aucun des morceaux joués ne m'a fait vibrer. C'est vrai que les compositions manquent un peu de variété et que l'interprétation est un peu trop prévisible. A 20h25, c'était plié. Pour ceux qui arrivaient à 20h30 pour voir Sandrine ou Teddy Thompson, c'était doublement raté.

A 21h00 pétantes, James Blunt déboule. Son entrée sur Breathe est très dynamique. Il fait des aller/retour en sautillant sur la rampe en hauteur puis descend les escaliers en courant. Le public est soulagé quand il arrive en bas entier : le concert va pouvoir avoir lieu. Au niveau du dynamisme, c'est fini pour une bonne demi-heure. Il enchaîne les titres sans passion avec plus ou moins de bonheur. Dans la colonne plus : Billy, High ou Shine On. Dans la colonne moins : I Really Want You, morceau intimiste qu'il n'a pas pu jouer comme il le souhaitait. Il voulait apparemment le silence absolu dans le Dôme, mais le public n'a pas été assez respectueux à son goût semble-t-il. Bref, il semblait mal à l'aise et nous aussi : on avait l'impression qu'il ne nous aimait pas. Il nous montre qu'il a bien travaillé les enchaînements : juste après, il interprète "un nouvel chanson qui t'appelle en français Amor Amor Amor" (sic). Love Love Love (je traduis pour ceux qui ne parlent pas espagnol), c'est du sous-Genesis de la pire époque ! Espérons que le reste du prochain album soit d'un tout autre calibre.

Et puis il y eut Coz I Love You. A la fin du morceau, il descend de scène, court dans les allées des gradins en tapant dans les mains des spectatrices aux anges avant de revenir près de la table de mixage où l'attend un piano. Une plateforme s'élève sur laquelle il jouera deux morceaux dont Goodbye My Lover. L'ambiance du concert a totalement changé. La salle devient enthousiaste, James Blunt devient plus motivé. En plus, il peut laisser reposer sa voix puisque le public connaît toutes les paroles par coeur et chante très bien ! J'ai rarement entendu une aussi belle chorale ! Rebelote sur You're Beautiful. James a les yeux humides. Il nous aime, maintenant c'est sûr. D'ailleurs il nous le dit lorsqu'il revient jouer trois titres dont So Long, Jimmy et 1973. Et il nous le répète encore quand il nous salue longuement avec ses musiciens. Tiens les musiciens, j'en ai pas parlé. Pas besoin. Ils font juste leur boulot et sont très sobres. La star, c'est James.

Setlist James Blunt : Breathe / Wisemen / Billy / High / I Really Want You / Love Love love / Carry You Home / No Bravery / Give Me Some Love / Shine On / Out Of My Mind / Coz I Love You / I'll Take Everything / Goodbye My Lover / Why Is That Complicated ? / You're Beautiful / Same Mistake
Rappels : One Of The Brightest Stars / So Long, Jimmy / 1973

> Réponse le 06 novembre 2008, par Cecilee

Êtes-vous sure que James Blunt a dit que nous n'étions pas respectueux ?  Réagir

> Réponse le 07 novembre 2008, par marsaureom

Je trouve la critique précédente un peu dur pour J.BLUNT ! Moi, j'ai bien aimé, une voix exceptionnelle ! Si j'avais pu y retourner j'y serai aller. Moi j'ai perçu ses impressions plus par de la timidité que par de l'ennui de sa part! Seule chose, j'espérais qu'il fasse plus de rappel !  Réagir

> Réponse le 10 novembre 2008, par anne marie

Franchement, je ne comprends pas votre critique. Pour ma part, j'ai trouvé la première partie vraiment très nulle (contrairement à vous): les chanteurs étaient nuls, les mauvaises notes ont fusées pendant 45 minutes. Nous avons été tolérants : le talent çà ne s'improvise pas !!! Quant au concert de James Blunt, j'ai adoré et je n'étais pas la seule. Il faut savoir qu'un artiste donne en retour par rapport à ce qu'il ressent : l'ambiance à Dijon était excellente ; sa prestation très bonne. Peut-être n'êtes vous jamais allée en concert (le son est différent : pas de rattrapage, de remixage). Je suppose que la perfection vous connaît. J'en doute un peu...  Réagir

> Réponse le 14 novembre 2008, par Philippe

Bon bon, j'y étais pas, on traite mal une de mes plus grosses claques scéniques de l'an dernier (les formidables - à mon avis - The Bishops), tout en encensant un type que je trouve terriblement basique et mainstream (dont le hit you're bioutifouuuuhuuuul ... me donne des envie de tuer), je fais comme si de rien n'était ? Tentons plutôt le consensus plutôt que de déclarer la guerre. James Blunt pratique une emo pop-rock qui plait à un large public / The Bishops font du rock vintage à la Kinks qui peut ne pas plaire du fait, justement, de son classicisme extrême et légèrement poseur. En effet ils n'ont rien à faire sur la même affiche - Vartan/Beatles, pas mieux, la distance est presque la même ! Cela étant même sans les aimer, il est possible de ne pas prétendre que les Bishops font...  La suite | Réagir

> Réponse le 30 décembre 2008, par sophie

[dome marseille - 3 novembre 2008] cette critique est carrément nulle!!! james blunt c'était génial, incroyable, il fait un ascenseur émotionnel, il saute de la scène, il nous parle en français, il rit, il pleure, il vit ! moi j'ai adoré, j'en demandais pas plus, c'était déjà tellement énorme!!!  Réagir


James Blunt : les dernières chroniques concerts

James Blunt + Lea Paci en concert

James Blunt + Lea Paci par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 01/03/2020
Que diable allait-il faire dans cette galère ? A peine revenu de vacances et le lendemain d'avoir passé la soirée aux Fils Qui s'Touchent en compagnie de La Noria, me voilà qui me... La suite

Festival Paléo : François & the Atlas Mountains + Vanessa Paradis + Casseurs Flowters + Plaza Francia + Julien Doré + James Blunt  en concert

Festival Paléo : François & the Atlas Mountains + Vanessa Paradis + Casseurs Flowters + Plaza Francia + Julien Doré + James Blunt par Lionel Degiovanni
Nyons ( suisse ) , le 26/07/2014
Pour le 26 juillet, on démarre avec le groupe FRÀNÇOIS & THE ATLAS MOUNTAINS. Quelle surprise pour ce groupe si peu connu !! Ils en sont quand même à leur quatrième album sorti en... La suite

James Blunt + Jukebox the Ghost en concert

James Blunt + Jukebox the Ghost par Parkine
Le Dôme - Marseille, le 19/10/2011
Deux parties, deux groupes, deux univers ! Accompagnée d'une copine photographe, je prends le métro direction "Le Dôme". Je ne savais pas réellement à quoi m'attendre de ce... La suite

James Blunt + Nicole Atkins and the Sea + DB Clifford (Festival de Nîmes ) en concert

James Blunt + Nicole Atkins and the Sea + DB Clifford (Festival de Nîmes ) par Pirlouiiiit
Arenes de Nimes, le 01/07/2008
J'aime bien répété à qui veut bien l'entendre que je ne vais en général à des concerts qu'en vélo ... et que je ne vois pas l'intérêt d'aller voir un truc loin alors qu'avec un... La suite

The Bishops : les dernières chroniques concerts

The Bishops + Exson Valdes (+ Dondolo) en concert

The Bishops + Exson Valdes (+ Dondolo) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 06/05/2009
En arrivant au Cabaret Aléatoire, on comprend assez vite pourquoi le concert de ce soir a failli être annulé, ce qui aurait été bien triste vu la très grande qualité de la... La suite

The Bishops en concert

The Bishops par Philippe
Poste à Galène, Marseille, le 16/10/2007
Le mardi soir au Poste à Galène (enfin plutôt, à Marseille), si on sort pas une légende ou un groupe culte (genre New Model Army), il ne faut pas s'attendre à voir des foules.... La suite

Albert Hammond, Jr.+ Klaxons + Cold War Kids + Nicole Willis and The Soul Inverstigators + Serena Maneesh + Son Of Dave + The Bishops + Orville Brody and Good Fellas (Trans Musicales de Rennes 2006)  en concert

Albert Hammond, Jr.+ Klaxons + Cold War Kids + Nicole Willis and The Soul Inverstigators + Serena Maneesh + Son Of Dave + The Bishops + Orville Brody and Good Fellas (Trans Musicales de Rennes 2006) par pierre andrieu
Parc des Expositions et Salle de la Cité, Rennes, le 08/12/2006
Après une bonne entrée en matière jeudi avec Cat Power, I'm From Barcelona, The Horrors, Razorlight, Viva Voce, Izabo, Porcelain et The Sunshine Underground, la deuxième... La suite

Le Dôme - Marseille : les dernières chroniques concerts

James Blunt + Lea Paci en concert

James Blunt + Lea Paci par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 01/03/2020
Que diable allait-il faire dans cette galère ? A peine revenu de vacances et le lendemain d'avoir passé la soirée aux Fils Qui s'Touchent en compagnie de La Noria, me voilà qui me... La suite

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

Damien Saez en concert

Damien Saez par Kris Tian
Le Dôme, Marseille, le 20/11/2019
En voulant écrire cette chronique je réalise que je n'aurais jamais le phrasé aussi beau que celui de Damien Saez. Je n'ai pas la plume aussi fine, la rime aussi belle qui font de... La suite

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) en concert

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 16/11/2019
Contexte : Je suis assez fan de Aldebert et ce depuis que je suis tombé sur son premier album (il y a une dizaine d'année semble t il) : Je l'ai déjà vu en concert au Silo en... La suite